Connectez-vous S'inscrire
L'Organe Magazine
Lada MAN
Alain BITEMAN
Old NICK
Alejer D'ALGER
Kikou LOL
Titus CAT



Entrez votre email pour recevoir les infos supra confidentielles de l'Organe et briller dans les dîners en ville :

Derniers fights sur les com's


TOPFESSES - Je montre mes fesses !

TOPSEINS - Je montre mes seins !

Presse

ADIEU MONSIEUR LE PROFESSEUR

Nous ne vous oublierons jamais

La Mouise, ou l'école de vente du Professeur Choron. Que vont devenir ces petits orphelins?



UN ETERNEL FOUTEUR DE MERDE

Plus jamais ça
Plus jamais ça
Dans les années 80, on a eu droit à l’école Tapie, avec un reportage d’anthologie du magazine Strip-Tease (France3) qui narrait les difficultés de bourrins de banlieue camouflés sous une veste simili-riche et qui voulaient bouffer le monde.
Depuis, les choses se sont calmées. Et puis, du fond de son antre de la rue des Trois-Portes (la chatte, l’oignon et la bouche ???), résiste un vieux sergent-chef qui terrorise les Viets du quartier Maubert, dans le 5ème à Paris, à 200m à vol d’oiseau du flicariat dont les employés restent l’arme aux pieds, comme les militaires algériens basés à deux pas des massacres.
Tiens, à propos, personne ne s’est jamais demandé pourquoi certains massacres de femmes et d’enfants avaient lieu à côté de garnisons ?

Revenons à Choron.
Epuisé par un procès autour du titre Charlie Hebdo (Hara-Kiri a été vendu 200KF au pauvre Bercoff) avec son ancien complice Cavanna, devenu attaché de presse de Philippe Val, le porte-parole de Dominique Voynet, on ne donnait pas cher de la peau du vieux fouteur de merde. Une apparition chez Mireille Dumas, aux côtés d’incroyables erreurs de casting (Lio, un barbu de la pub, Michel Muller), un docu sur Canal, la chaîne dirigée par l’hilarant De Vergès, mais toujours pas de JT avec Claire Chazal ou Béatrice Schönberg, comme Johnny.

Ça vous fait rire ? C’était pas une vanne : Monsieur Bernier a beaucoup plus de choses à dire que Johnny, et pourtant, c’est Johnny qui est invité à la télé. A croire que plus on est naze, plus on reçoit d’invites à parler devant les foules, parce qu’il s’agit de ça. Si ton message est indolore pour les Maîtres, tu passes en direct, coco !
Mais on s’éloigne encore du sujet, à croire qu’il est chiant, comme un article de FHM.

DIPLOMéS DE SUP DE CO CHORON

L'absentéisme du Professeur Choron
L'absentéisme du Professeur Choron
Fin 1993, des SDF zonent autour de locaux mythiques, et voilà que Choron se met en tête de fabriquer et de vendre, après le superbe et très copié Grodada, un canard de rue. C’est l’époque des Réverbère, l’Itinérant et autres torchons illisibles, vendus par des rescapés de nos camps de la mort, j’ai nommé le libéralisme occidental.

Illustré par Vuillemin et Otto Puol, plus quelques Placid, Muzo, et toute la bande des dessinateurs courageux. Des tirages qui seront tous épuisés, puisque les vendeurs ont ordre de les écouler jusqu’à épuisement. Des vendeurs. D’ailleurs, devant le taf, un pacson de tchatcheurs se fait la malle. Les Américains qui bossent dans le marketing, avant d’arroser au kalash leurs 500 collègues de bureau obèses et sous-cultivés, appellent ça le turn-over.

Yoram, un individu louche mais gentil, débarque par hasard dans La Mouise (1995). Excellent vendeur (il devrait bosser chez Matra, à se faire des grosses coms sur les missiles), il explose les stats et acquiert le statut privilégié de Demi-Choron, ou chef des ventes. Choron, lui, en bon capitaliste, ne fout rien... à part exhorter les troupes à coups d’engueulades et de boutanches de Perlé, un petit vin blanc piqueté de l’Anjou (ou un truc dans le genre).
Laissons parler les spécialistes : « Issu des cépages Muscadelle et Lenc de l'Elh, c'est un vin jeune aux tons fruités et fleuris. En bouche de fines bulles exacerbent les arômes et augmentent la fraîcheur. »
Si vous passez par là-bas, amenez des cacahuètes et laissez-vous aller. Tout le monde finit en s’enculant à 3heures du matin, mais c’est inoubliable de chaleur ouvrière. On dirait les premiers cercles anarchistes aux alentours de 1880.
En attendant, les mouisards sont d’authentiques pauvres qui viennent chercher fortune chez Choron. On appelle ça aussi des naïfs. Mais le coeur y est, y a même des Arabes cultivés, mais qui s’énervent vite quand on discute politique et qu’on dit, histoire d’exciter les bestioles, que Le Pen a gagné les présidentielles.

C’EST LES BOUFFONS QUI S’ENRICHISSENT

Trop drôle.
Trop drôle.
Ici, on ne pratique pas l’art de la nuance, mais on apprend à vendre. Alors qu’on est tous habitués au vocabulaire niaiseux des écoles de commerce, pompé sur nos amis les Américains, qui se foutent bien de nous, on ressent l’étrange impression de changer d’époque. Ici, pas de battants, de discours Sciences po, d’intégration, de plan de carrière, on retrouve le dénuement, la rue et sa loi, mais une vraie fraternité. Pas de coups de putes, de jaloux ou d’incompétents de bureau. Chacun ramène selon son talent. On pêche à la rue.
Ici, pas de leçons comme à Charlie, consacré « canard de curés »... Mais on sent que le boss a soufflé la réplique.

Avantage, quand tout le monde est bourré (il faut faire semblant de tituber en disant « bite », « chatte », « quel con ce Choron », « elle est bonne cette salope »), on peut se servir en vieux Hara-Kiri, qui valent maintenant du pognon. Jusqu’à 50-60 euros un numéro des premières années, ce qui est logique vu le niveau lamentable de la presse d’humour actuelle (c’est environ 50 fois meilleur). C’est pas avec Maximal qu’on va repousser son suicide, aujourd’hui.
Mais une voix étrange, peut-être celle de Dieu (que fait-il dans un endroit pareil, peuplé de pauvres et de putes en photo ?), nous enjoint de ne pas fauter. Voler à Carrefour pour manger, c’est bien, mais voler chez Choron, c’est mal.
Et pourtant, les pilleurs d’idées se sont succédés dans ce temple de l’humour : Gaccio, pompeur en chef pour Canal et ses Guignols fatigués, et, en remontant plus loin dans le temps, les pitoyables Nuls et leur humour amputé de l’essentiel, le sens. Tout juste bons à faire « créatifs » chez Publicis, cette bande de nazes ! Restait plus que la provo, décrétée branchée pour les âmes faibles et surtout, peu cultivées. L’Histoire, c’est fait pour pas se faire enculer deux fois pareil. Car pour qui a lu Hara-Kiri, tout paraît fade et faux. Chabat, tu te rappelles « Tony j’encule », par toi devenu « Tony Glandyl «, même pas marrant ?
Un vrai filtre à humour, le Chabat.

Point de nostalgie là-dedans, mais le constat froid d’une époque qui a réussi à retirer de l’humour médiatisé toute sa partie politique, sociale, emmerdante pour le système. D’ailleurs, pour ne pas en avoir parlé, les Nuls ont été récompensés.
Pensez à ce que prédisait Choron, au dos de chaque numéro de son HK : achetez-le aujourd’hui, sinon vous allez le regretter dans 10ans, ou un truc dans le genre. Alors si vous croisez un jeune crouille, un Français mal habillé, avec des poils sur les joues et un déguisement de racaille, n’appelez pas les flics, c’est peut-être un vendeur de la Mouise, ex-tox ou futur Premier ministre socialiste -on peut rêver- et admirez la technique.

Mardi 11 Janvier 2005
Mondalenvers
Lu 22691 fois


Commentaires des lecteurs

1.Posté par Louis Dugenou le 11/01/2005 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On peut regretter Choron mais ce qu'il faudrait surtout regretter c'est l'époque où l'on pouvait être féroce et outrancier sans risquer dans les cinq minutes suivant parution une avalanche de procès. Serait-il possible en ces périodes de conformisme politiquement correct de faire l'équivalent de Hara-Kiri, alors que le seul fait d'utiliser le terme nain au lieu de non-grand, ou personne à verticalité contrariée peut vous valoir des ennuis sans fin avec toutes les ligues possibles de bien-pensants ? On tolère la vulgarité, qui ne gêne personne mais la grossièreté délibérée et subversive qui était l'essence de Hara-Kiri, sûrement pas.

2.Posté par les oubliés le 17/01/2005 00:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Choron pourrait rappeler dans les années 60 toutes les interdictions d'hara-kiri mensuel dans l'indifférence médiatique générale,celle de l'hedbdo-hara-kiri dont le retentissement médiatiquel fut tel, que l'hebdo continua à paraître par le seul changement de titre et bien sûr l'audace de Choron, son directeur de publication.
Il ne pourrait sûrement pas énumérer tous les procès en diffamation que lui valurent "la grossièreté délibérée et subversive" d'hara-kiri. Ils se soldèrent par de telles amendes que la faillite était inévitable.
Ce n'est pas un hasard si son dernier journal s'appelle "La mouise"

3.Posté par Louis Dugenou le 17/01/2005 19:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toutafé. La vie n'était pas rose au temps de Mongénéral, de ses descendants directs et des sbires veillant au grain du bon goût approuvé par les plus hautes instances. L'époque de cocagne n'a jamais existé, il n'empêche, aujourd'hui la censure d'état qui collait aux basques de Choron n'aurait même pas besoin de se déplacer, ou alors en dernier lieu pour entériner l'indignation générale de tous ceux incapables d'appeler sourd un malentendant.

4.Posté par la rédac le 17/01/2005 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rappelons, entre mille, une une d'Hara Kiri.
Michel Drucker, veste rose à rayures sortant du froc, dépareillé, micro à la main, présente la chanteuse Mireille, maquillée truelle, mal fagotée: "Cette vieille pute de Mireille Mes Couilles va vous chanter Ah mets-moi ta bite dans l'cul et qu'on n'en parle plus!"
Aujourd'hui encore, ce n'est pas sans une certaine hésitation que...

5.Posté par Lorie le 20/01/2005 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut
ecouter adieux monsieur le froffeseur c'est trop bien .
M'ecriver pas cr mo adresse e mail est fausse .
Je vous aime
Lorie

6.Posté par Lhooq le 22/01/2005 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorie nous montre que l'on peut être hémiplégique et avoir néanmoins du goût.

7.Posté par freonoir le 24/01/2005 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'icône Choron...
Je veux bien reconnaitre que l'homme a un glorieux passé.Mais,ces dernières années,probablement guetté par l'overdose de blanc et les premières atteintes de la cirrhose qui devait immanquablement lui tomber sur le coin du foie,il me semble que GB était devenu carrément chiant!!!
L'insulte systématique,le braillement aviné,c'est bien mais quand il y a du fond derrière:malheureusement il n'y en avait plus.Un peu comme Gainsb qui après avoir écrit quelques unes des plus belles chansons du monde,a fini par faire sous lui quelques bouses dont il a légué un certain nombre à de jeunes brailleuses,avant de succomber à ses métastases.
RIP donc au bon prof..mais faut pas trop en faire non plus!!!

8.Posté par La rédac le 24/01/2005 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon point de Freonoir. C'est vrai que maintenant, il ne va rester que le mythe, alors que se bourrer la gueule rue des 3 Portes n'était pas toujours très funky. Mais, le Pr reste quand même un type génial en matière d'humour. Et ta comparaison avec Gainsbourg, si elle est juste d'un point de vue hépatique, l'est un peu moins d'un point de vue artistique: Choron a inventé l'humour moderne, alors que Gainsbourg a fait son beurre sur le pompage industriel de ses pairs, poètes, musiciens classiques morts ou exotiques vivants...

9.Posté par freonoir le 25/01/2005 01:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

1/2 point pour la rédac: s'il est vrai que gainsb a copieusement pompé chopin et brahms entre autres,il a su écrire de jolis morceaux et avait un style d'écriture qui n'appartenait qu'à lui (mais ça doit être mon côté fan qui ressort).Quant à inventer l'humour moderne....Choron n'a pas porté cette lourde tâche sur ses seules épaules, sinon à oublier Reiser,Coluche et Desproges (liste non exhaustive) même si sa contribution fut majeure.Le problème,c'est la vieillesse semble t'il....Faut il supprimer les comiques à quarante balais maxi??

10.Posté par Larédac le 30/01/2005 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un bémol, Fréonoir: c'est Cavanna, le complice de Choron, qui a dégrossi Reiser. Quant à Coluche, il a surfé sur les boulevards ouverts par Choron. Sans lui, on en serait encore à Michel Leeb. Desproges, lui, était à part. Debout, sur scène, à lire ses textes... il était d'un chiant, parfois! Et même Coluche n'était pas toujours drôle. Sans sa bande de suceurs, qu'il traînait partout, il était un peu à poil. Ses émissions à Europe1 ou Canal+ étaient minables. Il a été bon sur scène, un temps. Et son coup aux présidentielles 81 était très fort, même s'il s'est dégonflé. Les limites de la gaudriole, quoi...

11.Posté par nubull le 01/03/2005 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je n'est pas eu la chance de connaitre les glorieuse années de l'humour français et c'est dommage vu ce qu'on doit se taper aujourd'hui. Je tenais quand même à réagir au sujet des nuls.
C'est bien de critiquer, c'est facile et permit mais je pense que les nuls étaient vraiment marrant et même si ils ont pompés des sketchs, idées ou blagues par sibémol ou par là, ils étaient de vrai comiques avec un humour lourd, décalé, pourave et donc génial!! (enfin pour moi!!)
la citée de la peur est aussi un film mémorable!!!!
voiloi ma pitite réaction donc maintenant, bande de cons, faite ce qui vous plaira, interprété ma réaction comme bon vous semble: moi, je reste oran... bye

12.Posté par Larédac le 02/03/2005 00:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nubull, c'est pas facile de critiquer. C'est plus facile de ne pas critiquer, vu ce qu'on se prend dans la poire quand on professe quelques vérités qui ne vont pas dans le sens du monde marchand. Pour le reste, c'est une histoire de goût. Mais la carrière en solo des Nuls a prouvé que leur talent était bien maigre... Chabat est un réal fade et conformiste, Chantal Lauby, après la cagade de son sitcom, a fait un film gentillet et c'est tout, Farrugia a planté Canal avec des choix catastrophiques... En réalité, devant, seul Carette avait du talent, et derrière, des auteurs comme Gourio ou Moustic. De la subversion il ne restait plus que cacaprout. Misère. Même le richissime Bigard est plus subversif. C'est dire.

13.Posté par Mimi le 10/04/2005 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vrai que les Nuls ont fait dans l'humour scabreux (que j'adore. J'adore également Coluche) Par contre, le plus drôle dans votre article faussement révolutionnaire (genre nous, on est drôle, mais pas les autres ; genre secte, quoi !) c'est que vous critiquez le pipicaca des Nuls... alors que votre journal s'appelle quand même l'organe.
Allez donc vous faire voir avec votre devise. "Amusez-vous avec votre Organe ! Satirique, iconoclaste et pamphlétaire, sur le web depuis 1996" ; ajoutez-y prétentieux, dépourvu d'humour, totalement politisé, faux-cul et surtout sans intérêt.
Chabat, un réal fade et conformiste, je me marre.
Essayez de nous faire rire avant de critiquer. Quand on n'est pas drôle, on se tait et on admire ceux qui le sont.
Salutations.

14.Posté par La rédac le 10/04/2005 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mimi, merci de nous éclairer et de nous montrer le chemin, nous allons de ce pas fermer l'Organe et acheter le DVD des Nuls. Que la honte nous étouffe!Au fait, avant de partir, on voudrait juste savoir ce qu'il faut admirer chez Chabat.Merci, et à bientôt sur un autre site, mais moins politisé celui-là!

15.Posté par Ben & les Camés Associés le 28/05/2006 05:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Prof Choron aurait sans doute craché sur L'Organe, non ?
Bof... de toute façon, vous devez avoir une ou deux réponses toutes faites... Comme d'habitude.

16.Posté par alyssa142 le 22/06/2006 03:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tres belle chanson ''monsieur le prof'' on la chanter a une prof pendant le bal pass elle sen allait et elle avait les larme au yeux !

17.Posté par lilise le 25/06/2006 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comment on fai pour ecouter adieu monsieu le proféseur

18.Posté par tufg le 22/07/2006 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut

19.Posté par adagfd le 22/07/2006 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comment on fai pour ecouter adieu monsieu le profésseur

20.Posté par La rédac le 09/05/2007 04:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allez tous sur Bide et Musique!

Nouveau commentaire :
Alors ma couille, toi aussi tu veux commenter et donner ton opinion sur cet article ? O.k, vas-y, mais sois bien conscient du fait que nos amis de la DCRI lisent tout ce qui se passe ici et que des propos inconsidérés de ta part, ou enfreignant les lois de la soft dictature française, pourraient te valoir un débarquement de volatiles bleus chez toi à 6 heures du matin suivi d'un placement en GAV. Prêt à assumer ? Vas-y !

Cinéma | Presse | Bouquins | Théâtre | Expos | Poésie | Restaus | Monuments et kolosses | VIDEOKLUB




Dans le forum

Tain, faut pas déconner, encore les feujs !

Le forum pourri - Jeudi 23 Novembre - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

ToPiC DeSsIn

Le forum pourri - Jeudi 23 Novembre - Elie De La Bonne Moule

JUIF NEGRE CACA

Le forum pourri - Jeudi 23 Novembre - Marcel Ducon

Le point sur la magistrature française

Le forum pourri - Jeudi 23 Novembre - Bob Le Saint

la fachosphère est une poubelle

Le forum pourri - Mercredi 22 Novembre - Marcel Ducon

La Bite, Marcel un message pour vous .

Le forum pourri - Mercredi 22 Novembre - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

Bonjour à tous

Le forum pourri - Mardi 21 Novembre - Rolandas Paksas

SEMOULE VIENS ICI

Le forum pourri - Mardi 21 Novembre - Marcel Ducon

C'est qui en fait, "maître Robert" ?

Le forum pourri - Mardi 21 Novembre - Alain Biteman

LES BOURGEOIS EXPLIQUES AUX PAUVRES

Le forum pourri - Dimanche 19 Novembre - Marcel Ducon

CUIR CENTER CHATEAUX D AX ROCHE BOBO BOUGN CONCEPT ETC

Le forum pourri - Dimanche 19 Novembre - Elie De La Bonne Moule

Dimitri Korias = David Zar-Ayan

Le forum pourri - Dimanche 19 Novembre - Old Nick

Je sens que la Grèce de La Bite ...

Le forum pourri - Vendredi 17 Novembre - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

PASSION MARCHES MILITAIRES

Le forum pourri - Vendredi 17 Novembre - Hell Fesses

PRESOMPTION DINNOCENCE POUR TWIGGY RAMIREZ

Le forum pourri - Vendredi 17 Novembre - Marcel Ducon

bon finalement je continue youtube

Le forum pourri - Jeudi 16 Novembre - Marcel Ducon



Balancez à L'Organe !

LE COIN DU CITOYEN MODELE

L'Organe vous révolte, vous répugne, vous révulse ?
Comment tant d'abjection est-elle possible sur un seul site ?
Comme vos ancêtres pendant la guerre, soyez de Bons et Gentils Citoyens:

Dénoncez L'Organe à la Kommandantür !
--> Etape 1
Choisissez la Gentille Association qui va vous soutenir dans votre combat contre les Méchants Articles de l'Organe:
 
•LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme)
kommandantür
@licra.org
SOS RACISME
kommandantür
@sos-racisme.org
MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples)
kommandantür
@mrap.org
UEJF (Union des Etudiants Juifs de France)
kommandantür
@uejf.org
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France)
kommandantür
@crif.org

LDJ (Ligue de Défense Juive, ne pas confondre avec FDJ=Française des Jeux)
kommandantür
@ldj.org

HALDE (Haute Hautorité de Lutte contre les Discriminations)
kommandantür
@halde.org
CHIENNES DE GARDE (Crimes contre le Féminisme)
kommandantür
@cdg.org
SOS HOMOPHOBIE
(Crimes contre l'Homosexualité)
kommandantür
@soshomo.org
CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires)
kommandantür
@lecran.org
CRAB (Conseil Représentatif des Associations Blanches - ex Ku Klux Klan de France)
kommandantür
@crab.org
 
--> Etape 2
Choisissez une société de Crédit afin de provisionner les honoraires des Gentils Avocats qui vont s'emparer de votre cause et la défendre avec le talent et l'éloquence qui les caractérisent jusque sur les plateaux de télévision.
(prévoir un financement de 10 à 30.000€ selon la complexité du dossier et l'ampleur de votre haine contre L'Organe)
établissements conseillés:
Cetelem - Cofinoga

 

Vous voilà paré à faire votre devoir de citoyen modèle ! Bonne chance dans votre juste combat, et à bientôt !