Connectez-vous S'inscrire
L'Organe Magazine
Alejer D'ALGER
Alain BITEMAN
Lada MAN
Kikou LOL
Poksef DE MAISTRE
Old NICK



Entrez votre email pour recevoir les infos supra confidentielles de l'Organe et briller dans les dîners en ville :

Derniers fights sur les com's


TOPFESSES - Je montre mes fesses !

TOPSEINS - Je montre mes seins !

Papiers progressistes

CANNABIS: UN ÉLÉPHANT ROSE ASSASSINÉ PAR LA JUSTICE !

Le magazine L'ÉLÉPHANT ROSE, qui voulait "ouvrir le débat sur la pertinence de la répression de la consommation du cannabis", n'est sorti que l'espace de quatre numéros avant d'être censuré par la justice. Censuré par le fric: Gérard Jubert, son rédacteur en chef a été condamné comme un vulgaire dealer, sur la base de l'article L 630 du code de la santé publique, à un an de prison avec sursis et 300.000 francs d'amende. Rien de moins. Cette condamnation est unique dans les annales de la presse. Elle est surtout inique et scandaleuse. La justice a voulu faire taire Gérard Jubert. Mais L'Organe lui redonne la parole. Entretien exclusif.



CANNABIS: UN ÉLÉPHANT ROSE ASSASSINÉ PAR LA JUSTICE !
O.N: Comment c'est parti, cette histoire ?

G.J: Dès le numéro 1, j'ai été convoqué à la brigade des stups. Je pensais que c'était normal, vu que le magazine parlait de cannabis, que les flics me fassent venir au quai des Orfèvres. Je pensais que c'était dans le cadre d'une enquête préliminaire, il n'y avait vraiment rien de grave, je ne pensais pas être mis en examen. Là, j'ai rencontré des gens tout à fait désagréables. Le commissaire qui m'a reçu s'appelait Serge Kalika. Il s'est présenté: "Bonjour, je m'appelle Serge Kalika, mais dans le service on m'appelle Torquemada" (célèbre inquisiteur espagnol !). Je me voyais déjà suspendu dans une cage, bref, il jouait un peu les gros durs !... Puis, le numéro 2 est sorti. Le jour de la sortie du numéro 3, il y a eu deux gendarmes, dans le Loiret, qui ont saisi un magazine parce qu'en accroche on avait mis un gag drôle: "Facile, une galette de marijuana à gagner !". En fait, il s'agissait d'un jeu-concours où tu pouvais gagner un disque, le disque étant la "galette", la "marijuana" en question étant "marijuana in your brain", le dernier single d'un groupe de rock. Les gendarmes, qui devaient avoir plus l'habitude du pastis que du cannabis, ont cru lever un trafic de galettes des rois fourrées au cannabis et ont dit: "allez, on embarque" ! Ils ont envoyé un télex à toutes les gendarmeries pour constater qu'il s'agissait d'une affaire d'ampleur nationale. De fait, il y avait 100.000 exemplaires installés, donc les gendarmes en ont trouvé partout ! Les mecs ont saisi tous les exemplaires qu'ils trouvaient et les ont transmis au procureur de la république dont ils dépendaient. Une fois sur deux, le proc leur disait qu'il n'y avait rien dedans, et demandait de remettre les exemplaires en place. Résultat, ça nous a valu une campagne de presse dithyrambique à moindre frais, articles dans "Libé", "Le Nouvel Obs", etc, on s'est juste fait voler 500 exemplaires par les gendarmes. Quand le numéro 4 est sorti, j'ai été à nouveau convoqué au Quai pour m'expliquer sur les numéros 2 et 3. Là, ils m'ont promis qu'on se reverrait en prison, que j'étais foutu, que j'étais un dangereux malfaiteur...

O.N: Tu a été accusé de quoi, au juste ?

G.J: J'ai été accusé de "présentation sous un jour favorable, avec provocation à la consommation du cannabis", qui est l'article L 630 du code de la Santé Publique, qui est un article de loi qui fait exclusion de la loi de 1881 relative à la liberté de la presse.

ON: Ca veut dire que la liberté de la presse OK, mais interdit de parler du cannabis ?

G.J: La liberté de la presse, elle s'arrête quand tu commences à parler du cannabis en disant que c'est relaxant, que ça donne de l'appétit ou que même ça peut provoquer une ivresse qui peut être agréable pour certaines personnes. Ca c'est interdit, tu n'as pas le droit de le dire. C'est passible de cinq ans d'emprisonnement et 500.000 francs d'amende. Moi j'ai pris 300.000 francs d'amende et un an de prison avec sursis. C'est la première fois qu'un magazine est condamné sur la base de l'article L 630. Cet article sert essentiellement à faire condamner les dealers. Moi, j'ai été condamné là-dessus sans qu'on me reproche un gramme en consommation ou en trafic, j'ai été condamné juste pour mes idées, à une peine qu'on applique généralement aux dealers. C'est une nouvelle jurisprudence, on inaugure une nouvelle forme de censure, la censure par le pognon. Après une amende pareille, plus question de continuer le journal. Le magazine n'a d'ailleurs pas été interdit, le ministre de l'intérieur aurait eu toute lattitude de le faire s'il avait voulu. Faudrait peut-être qu'on arrête l'histoire, qu'on arrête d'enrichir la mafia, qu'on arrête de remplir les caisses de l'état sous couvert d'amendes douanières et saisies et tous genres.

O.N: Tu as été perquisitionné ?

G.J: J'ai eu plus drôle, j'ai eu un cambriolage ! Juste avant la mise en place du numéro 5, on nous a volé uniquement le matériel informatique et les supports magnétiques. Mais pas les fax, ni les discmans flambant neufs, ni les collections de CD qui allaient avec ! Dans le cambriolage j'ai perdu les fichiers d'abonnés, la liste des collaborateurs du magazine, les sommaires prévisionnels, le numéro en cours, bref, un outil de travail et un fichier énormes. On avait plus de 1000 abonnés, je travaillais avec beaucoup de journalistes, j'avais un carnet d'adresses qui était un petit peu sulfureux. Donc c'est vrai que ça ressemble à un acte de "plomberie" comme la presse en a connu.

O.N: Qu'est-ce qui t'a poussé à créer ce magazine, en 1995 ?

G.J: Ca correspondait avec la sortie du rapport Henrion. N'oublions pas que le professeur (de médecine) Henrion était au départ prohibitionniste, et qu'il a changé d'avis en cours de travail. Son rapport avait été complètement passé sous silence, malgré le vote de la commission en faveur de la dépénalisation, malgré toutes les bonnes idées qu'il préconisait. Notons au passage que ce rapport tombe aussi sous le coup de l'article L 630 ! Parce que le rapport Henrion va beaucoup plus loin qu'on ne l'a été dans "L'Éléphant Rose" ! Et puis le journal était aussi l'occasion de développer un sujet sur plusieurs numéros, dans un secteur avec un lectorat potentiel énorme: Henrion venait d'annoncer qu'il y avait 5.000.000 de fumeurs de pet' en France - chiffre depuis revu à la hausse puisqu'on l'estime maintenant à 7.000.000. C'était assez facile à faire, je savais qu'il y avait cet article du code de la santé mais ça ne m'inquiétait pas plus. Je ne voyais pas à quel titre on allait me poursuivre. Si j'avais fait une grosse connerie, OK, du genre comment se procurer des graines, les adresses des meilleurs dealers, comment rouler plus gros, plus fort, tout les trucs qu'on trouve par ailleurs dans des livres qui sont vendus à la Fnac, genre "L'histoire du cannabis", édité par les Editions du Lézard et d'autres ouvrages qui, eux, vont beaucoup plus loin que ce qu'on faisait, mais non, on n'a jamais fait ça.

O.N: Ce qui est marrant aussi c'est qu'en ce moment la marque OCB sort un papier à rouler "long" ! OCB, c'est le groupe Bolloré, des copains de Chirac. On se demande pourquoi ils sortent du "papier long" si on n'a pas le droit de se rouler des pétards !

G.J:... Et Rizzla Croix qui sortait du papier au chanvre l'année dernière ! On les a appelés, OCB et Rizzla Croix pour leur vendre des pages de pub dans "L"Éléphant Rose". Ils nous ont dit qu'ils ne souhaitaient pas associer l'image du cannabis à leur marque ! Ils sont gentils, les mecs: moi j'ai vu des représentants Rizzla Croix distribuer des paquets de Rizzla Croix à la sortie de concerts de reggae, et ça sentait pas la Gauloise !

O.N: C'est une hypocrisie bien française...

C.J: C'est une hypocrisie soutenue par un cadre législatif extrêmement sévère et répressif qui vient de montrer qu'on pouvait l'appliquer. On nous dit qu'on ne met pas les consommateurs en prison. C'est faux: il y a 800 mecs qui chaque année sont placés en taule pour simple consommation. Quantité négligeable ? Quand ça te tombe dessus c'est très, très désagréable ! Fumer un pet' dans la rue, c'est un an de prison ! Élever un plant chez toi, c'est 20 ans de réclusion criminelle et 50 millions de francs d'amende, au même titre que si tu as 50 hectares de coca en Colombie !

O.N: Quels autres pays européens sont aussi répressifs que la France ?

G.J: Le Portugal et le Luxembourg. Tous les autres pays ont accepté d'en discuter, et ont même eu des expériences de dépénalisation.

O.N: Tu es en rapport avec le Mouvement de Légalisation Contrôlée, l'association anti-prohibitionniste de Francis Caballero ?

G.J: Je partage beaucoup des idées du MLC et de Francis, notamment que la dépénalisation n'est pas une fin en soi, que le cannabis n'est pas une drogue innocente, qu'il faut organiser des campagnes de prévention, qu'il ne faut pas fumer avant de prendre le volant, qu'il ne faut pas fumer le matin en se levant si on ne veut pas foutre sa journée en l'air. Cela dit c'est une drogue que je considère comme moins dangereuse que l'alcool. Car contrairement à l'alcool, il n'y a pas de morts avec le cannabis.

O.N: Les fumeurs de cannabis le savent, ça, que c'est moins dangeureux que l'alcool. Mais en France l'alcool n'est pas un drogue, ça fait partie de la "culture"...

G.J: Quand le café et le chocolat sont arrivés en France, il y a eu un tollé monstrueux. Quand le chocolat est arrivé, personne n'en voulait, qu'est-ce que c'était que cette horreur ? Le chocolat était censé redonner de la vigueur à monsieur, comme si monsieur avait besoin de vigueur !

O.N: Tu penses que les mentalités vont évoluer, en France ?

G.J: C'est un problème générationnel. Les gens qui sont au pouvoir aujourd'hui ont entre 60 et 75 ans. Il y a trente ans, en 68, ils étaient déjà engagés en politique, ils n'étaient pas sur les barricades. Mais il y a aujourd'hui une génération montante, des gens comme Jean-François Hory et Dominique Voynet qui osent parler de dépénalisation et de légalisation, qui pour certains la mettent à leur programme. Les Verts sont parmi les premiers à nous avoir soutenus à la suite de notre condamnation en appel.

O.N: Ils sont quand même assez discrets sur le sujet... Alors que le cannabis est une plante !

G.J: De toutes façons ça devrait être dépénalisé depuis très longtemps, le cannabis ! C'était au programe des socialistes avant 81, faut pas l'oublier ! Ils ont quand même oublié d'en parler pendant quatorze ans.

O.N: C'était dans les 110 propositions de Mitterrand ?

G.J: Oui: "dépénalisation de l'usage des drogues douces". Mais les mecs, quand ils arrivent au pouvoir... Y a quand même un truc étonnant: il n'y a aucun argument fort pour maintenir cette clandestinité. Donc, il y a forcément une autre raison, un trafic d'état, ça peut pas être autre chose, il y a forcément des mecs qui s'en mettent plein les poches. La clandestinité c'est quoi, c'est la corruption ! Y a des mecs qui empochent des contrats de ventes d'armes en laissant passer des tonnes de stups, pour ensuite saisir les mecs, les taxer, bref c'est un imbroglio, des magouilles, etc. En tant que petit éditeur, déjà, tu ne peux pas grand chose. Mais face à un gouvernement qui est prêt à se goinfrer sur le trafic clandestin en se protégeant par une législation qui remonte au 11ème siècle, tu ne peux rien faire !

O.N: En fait, ce qui est arrivé à ton journal remet en question la notion de liberté de la presse...

G.J: C'est une nouvelle forme de censure. Quand tu vois que "Le Monde" a été condamné pour avoir dit que Hassan II était un trafiquant de drogue, alors que Chirac offre ouvertement un milliard de francs pour le développement du Rif, qui est la zone de production de cannabis la plus importante au monde... Le gros problème aujourd'hui, c'est la liberté d'expression. Faut arrêter de se foutre de la gueule des gens. Moi, ce que je demandais c'était l'ouverture d'un débat sur la pertinence de la répression.

O.N: Comme ce que demande Caballero...

G.J: Exactement. Sauf que Caballero est avocat, professeur de droit, il sait où mettre une virgule et où il faut retourner un adjectif, et vraisemblablement il a très peu de chance de se faire coincer ! Moi, j'ai fait des enquêtes journalistiques. D'un côté on me reproche d'avoir fait entendre la voix des anti-prohibitionnistes, mais de l'autre côté, les prohibitionnistes convaincus comme Pasqua et Chenière ont toujours refusé de venir s'exprimer dans nos colonnes ! Ernest Chenière, je lui ai offert 4 pages dans le magazine, plus la couverture s'il voulait, il mettait ce qu'il voulait, je ne retouchais pas une virgule ! Qu'il vienne !

O.N: Pourquoi il n'est pas venu, alors ?

G.J: Parce que c'est des pense-molle ! Ce sont des dégonflés juste bons à se battre par l'intermédiaire des tribunaux. Ils n'ont aucun argument sérieux à opposer à la dépénalisation, des drogues douces en tout cas. Ils vont te sortir des arguments à la naze, dégénerescence du cerveau, etc. Évidemment, si tu fumes 70 pétards par jour pendant 35 ans, tu auras des problèmes. Bref, j'ai essayé d'ouvrir un débat sur la pertinence de la prohibition et aujourd'hui je me retrouve avec un débat sur la pertinence de la liberté d'expression. Dans le pays fondateur des droits de l'homme...

O.N: A part ça, comment tu vas faire pour payer les 300.000 francs ?

G.J: Pour l'instant j'ai lancé un pourvoi en cassation, qui normalement est suspensif, sauf si le Parquet décide de faire exécuter l'appel. Et comme le Parquet a l'air très acharné sur notre cas, ça ne m'étonnerait pas de voir débarquer dans les prochains jours un huissier ou un représentant du ministère des impôts pour réclamer le pognon. De toutes façons je ne suis pas solvable, je ne vois pas ce qu'ils vont faire. Je ne vais pas faire un casse pour régler ce problème !

O.N: Tu pourrais partir à l'étranger !

G.J: Mais moi j'aime bien mon pays ! Je veux juste dire que la prohibition n'a jamais résolu aucun problème, il y a qu'à voir aux États-Unis ce qu'a donné la prohibition de l'alcool, c'était Al Capone, jamais les mecs n'ont autant picolé que pendant la prohibition. Alors qu'en Hollande, tu t'aperçois qu'il n'y a pas plus de consommateurs de cannabis ou de drogues dures que proportionnellement en France.

O.N: Quand tu sors cet argument aux prohibitionnistes, ils te disent que les chiffres sont faux ou truqués ! Même sur les chiffres, personne ne peut se mettre d'accord.

G.J: Pour une raison très simple: il est interdit de faire des études sur le cannabis en France. Toutes les études sont menées de manière clandestine. C'est interdit. Très dommage, car il faut connaître pour informer. Moi, les campagnes comme celles que propose Caballero, du style "tu t'es vu quand t'as méfu ?", je trouve ça génial, il faut y aller ! Il faut les prévenir, les gamins. Le cannabis, oui c'est dangereux, c'est désocialisant, ça a des tas d'inconvénients. Maintenant, c'est vrai que c'est pas désagréable... D'ailleurs, t'as pas un peu ?...

O.N: Bah, je fume plus, j'ai tout arrêté !

Mercredi 10 Avril 2002
Propos recueillis par Old Nick
Lu 24352 fois


Commentaires des lecteurs

1.Posté par le 18/10/2004 00:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IO les mectons , ben moi je voulais juste faire un ptit coucou depuis Bruxelles, et bon ben je suis aussi un fumeur de Canna, et pour moi l'initative de G.J à propos de don mag me semblais plus que satisffesante et aurais pu avoir un réel impacte au niveau des consommateurs ( + de 7*10^6) C'est quand même incroyable . BOn sur ce je vais me rouler un masta bedo :p ( Why drink and drive ?; When you can smoke and fly xD)

2.Posté par Franck le 11/12/2004 00:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nous vous pleurons souvent

3.Posté par stylyroper le 14/12/2004 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BA bravo la police et l'autre Serge Kalika se gros alcoolique il ferait mieux de la fermer En frace c Simple YA d'un coté les Fumeurs Et de lautre les buveurs Sauf que voila ceux qui aime que l'alcool denigre a mort les fumeur et les fumeur par contre ils s'en foutent de ceux qui boivent. Donc l'état doit faire avec c'est deux facteurs, Mais comme c gros con de buveur deteste plus que tout le shit ba on é baisé !!!!! Moi je dis boycotte contre l'alcool Et c tout interdit en france.

4.Posté par az le 27/12/2004 04:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

stylyroper:

t'as oublié une troisième catégorie: les gros lâches de merde qui se gavent de dérivés d'opiacés ou cocaïne (prozac etc...) tout en te disant "aaaah mais noooon moi je me drogue paaaaas parce que c'est légaaaaal" et là t'as envie de leur coller deux énormes baffes dans la geule, quand tu vois que certains accros aux antideps, calmants, neuroleptiques et compagnie se retrouvent dans des états presque aussi effrayants que celui des héroïnomanes (rien de plus facile: suffit d'avoir 3/4 toubibs et de leur dire que t'es dépressif, que tu dors pas que tu veux te foutre en l'air etc... ils te filent tout ce que tu veux).

pendant ce temps là la presse continue à diabolser le hasch et à faire l'apologie des cachetons, mais non ça peut pas être de la drogue c'est des médicaments le docteur il l'a dit il a fait des études il sait de quoi il parle le docteur gentil (hallucinant d'entendre ça quand on sait que l'héroine a été également vendue aux us en tant que médicament et en toute légalité...)

5.Posté par Raphaël le 16/01/2005 02:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut,
Bon article, bonne interview. J'avoue que je ne connaissais rien de l"éléphant rose". Mais je suis super d'accord avec tout ce que dit le monsieur. D'ailleurs ça m'a fait réfléchir: si un très proche à moi venait à se faire chopper pour culture de cannabis et qu'il était condamné à 20 ans de prison, je serais pas content.

Je pense que par le biais d'internet, j'organiserais un truc gigantesque, genre manif nationale organisée.

Je commence à me demander dans quel pays vis-je? Non, non, il ne faut pas. Demandons nous plutôt: Qui nous gouverne?

Sinon, ça c'était en 2002... Qu'en est-il de cette affaire aujourd'hui?

Raph

6.Posté par oto le 31/01/2005 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ptite revolte pour la fumette? jvous suis ...

7.Posté par nicole le 15/02/2005 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour,
je recherche une personne qui puisse me donner des infos sur le jeu en essais "L'éléphnat rose" et son créateur ellie marc traitant des effets du cannabis (qui est passé au journal de TF1 de 13h00) tout ce que je sais, c'est qu'il devrait habité dans les côtes d'armor

merci à tous de m'aider

8.Posté par Cécile Jubert le 24/04/2005 21:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je voudrais juste remercier ceux qui ont soutenu Gérard Jubert dans sa démarche, il nous a brutalement quitté il y a une semaine et ce n'est pas le cannabis qui l'a tué, prions pour qu'il repose en paix.

Sa soeur

9.Posté par kayser sauzer le 13/05/2005 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



fo fumer et boire l'acool est tres bon a condition de pas s'envoyer 2 bouteille de rouge par jour ,comme les petard ceux qui fument tous les jours sont des poivrot pour moi

10.Posté par santédabord le 18/05/2005 00:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

[...]ce n'est pas le cannabis qui l'a tué[...] dit Mme Cécile Jubert.

D'après Charlie-Hebdo, Mr. Gérard Jubert est mort d'une hémorragie méningée.

Or, le seul usage du tabac peut fragiliser fortement les tissus cérébraux.
Et le tabac conjugué au cannabis voit sur ce plan (et ce n'est pas le seul : cancer, maladies cardio-vasculaires, etc.) sa nocivité encore augmentée.

Bien sûr, seuls les médecins qui ont eu Mr. Jubert en charge pourraient nous éclairer sur son cas particulier. Mais il faut arrêter de prétendre que, indépendamment des effets psychologiques que recherchent ses adeptes, le cannabis est sans danger physiologique. Tout simplement parce que c'est faux. Il ne s'agit pas ici de "morale", mais bien de santé.

Cela étant, la mort d'un homme, encore bien jeune en outre, est toujours bien triste.


11.Posté par spunkio le 24/06/2005 02:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis de tout coeur avec vous mais je tien a vous dire que le cannabis n'est pas a prendre a la lègère . ancien toxicomane a l heroine fumeur de canabis depuis 20 ans d'un coup je c pas pourqu oi je peu plus fumer depuis 1 mois j'ai des crise de tachycardie qui ferais stoper tous les gars qui pronne la drogue comme moi je vous dis je souhaite a personne d'ètre dans l'etat que ca me met sur ce on est libre de faire ce qu'on sent le mieu pour soit moi perso je suis + drogue que alcool mais bon ca ma foutu une hepatite c un traitement a la methadonne et je pe plus fumer peut ètre que mon corps a dit stop les connerie je mène mon enquète car g 100 plan de nothern light de chez sensi seed qui pousse et au lieu de me defoncer je v me gaver je crois sur ce a bon entendeur salut et fait de ta vie ce que tu ve mais ne pleure pas c toi quie decide ta voie

12.Posté par dimdime le 07/09/2005 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis tte a fait dacord avec vou!moi je pense que le canabis devrai etre legalisé car si dan dotre pays il est legalisé c ke c pa si dangereu ke sa!

13.Posté par Gabriel Fouquet le 15/09/2005 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un peu pour l'orthographe et la grammaire tout de meme.

14.Posté par steel le 27/09/2005 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
J'ai apprécié votre article et l'interview. Mais il faut se dire avant tout que le traffic de shit est un très très gros bizness ! Depuis l'époque de Napoléon ,on fait rentré des stupéfiants. Simplement il n'est pas bon de toucher au bizzz!
Certe il y a des trafiquants qui tous les jours font la navette entre l'espagne et notre pays ou l'italie ainsi que les réseaux du Nord. Mais il ne faut pas faire l'hypocrite ! Les plus haut placé aussi !
Il ne faut pas oublier que le marché parrallèle est coté en bourse ! Il y a certaine chose qui ne sont pas bon à savoir dépenaliser équivaut à perdre la main sur ceux bizzness qui rapporte ,vas savoir combien de milliard !!!!
Dans ma ville des députés se sont fait arréter avec des drogues douces en Italie ,un autre en apportait pour un mec en prison !
Combien de fois avons nous vu des policiers fumer le shit de certains jeune après une fouille.
Leurs technique est simple. Ne pas en parler , faire le sourd . Et avale le pillule !!! Je trouve sa plutot stupide de leur part car les jeunes sont moin averti. résultat augmentation de défoncer dans nos rues !!! Moi je pense pas que le gouvernement francais est prêt à négocier un dialogue avec son peuple sur ce sujet. D'autant plus qu'ils sont répréssif. Gérard Jubert est coupable d'avoir relancer le débat en réalité !!!
Ils ont trouvé une faille dans sa manière de s'y prendre ,il l'allume !!! Plus tu t'écrases moins tu mangeras !!! D'ailleur quand j'y pense si on veut arréter de fumer des drogues douce ou l'on s'adresse ? y a t'il des organismes independant de prévention ?, personnellement sur paris je ne l'ai vois pas ! On nous donne des chiffres , on dit c dangeureux et si tu te fais péter avec un bout de bédo ou une tete de beu. tu es dans l'inégalité et si tu n'as pas de chance ,on commence une procedure contre toi ! Dans tout les cas sa leur rapporte !!! Le message est clair soit tu arretes ou tu fume ton spliff chez toi et tais toi !

15.Posté par genaudy serge le 26/01/2006 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un fumeur de cannabis est impliqué dans 1 accident de la circulation le 1/02/03 tuant deux mères de familles.Ce monsieur a été totalement blanchi mème pour le shit par le parquet de macon.absence total de passage devant un tribunal !!! .Mème tribunal qui quelques mois auparavent m a condamné a 6 mois de surcis pour consommation de cannabis. Moi j ai tué personne !!! que faut-il penser ???????

16.Posté par LSA Chateau's Team le 01/03/2006 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le débat est interressant...

Il est clair que l\'état se moque totallement du nombre de consommateur de quelques drogues illégales qu\'il soit (Oui! Une grosse connerie a était dite dans l\'article, l\'alcool est considéré comme une drogue douce au même titre que le canabis, il est juste légal).

De plus les mouvements de fond illégaux ne raporte pas qu\'aux mafias, l\'argent, même sale, viens et reviens dans le marché, les gouvernements font des bénéfices sur l\'illégale. La question est plus : serais-ce parcequ\'ils en font plus quand c\'est illégale que quand c\'est légale qu\'il ne lève pas l\'interdiction. Car si l\'on légalise les drogues, ça veux dire que l\'on permet la mise en place d\'un commerce légale modéré et régis par des lois (aussi bien sanitaire que de prevention), ce qui veux dire qu\'il faut prendre le temps de régulariser le commerce et de le réglementer. De plus ça entrainerais la surveillance des locaux de production pour que le consommateur ne retrouve pas d\'element dangereux dans son produit (toutes les drogues illégales ont de nombreux produit toxique, pour ne parler que des drogues douces le hashish est souvant coupé avec de la paraffine ou de la terre, et la marijuana ou les champignons hallucinogène acheté a des dealers fesant des achats de masse ont souvant de nombreux produit insecticide, herbicide et autre deçus.). Et il y a bon nombre de mesure autre qui doivent être mise en place comme pour l\'arrivé de tout nouveau produit dans le marché légal, mesure qui coûte chère à l\'Etat.

D\'accord il est vrai que la légalisation de toutes les drogues permettrait une forte diminution des mort du à la drogue à la fois par le faite que la production et la vente seraient contrôlées, mais aussi car les drogues pourrait être vendu avec un mode d\'emploi indiquant les choses à ne pas faire et les doses à ne pas dépaser pour tel age, poid, taille, et sexe. Et aussi que les accidents du de manière secondaire à l\'usage de drogues serait moin fréquent car prévenu au même titre que l\'alcool. De même qu\'il est fort probable que le nombre de consommateurs diminu du faite que bon nombre le fasse à cause de l\'interdiction. Et de plus que l\'argent des drogues pour le moment illégales ne passerait plus que rarement dans les poches des mafias diverses. Mais, est-ce que ces raisons suffises pour qu\'un politicien face encore augmenter le trou, que dis-je, le précipice dans le budget de l\'Etat, au risque de se faire chatier de la communauté politique. Car il faut le dire, en politique, le monde n\'est qu\'apparence, les messes basses et les croches pattes sont fréquent, que l\'on soit dans le même partie ou du même avie, que l\'on soit frère ou ami, si en te frappant on peux avoir ta place, on n\'hésiterais pas.

Ainsi personne ne se mouille. Car en effet, personne ne demande la légalisation. Et cela car il est interdit de la demander, donc qui va aller seul ou même en petit groupe risquer de se faire envoyer en prison pour demander une chose qui ne ferais qu\'améliorer la vie des consommateurs de drogues ILLEGALES, peut être (seul un economiste pourait le dire) améliorer l\'état du budget de l\'Etat, et diminuer le travail des policiers pour l\'axer sur des crimes plus important (qui de plus ne conserne générallement pas que celui qui le fait) mais plus rare.

Voilà donc où nous en sommes, une France qui se dirige vers les pas d\'une contrée lointaine fort connu pour son fort integrisme chretien protestant (poussé fortement sur le racisme culturel, religieux, et de pigmentation, ainsi que sur le rejet de la science et ses decouvertes) que l\'on nomme générallement les Etats-Unis. Pour le moment nous en sommes à la periode de la prohibition (avec d\'autre drogue que l\'alcool puisque la France est à dominante chretienne catholique, qui eux pronne le vin contrairement aux chretiens protestants), peut être d\'ici peux allons nous faire \"la chasse au sorcière\" (restriction des droits civiques des partisants au communisme), \"la guerre sainte\" (représentation de la guerre en Irak), boycotter un pays qui ne veux pas nous aider à faire la guerre contre un pays innocent (boycotte de la France à cause de son refu de participer à la guerre en Irak), interdire un film car il critique le pays et donc n\'est pas patriote (interdiction de \"Bowling for Columbine\" au Etats-Unis, film des Etats-Unis cherchant à expliquer pourquoi les Etats-Unis est l\'endroit où il y a le plus grand nombre de mort par armes à feu), ou encore accepter le faite que si le Darwinnisme (théorie de l\'évolution qui explique comment il est possible que toutes les espèces vivantes provienne de l\'evolution d\'une espèce unicellulaire tel un microbe) est enseigné il faut que le Créationnisme (théorie selon laquelle Dieu créa les animaux, puis Adam et Eve, et tous les hommes sont des déscendant d\'Adam et Eve) le soit aussi. Voilà notre futur? Plus que des fast-foods, des medias contrôlés, l\'obligation d\'être chretien, 10% de la population riche et honête, 90 pauvres et obligés de vivre dans l\'illégalité, le choix entre 2 parties politiques qui ne sont en faite qu\'un seul et unique parti, des cameras partout pour nous surveiller. On se croirait dans \"1984\", mais on s\'y dirige surrement, \"Big-Brother\" s\'implante, George Orwell a voulu nous prevenir mais on a fermé les yeux.

Pour le moment on peux encore eviter ça... Mais pour cela il faudrait manifester, tous en même temps, montrer que ce n\'est pas une minorité qui veux ça, et, que ce n\'est pas un groupement de CRS qui pourra envoyer les manifestants en prison avant que quelqu\'un remarque qu\'il y a eu manifestation.

Mais pour organiser cette manifestation il faudrait un moyen de prevenir les tous les interressés avant la date et qu\'ils croient en ce qu\'ils lisent. Or pour cela ce n\'est pas facile. Donc ils nous est presque impossible de faire changer les choses que ce soit au niveau de la drogue ou à un autre niveau.


17.Posté par Frédéric le 07/05/2006 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'histoire de Gérard Jubert semble bien plus compliquée que cela :
voir en effet ce texte ahurissant qui explique sa mort bien autrement :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Pages_%C3%A0_v%C3%A9rifier/Chlo%C3%AB_des_Lysses

ainsi que

http://rapidshare.de/files/13546296/Chlo_e_des_Lysses.rar.html

(énorme paquet de photos - très hard, autant prévenir - en haute définition de la dame en question)

Il faut cliquer sur le bouton "free" au bas de la page à droite, puis attendre que le décompte des secondes (une trentaine) soit terminé. Fichier comprimé *.rar à ouvrir avec le classique unrar.

Un biographie de cette "Chloe des Lysses" est donnée ici

http://wikipedia.y-project.com/index.php/Nathalie_Bo%C3%ABt

Mais elle ne contien aucune autre information sur Gérard Jubert.

18.Posté par Kate Richards Jane Brown le 04/08/2006 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En Mars 2006, l’auteur de la préface du livre Dahmane chez Taschen paru en 1989, rédigeait cette attestation :

Je soussigné JCB, témoigne de ce qui suit.
J’ai connu Dahmane Benanteur en 1979, chez un ami commun qui faisait se rencontrer des artistes de toutes sortes intéressés par le domaine de l’érotisme. Il y avait là des photographes, des cinéastes, des écrivains, etc.
A cette époque, Dahmane Benanteur vivait avec une jeune femme prénommée H, qui était aussi son modèle préféré pour les photos érotiques qu’il réalisait. Mais il photographiait aussi d’autres jeunes femmes.
C’est d’abord à cause de la nature et de la qualité des photos qu’il faisait que je me suis pris d’amitié pour Dahmane Benanteur. Je trouvais celles-ci très belles, créatives et originales.
A cette époque, Dahmane avait une personnalité enjouée, une mentalité ouverte. Cependant, j’avais déjà remarqué qu’il était très autoritaire et se comportait souvent de façon fort désagréable avec H. Un peu comme si il vivait avec elle davantage parce qu’elle était son modèle préféré que véritablement par amour, et donc il se comportait avec elle comme un « patron » ou un « propriétaire ».
Dahmane était un jeune photographe encore inconnu malgré quelques rares publications. Je sais qu’il ne payait pas ses modèles, qui posaient pour lui par amitié ou par narcissisme.

Après sa séparation d’avec H (ils n’étaient pas mariés), Dahmane a continué pendant plusieurs années a publier des photos érotiques d’elle, bien qu’il savait qu’elle avait changé de style de vie et qu’elle ne souhaitait pas continuer à être ainsi exhibée publiquement. J’ai revu depuis plusieurs fois H., qui se plaignait du comportement de Dahmane, lequel pouvait lui porter tort pour sa nouvelle vie. A cette remarque, Dahmane répondait toujours : « Je m’en fiche, qu’elle assume son passé ! ».

Je ne sais pas précisément comment cette histoire s’est terminée. Je sais seulement que H, entre temps mariée à un homme ayant des responsabilités publiques, a dû se rendre chez Dahmane pour récupérer, pratiquement de force et sous la menace, les négatifs des photos sur lesquelles elle apparaissait, pour empêcher Dahmane de continuer à les publier.

J’ai continué à fréquenter Dahmane pendant plusieurs années. J’ai même écris la préface de l’un de ses livres de photos, dans les années 80. J’ai donc pu observer son comportement avec les femmes qui ont succédé à H.
Il y a eu d’abord une certaine C., puis S., avec qui il est resté chaque fois quelques années.
Le comportement de Dahmane à l’égard de ses compagnes n’a fait que s’exacerber. Il exigeait d’elle des pratiques toujours plus osées (exhibition dans la rue, en public, poses obscènes, etc.), il publiait les photos sans jamais les rémunérer (il n’était pas marié avec elles), bien que les photos paraissent dans des magazines de charme très connus (Penthouse, etc.), en albums vendus dans le monde entier, et dans des galeries-expositions.
De plus, au niveau des relations privées, il était clair que ces jeunes femmes étaient pour Dahmane davantage ses « modèles fétiches » que « les femmes de sa vie » : le mépris profond qu’il éprouvait pour elles, pour leur manque de culture, pour leur statut de « bel objet », était évident.

J’ai peu connu celle qui se prénommait C. Je sais que S., après sa séparation d’avec Dahmane, a été très affectée par le fait qu’il avait profité d’elle sur le plan professionnel, et continuait à le faire après leur séparation, sans qu’elle-même en tire un quelconque bénéfice. Elle a été en contentieux pendant longtemps avec Dahmane, et a connu une période de grave dépression psychologique. Je ne sais pas ce qu’elle est devenue depuis.


C’est à cette époque que j’ai commencé à m’interroger sur la personnalité de Dahmane et à avoir des doutes quant au bien fondé de mon amitié pour lui.
Aux critiques, il répondait que sa vie de photographe était bien séparée en deux : ses travaux de commande, qui lui rapportaient pas mal d’argent mais ne lui donnait aucune notoriété ; et ses photos érotiques, moins lucratives mais plus satisfaisantes sur le plan personnel. Et il ne voulait pas que l’argent qu’il gagnait avec des commandes serve à dédommager ou à rémunérer les filles qui posaient pour lui. Ce système d’étanchéité était somme toute bien pratique !

J’ai continué à fréquenter Dahmane quand il vivait avec Chloé des Lysses, et après qu’ils se soient mariés.
Leur relation me semblait souvent orageuse, mais cela ne me regardait pas. J’avais le sentiment que Dahmane était quelque peu décontenancé par la personnalité de Chloe, qui savait lui résister, à la différence de ses précédentes compagnes. Il s’enfermait dans des comportements sectaires, et laissait parler l’évidente contrariété qu’il éprouvait face à une jeune femme qui ne se contentait pas d’être un modèle photographique docile.
J’ai toujours pensé que, malgré la qualité esthétique des photos, les albums que Dahmane a réalisé avec Chloe (Porn Art) n’étaient pas très corrects sur le plan humain et moral. Sans doute Chloe a-t-elle accepté ces poses par amour pour Dahmane. Mais je craignais, et cela s’est révélé juste par la suite, qu’elle n’en vienne à les regretter.

Dahmane Benanteur a connu une notoriété importante grâce à ces photos, alors que précédemment son nom ne dépassait pas le cercle d’amateurs avertis.
C’est la raison pour laquelle j’ai été choqué d’apprendre son comportement avec Chloe quand ils se sont séparés, refusant de lui faire partager le bénéfice de ce succès. Chloe m’a rapporté des scènes de comportements violents de Dahmane a son égard, mais je n’en ai pas été le témoin direct.

Aujourd’hui, je n’ai plus aucune relation avec Dahmane Benanteur, depuis plusieurs années, et je ne souhaite pas en avoir. Celles de ses anciennes compagnes avec qui je suis resté en relation amicale sont toutes très amères de leur expérience avec lui, et sont scandalisées d’avoir été ainsi exploitées à des fins professionnelles.




19.Posté par jcb le 09/08/2006 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis l'auteur de ce texte. Il a été écrit pour l'avocat de Chloé des L. dans le cadre d'une procédure judiciaire en cours. Je ne sais pas qui est ce soi-disant "Kate Richards Jane Brown" et comment il a été en possession de ce texte.
J'ai bien noté les coordonnées de ce site et de ce message, et je donnerai les suites judiciaires adéquates à la publication non autorisée de ce texte privé.

20.Posté par Vincent le 17/12/2010 20:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est la 1er fois que je pose un mess sur un site....

G eu la chance d'acheter les 4 mag.... Je connais cette histoire de la galette....blabla...

j'aimerais a ce jour retrouver ces magasines..??? que ma mere, je pense, a mis de coté...

C t super........

Nouveau commentaire :
Alors ma couille, toi aussi tu veux commenter et donner ton opinion sur cet article ? O.k, vas-y, mais sois bien conscient du fait que nos amis de la DCRI lisent tout ce qui se passe ici et que des propos inconsidérés de ta part, ou enfreignant les lois de la soft dictature française, pourraient te valoir un débarquement de volatiles bleus chez toi à 6 heures du matin suivi d'un placement en GAV. Prêt à assumer ? Vas-y !

Papiers poujadistes | Papiers progressistes | Les solutions simples de L'Organe




Dans le forum

Je vais militer chez Dupont-Aignan

Le forum pourri - Aujourd'hui - 04:26 - Marcel Ducon

Soutien à Logan Alexandre Nisin

Le forum pourri - Samedi 21 Octobre - Marcel Ducon

COMMENT RELANCER L'ORGANE ?

Le forum pourri - Samedi 21 Octobre - Lada Man

Après "balance ton porc" , "balance ton pédé"

Le forum pourri - Vendredi 20 Octobre - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

Le néo-poujadisme

Le forum pourri - Vendredi 20 Octobre - Elie Semoule

Je me sens d'humeur taquine cce matin ...

Le forum pourri - Vendredi 20 Octobre - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

HE VOUS VOUS SOUVENEZ DES SPICE GIRL

Le forum pourri - Vendredi 20 Octobre - Marcel Ducon

Je me suis forcé à écouter Marine....

Le forum pourri - Vendredi 20 Octobre - Alain Biteman

LA MORALE DU VOYOU.

Le forum pourri - Vendredi 20 Octobre - Lada Man

IL EST INTERDIT DE FRAPPER LES FEMMES

Le forum pourri - Vendredi 20 Octobre - Marcel Ducon

Frocter Sale Gauchiasse

Le forum pourri - Vendredi 20 Octobre - Farid Fillon

Débattre avec un Social Justice Warrior.

Le forum pourri - Mercredi 18 Octobre - Marcel Ducon

LES AVENTURES DE MOI QUI ME BRANLE LA BITE

Le forum pourri - Mercredi 18 Octobre - Marcel Ducon



Balancez à L'Organe !

LE COIN DU CITOYEN MODELE

L'Organe vous révolte, vous répugne, vous révulse ?
Comment tant d'abjection est-elle possible sur un seul site ?
Comme vos ancêtres pendant la guerre, soyez de Bons et Gentils Citoyens:

Dénoncez L'Organe à la Kommandantür !
--> Etape 1
Choisissez la Gentille Association qui va vous soutenir dans votre combat contre les Méchants Articles de l'Organe:
 
•LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme)
kommandantür
@licra.org
SOS RACISME
kommandantür
@sos-racisme.org
MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples)
kommandantür
@mrap.org
UEJF (Union des Etudiants Juifs de France)
kommandantür
@uejf.org
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France)
kommandantür
@crif.org

LDJ (Ligue de Défense Juive, ne pas confondre avec FDJ=Française des Jeux)
kommandantür
@ldj.org

HALDE (Haute Hautorité de Lutte contre les Discriminations)
kommandantür
@halde.org
CHIENNES DE GARDE (Crimes contre le Féminisme)
kommandantür
@cdg.org
SOS HOMOPHOBIE
(Crimes contre l'Homosexualité)
kommandantür
@soshomo.org
CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires)
kommandantür
@lecran.org
CRAB (Conseil Représentatif des Associations Blanches - ex Ku Klux Klan de France)
kommandantür
@crab.org
 
--> Etape 2
Choisissez une société de Crédit afin de provisionner les honoraires des Gentils Avocats qui vont s'emparer de votre cause et la défendre avec le talent et l'éloquence qui les caractérisent jusque sur les plateaux de télévision.
(prévoir un financement de 10 à 30.000€ selon la complexité du dossier et l'ampleur de votre haine contre L'Organe)
établissements conseillés:
Cetelem - Cofinoga

 

Vous voilà paré à faire votre devoir de citoyen modèle ! Bonne chance dans votre juste combat, et à bientôt !