Connectez-vous S'inscrire
L'Organe Magazine
Alain BITEMAN
Lada MAN
Old NICK
Alejer D'ALGER
Kikou LOL
Titus CAT



Entrez votre email pour recevoir les infos supra confidentielles de l'Organe et briller dans les dîners en ville :

Derniers fights sur les com's


TOPFESSES - Je montre mes fesses !

TOPSEINS - Je montre mes seins !

EDITOS AU KARCHER

CRIF + FRANCE = CRIFRANCE

Que Richard Prasquier dise n’importe quoi, du moment que ça arrange son camp, c’est son affaire, c’est aussi son boulot, on est en démocratie, en république, il a le droit. Liberté égalité fraternité d’expression. Mais que François Fillon lui emboîte le pas et déclare en substance que la France est la bonniche du CRIF, c’est inadmissible.



Le président des Français, pays antisémite, se prépare à donner un coup de boule à un juif
Le président des Français, pays antisémite, se prépare à donner un coup de boule à un juif
Le discours de Fifi au milieu des 800 invités du lobby qui gouverne (visiblement) la France, c’est l’exemple du rabaissement national. On comprendrait, à la rigueur, qu’il se couche à ce point si sa femme était prise en otage à Tel-Aviv. Mais on a vérifié dans toute la presse : rien sur madame Fillon, qui a l’air de se porter comme un charme, et tant mieux pour elle.

Notre Premier ministre tombe donc sous le coup d’une accusation de haute trahison, cas rare et gravissime.

Voici le discours du Premier ministre de la France qui n’existe plus, ou qui s’appelle désormais Crifrance.
Dans 10 ans, dans 20 ans, dans 50 ans, nos descendants se foutront de notre gueule, en se disant qu’on était vraiment des connards d’avaler de telles couleuvres. Les sociologues, les politologues, les historiens nous regarderont comme une peuplade d’arriérés mentaux incapables de comprendre pourquoi ses dirigeants furent aussi obséquieux avec le CRIF, qui passe son temps à insulter et menacer les Français.

Claude, bourré, comme d'habitude (1943)
Claude, bourré, comme d'habitude (1943)
Tout cela n’a évidemment rien à voir avec la Shoah, qui est un alibi en béton de crématoire, mais qui s’use à force de trop s’en servir. Regardez Lanzmann et Haenel, même les juifs entre eux se foutent sur la gueule à coups de hasho.

Bonjour le respect des morts.

Nous, à L’Organe, même avec notre humour noir d’anars on a beaucoup plus de décence que ces gens qui gagnent du pognon sur les morts, qui ne sont d’ailleurs pas morts pour eux. Le CRIF c’est les boutiquiers de la Shoah. Et la France achète ses souvenirs. Regardez ce qu’annonce Fillon…

Comme d’habitude, nous avons surligné les passages incroyables. Et surtout la dernière phrase, qui sonne comme un cri de l’inconscient. Le plus drôle, c’est que Fillon ne semble pas avoir conscience de ce qu’il énonce : le discours est en ligne sur le site du gouvernement. Il laisse donc les preuves irréfutables et officielles du rabaissement national. Pour nous, c’est à peine croyable.

Richard Prasquier, autoportrait, 2010.
Richard Prasquier, autoportrait, 2010.
Le discours de Prasquier, quant à lui, c’est l’habituel délire du lobbyiste au pouvoir qui joue les victimes. Ridicule. No comment, comme dirait le triste Gainsbourg. Pour reprendre ses esprits après un tel bombardement d’âneries et de contrevérités, il faut relire en urgence un chapitre entier de Bagatelles pour un massacre.

Prasquier est aussi dingue dans un sens que Céline dans l’autre, le talent en moins.

Et dépêchez-vous de lire L’Organe, car bientôt tous les sites malpensants seront frappés au portefeuille.
A ce propos, n’oublions jamais… que les VRAIES victimes de la Shoah, qui vivent en Israël, n’ont quasiment rien touché des centaines de millions d’euros des « réparations » envoyées de par le monde.

Edifiant, non ?

RESUME DU DISCOURS DU PREMIER MINISTRE DE LA CRIFRANCE

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs,

Le dîner annuel du Crif est un événement parce qu’il nous offre une occasion de partage amical et républicain.
Il coïncide, cette année, avec le 65e anniversaire de la libération des camps et le 25e anniversaire du Crif. Cette double commémoration manifeste, à mes yeux, notre exigence commune de mémoire et de vigilance.
Je voudrais rendre hommage aux déportés encore vivants et à leurs familles : ils ont un rôle essentiel dans notre société, un rôle de transmission et de rappel. Le Gouvernement doit tout faire pour les aider à faire vivre cette mémoire.
Je tiens à adresser à toute la communauté juive de France un message d’amitié et de solidarité à la suite de la profanation des tombes du cimetière de Cronenbourg.
Encore une fois, la bêtise et la haine ont insulté les morts, bouleversé les vivants.
Au-delà de la communauté juive, c’est notre Nation tout entière qui se sent blessée, humiliée, atteinte au plus profond d’elle-même.
Avec le ministre de l’intérieur et le garde des sceaux, je ferai tout pour que les responsables de ces actes soient retrouvés et sévèrement condamnés.
Je crois à notre République. On peut être passionnément républicain, passionnément français sans renoncer à ce qui est au plus profond de soi.
L’histoire des juifs de France est inséparable de l’histoire de la République et de l’amour de la France.
Qu’aujourd’hui encore, cet attachement puisse être nié par certains, refusé, foulé aux pieds, nous ne pouvons pas le tolérer. Chaque fois que l’antisémitisme progresse, c’est la République qui recule, c’est la démocratie qui dépérit.
La violence à caractère antisémite est profondément révoltante, insupportable.
Nous avons décidé d'accroître la spécialisation des magistrats : ceux qui composent les pôles anti-discrimination traitent désormais, en plus des affaires de discrimination, des infractions dont l'antisémitisme est une circonstance aggravante.

Vous avez évoqué, Monsieur Prasquier, le procès des bourreaux de Ilan Halimi.
Cette affaire fut un coup de tonnerre : en 2006, un Juif est mort en France parce qu’il était juif.
Nous avons pris en compte ces réactions légitimes. Ce matin même, la commission des lois de l'Assemblée nationale a adopté une disposition qui modifie la procédure du huis clos devant la cour d'assises des mineurs, en rendant désormais publics les débats, dans le respect de la protection des droits des victimes et des mineurs.

Vous l’avez dit, Monsieur le Président, "la France n’est pas antisémite". Mais, vous l’avez aussi rappelé, "les démocraties oublient parfois qu’elles ont des ennemis".
Ce sont les ennemis de ce que Karl Popper appelait la "Société ouverte".
Ce sont ceux qui haïssent profondément la liberté individuelle, la laïcité, le pluralisme.
On ne trouve pas parmi eux que des voyous, des délinquants et des violents. Certains d’entre eux sont aussi, depuis toujours, des intellectuels et des penseurs.
Leurs armes sont la désinformation, la perversion de l’histoire, le règne de la rumeur, le relativisme moral.
Ils ont trouvé, avec l’Internet, espace de liberté par excellence, de nouveaux moyens d’action contre la liberté.

Nous devons accorder une attention très sévère au développement du racisme et de l’antisémitisme sur Internet.
Le rapport que j’avais demandé à Madame Isabelle Falque-Pierrotin sur ce sujet m’a été remis il y a quelques jours.
Je veux que la France soit à la pointe de cette dimension nouvelle de la lutte contre l’antisémitisme.
Nous devons rester lucides sur l’incroyable facilité avec laquelle se développent et s’expriment les amalgames les plus odieux.
Je pense ainsi à ces scandaleux mouvements de boycott de produits cashers ou israéliens.
Je m’étonne du silence, voire de la connivence de certains responsables politiques vis-à-vis de ces démarches révoltantes.
Tous ceux qui tiennent des propos antisémites doivent être traités avec la plus extrême sévérité.
Quelles que soient nos opinions, nous devons lutter, et vous savez que vous pourrez toujours compter sur moi pour cela.
Pour cela, Brice Hortefeux a nommé un préfet coordonnateur de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, Michel Morin, ancien préfet de l’Isère.

Plus que jamais, nous devons préserver les lieux physiques de la mémoire.
Il existe des inquiétudes au sujet du financement de la Fondation Auschwitz-Birkenau.
Je veux vous dire que la France ne laissera pas l’indifférence effacer le lieu symbole de la pire horreur qu’ait généré l’humanité.
La France est prête à en prendre toute sa part du financement nécessaire à sa préservation.
Il s’agit d’un enjeu pour tout le continent européen : Auschwitz est un lieu de mémoire essentiel pour l’Europe. Il symbolise notre volonté commune de ne plus jamais revoir l'intolérable, le règne de la barbarie absolue en Europe.

J’ai confié à Simone Veil une mission, qu’elle a bien voulu accepter, pour me faire des propositions sur la meilleure façon de répondre à la demande polonaise.

Je voudrais citer le remarquable travail du réseau d’ONG Aladin, qui a notamment assuré la traduction en arabe et en persan d’œuvres majeures comme celles de Primo Levi ou d’Anne Frank.

Eduquer, sensibiliser, transmettre, tel est le sens de la proposition, formulée devant vous il y a deux ans par le Président de la République, sur l’enseignement de la Shoah en classe de CM2.

Une base de données sur 11 400 enfants juifs déportés, accessibles aux enseignants, a été développée par le Mémorial de la Shoah.
Ces nouvelles ressources ont permis de relancer et renouveler l’enseignement de la Shoah à l’école et d’en rappeler la dimension universelle.

La France a reconnu sa responsabilité dans la déportation des juifs et l’a assumée à travers notamment la création en 2000 de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, en réparation des préjudices causés, et grâce à l’entière restitution des sommes spoliées qui étaient restées sans ayant-droits.
En moins de dix ans, la Fondation a joué pleinement son rôle.

150 millions d’euros ont été affectés pour soutenir le Mémorial de la Shoah ainsi que pour aider plus de 1 700 projets dans les domaines de la solidarité envers les survivants, de l’histoire, de la mémoire, de l’enseignement de la Shoah, de la culture juive.
Depuis 10 ans, la Commission pour l'indemnisation des victimes de spoliations (CIVS) a restitué plus de 450 millions d’euros à des dizaines de milliers de requérants. Je salue le travail de cette remarquable institution.

Enfin, j’ai décidé en août dernier de revaloriser la rente aux orphelins de parents déportés, fusillés ou abattus en tant que juifs créée en 2000. Elle le sera chaque année jusqu’en 2012.

La France est fière de compter parmi les meilleurs amis d’Israël.
C’est de la volonté de renforcer les liens entre toutes les composantes des sociétés française et israélienne, qu’est née la fondation France-Israël.
Engagée dans le renouveau de cette fondation, sa présidente Nicole Guedj travaille actuellement au lancement d’une initiative Europe-Israël très prometteuse qui, je l’espère, débouchera sur des initiatives concrètes au cours des prochains mois.

Monsieur le Président, vous avez évoqué Durban II.
La lutte contre l’antisémitisme doit être une priorité des Nations Unies.
L’année 2009 a malheureusement été, pour le Processus de paix au Proche-Orient, une année perdue, marquée par le conflit de Gaza.

Sur le rapport Goldstone, je sais l’intensité du débat en Israël.


Car la sécurité d’Israël est pour la France une priorité absolue. Elle n’est pas dissociable de la reconnaissance de sa légitimité.
Voilà pourquoi nous partageons pleinement la préoccupation d’Israël quant au développement du programme nucléaire iranien.
L’Iran n’a malheureusement pas saisi la main qui lui était tendue par le président Obama.
Les deux objectifs de la France n’ont pas varié depuis le début de la crise : prévenir l’acquisition par l’Iran de l’arme nucléaire - perspective inacceptable - et rechercher un règlement diplomatique, car un conflit aurait des conséquences désastreuses dans la région et au-delà.

Enfin, comme vous, j’ai une pensée à la fois émue et pleine d’espérance pour notre compatriote Gilad Shalit et pour sa famille avec laquelle nous sommes en contact permanent.
La France agit sans relâche dans le cadre des efforts menés pour favoriser sa libération. Il faut qu’elle intervienne maintenant.

Ces quatre valeurs cardinales n’ont de sens que si elles s’articulent au service de la nation.
Que serait la liberté, sans la Fraternité ? Que serait l’égalité, sans la liberté ? Et quelle égalité sans laïcité ?
Ces biens précieux, nous devons les protéger. Nous sommes Français parce que nous voulons vivre ensemble. En nous respectant. En nous comprenant.
Nous devons défendre ces valeurs contre ceux qui cachent, derrière le paravent d’une soi-disant liberté, un militantisme extrêmiste.
Le communautarisme refuse l’Egalité et se moque de la Fraternité.



Jeudi 4 Février 2010
Prasquier de Bellebois
Lu 5338 fois


Commentaires des lecteurs

1.Posté par Léon-Guy Degrelle le 05/02/2010 00:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Preum's !

2.Posté par Henriot le 05/02/2010 00:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« Le judaïsme avait jeté de si profondes racines en Europe, qu’il menaçait de suffoquer entièrement la plante nationale. » J. de Maistre, Lettres à un gentilhomme russe sur l'Inquisition espagnole (1815).
Ca, c'est fait. Prochaine étape le gouvernement mondial.

3.Posté par Dominique sanmaire le 05/02/2010 01:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EN même temps, les juifs en on pris plein la gueule en 40 quand-même, c'est pas étonnant qu'ils soient traumatisés et stressés, non? (Aï aï, pas taper...)

4.Posté par TODOMODO le 05/02/2010 03:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je retiens que l'oeuvre (?!) d'Anne Frank est qualifiée de majeure par Monsieur Fion. Les gamins n'ont pas finit de les sucer les pis de la vachette sacrée.

5.Posté par Gaston FloSSe le 05/02/2010 08:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Enfin, comme vous, j’ai une pensée à la fois émue et pleine d’espérance pour notre compatriote Gilad Shalit "

Désolé je ne me sens pas compatriote avec un soldat de Tsahal.

6.Posté par rabbi foot gay le 05/02/2010 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec un nom pareil notre premier ministre était prédestiné à l'enculade... Le CRIF lui a fait le coup du fameux "butt to mouth" !

7.Posté par Thomas le 05/02/2010 20:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai pas pu lire jusqu'au bout? J'ai pleuré et gerbé à la moitié.

8.Posté par Kiki le 06/02/2010 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

au fait, en parlant de tout ça, vous avez vu la dernière pitrerie de Yann Moix ?

Je hais la Suisse.

Roman Polanski, nous venons de l’apprendre, va passer un an de plus dans sa prison suisse. Je dis bien : « prison ». Une prison, ce n’est pas strictement un cachot avec des rats. Une prison, c’est tout prosaïquement un endroit dont on ne peut sortir. D’où on ne peut pas s’échapper. Peu importe que la prison soit une cellule ou un chalet, un terrier ou même un immeuble tout entier. On est en prison quand on ne peut pas être ailleurs. Roman Polanski restera emprisonné en Suisse : c’est la Suisse la prison. C’est la Suisse le bourreau. C’est la Suisse la sentence. C’est la Suisse la trahison. C’est la Suisse la haine et la revanche et la vengeance. Parce que la Suisse n’est pas un pays : la Suisse n’est rien. La Suisse n’existe qu’en détruisant. En neutralisant. Ce n’est pas un pays neutre, non : c’est un pays qui neutralise. Très joli pays qui, pendant la guerre, voyant qu’un peu trop de juifs venaient étrangement faire du tourisme en ses montagnes, a demandé à ce que fût apposé sur les passeports le « J » de Juden. La Suisse n’est pas un pays neutre : c’est un non-pays vendu. La Suisse, ce pays des horlogers, sait manier le temps comme Satan : enfer du temps dans lequel elle neutralise un génie (un an de plus), enfer du temps à l’intérieur duquel, avec une infinie patience, elle guette sa proie : trente-deux ans pour attraper Polanski. La Suisse n’existe pas : pour exister, elle est obligée de faire dans le sale, dans le crade, dans le porno. La Suisse est un pays pornographique. Sales affaires (comptes bancaires, fiscalité), sale comportement (arrestation de Polanski) : tout est propre dans les rues suisses, dans les montagnes suisses, dans les vallons suisses, tout est très propre parce qu’au fond tout y sale dans les tréfonds, dans les fondements, dans les soubassements. C’est un pays qui se vend sans cesse au plus offrant. Qui courbe incessamment l’échine devant le plus fort. C’est un pays qui fait basculer les choses vers le plus dictateur, le plus violent, le plus menaçant. La Suisse ne se donne même pas, comme le feraient des salopes ordinaires : la Suisse se prête au plus fort. Elle prête sa soumission. C’est une pute. Elle ne se donne jamais mais se prête toujours. Elle se prête avec intérêt. Elle se loue. Elle se sous-loue. Elle fait des offres. Elle écarte les jambes quand viennent à passer un officier nazi, ou une très grande puissance comme, par exemple, aujourd’hui, nos amis les Etats-Unis.

La Suisse n’est pas un pays neutre : c’est un non-pays vendu. La Suisse, ce pays des horlogers, sait manier le temps comme Satan : enfer du temps dans lequel elle neutralise un génie (un an de plus), enfer du temps à l’intérieur duquel, avec une infinie patience, elle guette sa proie : trente-deux ans pour attraper Polanski. La Suisse n’existe pas : pour exister, elle est obligée de faire dans le sale, dans le crade, dans le porno. La Suisse est un pays pornographique. Sales affaires (comptes bancaires, fiscalité), sale comportement (arrestation de Polanski) : tout est propre dans les rues suisses, dans les montagnes suisses, dans les vallons suisses, tout est très propre parce qu’au fond tout y sale dans les tréfonds, dans les fondements, dans les soubassements. C’est un pays qui se vend sans cesse au plus offrant. Qui courbe incessamment l’échine devant le plus fort. C’est un pays qui fait basculer les choses vers le plus dictateur, le plus violent, le plus menaçant. La Suisse ne se donne même pas, comme le feraient des salopes ordinaires : la Suisse se prête au plus fort. Elle prête sa soumission. C’est une pute. Elle ne se donne jamais mais se prête toujours. Elle se prête avec intérêt. Elle se loue. Elle se sous-loue. Elle fait des offres. Elle écarte les jambes quand viennent à passer un officier nazi, ou une très grande puissance comme, par exemple, aujourd’hui, nos amis les Etats-Unis.

Je hais la Suisse. Sa gentillesse méchante, sa dégueulasserie bonbon, son calme rempli de dagues et de couteaux, sa surface polie mais comme une lame. Nous voudrions que ce pays relâche Roman Polanski, s’excuse, arrête tout. Nous voudrions que la population suisse ait honte, définitivement honte, pour ce qu’elle fait endurer à Polanski. Que des grèves se déclarent à Genève, à Lausanne, à Gstaad, ou des manifestations. Que les gens sortent dans la rue. Crient. Hurlent. Contre leur « gouvernement ». Autrefois, Alfred Jarry disait (c’est dans Ubu Roi) : « la scène se passe en Pologne, c’est-à-dire nulle part. » Nulle part, ce serait plutôt la Suisse. La Suisse voudrait empêcher que le réalisateur de Chinatown (que je viens de revoir cette nuit et qui est un chef-d’œuvre) continue de nous donner des œuvres d’art. Pourquoi, Suisse, ne laisses-tu pas cet homme partir ? Parce que tu as peur de l’Amérique ? Parce que tu trembles ? Parce que tu suis toute cette meute ignoble, parfaitement aveugle, et qui veut que Polanski représente, pour la nuit des temps, le pédophile par excellence ? Qu’il en soit l’incarnation, le parangon, l’icône ? Suisse, sois digne pour une fois dans ta vie. Suisse, donne-toi une dignité en rendant la sienne à un des grands génies du cinéma qui a suffisamment payé pour quelque chose qui ne s’est pas déroulé comme on le sait, le croit, croit le savoir. Suisse, sois une nation, sois un pays, sois quelqu’un. Sois un homme, Suisse.

Quand il y a la guerre, Suisse, tu te carapates. Tu regardes tes chaussures. Tu vas tranquillement te promener en montagne. Tu respires le bon air parmi les gentils (petits) oiseaux. Rien n’est ton problème, Suisse. Tu n’es jamais concernée. Tu n’es jamais impliquée. Tu n’es jamais inquiétée. Tu n’es jamais là quand on a besoin de toi. Tu es toujours là, sur la planète, mais tu ne sers à rien : tu arrêtes les artistes et tu enrichis les enrichis. Tu ne sais rien faire, sauf pitié. Je te hais, Suisse. Je te demande de m’arrêter, moi, aussi, le jour où je viendrai te voir. Pour cracher sur ton sol immonde. »

et ensuite si vous allez faire un tour sur sa page facebook, on peut y lire ça :

Yann Moix Jusqu'à mon dernier souffle je combattrai l'antisémitisme et les salauds.


....

9.Posté par Jesus Christ le 06/02/2010 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela devient lassant de toujours parler d'antisémitisme, deuxième guerre mondiale, Shoah... Et c'est d'un ennui incommensurable.

Je pense envoyer des ordres directes au Pape pour qu'il reforme l'armée de Dieu, et une fois que ces templiers seront prêt, allez écraser ce qu'il reste des juifs, parce qu'ils commencent sérieusement à me taper sur le système à tel point qu'on ne parle plus que d'eux, et c'est toujours la même chose (nia nia nia ! j'suis une victime ! et nia nia nia c'est qu'on n'a raison !) et quand je regarde la télévision qui est m'a fois une très utile invention, parfois je n'ose même plus l'allumer sachant ce qu'il va être diffuser...

10.Posté par Gastelibert de la Trestevine du Mangin le 07/02/2010 01:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'adore comment les goys se font immanquablement avoir au bonneteau feuj.
Dans toute cette histoire réside le vol d'une terre, point barre.
Ils se sont pointés, ils ont sciemment volé un territoire, et ils le savent. Le reste n'est que littérature pour goys.
Comment soutenir une telle chose moralement? C'est impossible, donc on fabrique un écran de fumée à base de bla bla, antisémi etc etc
Du bonneteau, quoi

11.Posté par La rédac le 07/02/2010 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est drôle, en remplaçant "Suisse" par "Yann Moix", le texte fonctionne aussi très bien. Y aurait-il comme une projection inconsciente de sa propre lâcheté?

12.Posté par Lingane le 07/02/2010 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très juste, La Rédac, mais en remplaçant SUISSE par YANN MOIX, faut aussi faire quelques légeres modifs au texte pour le rendre bien saignant.

Je vais de ce pas relire ma fiche sur Yann, je vous donne le résultat demain.

13.Posté par La rédac le 07/02/2010 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Yann Moix ne se donne même pas, comme le feraient des salopes ordinaires : Yann Moix se prête au plus fort. Il prête sa soumission. C’est une pute. Il ne se donne jamais mais se prête toujours. Il se prête avec intérêt. Il se loue. Il se sous-loue. Il fait des offres. Il écarte les jambes quand viennent à passer un officier sioniste, ou une très grande puissance comme, par exemple, aujourd’hui, notre ami BHL."

Au prix de deux trois aménagements, ça fonctionne très bien. C'était comme quand on remplaçait "Dieu" par "Dollar" ou "Pétrole" dans les discours de Bush. Tout de suite, c'était plus clair.

14.Posté par Papy Yottes le 07/02/2010 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pffff, et en plus vous avez surligné le texte en jaune! bande de nazisémites!

15.Posté par Lingane le 08/02/2010 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"je hais yann moix", par yann M.

http://lingane.canalblog.com/archives/2010/02/08/16840474.html

16.Posté par macp le 08/02/2010 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Yann Moix ne se donne même pas, comme le feraient des salopes ordinaires : Yann Moix se prête au plus fort. Il prête sa soumission. C’est une pute. Il ne se donne jamais mais se prête toujours. Il se prête avec intérêt. Il se loue. Il se sous-loue. Il fait des offres. Il écarte les jambes quand viennent à passer un officier sioniste, ou une très grande puissance comme, par exemple, aujourd’hui, notre ami BHL."

Yann Moix étant interchangeable avec Eric Zemmour.

17.Posté par TODOMODO le 08/02/2010 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Assez d'accord sur Zemmour : ce type a trouvé le bon filon. C'est le bon juif des nationaux. "Tous des porc hein mais celui-là c'est de la crème de juif comme" disait tonton Heinrich à Posen.

Et puis nos chers nationaux fleur bleue ont même trouvé leur gentille arabe avec Malika Sorel. Y leur manque plus que le bon nègre pour se réconcilier avec la Grande Putain tricolore.

18.Posté par La rédac le 09/02/2010 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rien n'est assez nazi pour Todomodo.

19.Posté par mapics le 11/02/2010 07:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"150 millions d’euros ont été affectés pour soutenir le Mémorial de la Shoah" et dire que certain en France galère pour trouver 0,30 cts d'euro pour acheter leur pain. :(

20.Posté par Tagada le 13/02/2010 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous les ans ils nous gonflent avec la "sécurité d'Israël". C'est clair, un État armé jusqu'aux dents et soutenu par les plus grandes puissances financières et militaires du monde est vachement menacé ! Allez, les feuj' ! Remballez vos chialerie ! Vous n'êtes plus victimes de rien depuis 65 ans ! Et tant mieux pour vous ! Aujourd'hui, vous êtes dans le camps des forts, des puissants, vous êtes du côté du manche ! Alors vos jérémiades communautaires, tout le monde s'en branle ! Vous n'allez pas rentabiliser Auschwitz pendant encore 10 générations ! C'est bon, tout le monde est passé à la caisse pour consolider votre ghetto en Palestine ! Les indiens d'Amérique, les congolais victimes du Roi Léopold, et bien d'autres peuples de tout temps et dans le monde entier s'en sont pris plein la gueule, ont été exterminés, massacrés, pourquoi on devrait toujours verser la larmichette sur vos souffrances passées ? Allez, remballez les violons, ça ne marche plus, votre terrorisme intellectuel n'impressionne plus que les cons et les faibles.

21.Posté par Serpico le 13/02/2010 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y a aussi la LICRA. Crif et son service de barbouzes, la LICRA.

La France est encerclée depuis pas mal de temps. A l'intérieur du Fort Alamo français, il n'y a que des renégats prêts à vous donner au premier sioniste venu.

Un vrai pays de putes.

22.Posté par MASSIF le 11/03/2010 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le CRIF = FRIC

23.Posté par alejer le 04/06/2013 19:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ancien cadre du Groupe Edmond de Rothschild, chevalier de la Légion d’Honneur, vice-président du Congrès Juif Mondial, trésorier de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, Roger Cukierman, 76 ans, a été élu le 26 mai à la tête du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Il a été préféré par les 150 « grands électeurs » de ce scrutin à son concurrent principal, Arié Bensemhoun, 50 ans, président de la communauté juive de Toulouse. Il succède à un « proche », le cardiologue Richard Prasquier, nommé immédiatement Président d’Honneur du Crif, qui après deux mandats de trois ans, avait lui-même succédé à M. Cukierman, déjà élu à a la tête du Crif de 2001 à 2007.

Ce lobby communautaire, communautariste et pro-israélien est certainement un des plus influents au sein de la vie politique française. Notamment si on compare ladite influence avec le faible poids démographique et électoral des Français d’origine et/ou de confession juive, lesquels d’ailleurs ne se reconnaissent pas tous, loin s’en faut, dans les oukases, les réflexes et les obsessions de cette structure partisane.

A l’annonce de son élection, Roger Cukierman n’a pas fait dans l’originalité en promettant « une lutte implacable, constante et déterminée contre l’antisémitisme et pour le respect du devoir de mémoire ».

Le site du Crif met aussi à son crédit lors de ses précédents mandats l’organisation avec d’autres associations des « 12 heures pour l’amitié France Israël », événement qui réuni en 2003 « les responsables des principaux partis politiques, dont François Hollande et Nicolas Sarkozy » ; la « (suppression) de l’autorisation de diffusion accordée par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel à la télévision Al Manar du Hezbollah ».

Est évoqué aussi le militantisme de M. Cukierman « pour l’intégration de l’État d’Israël au sein de l’organisation internationale de la Francophonie et pour la reconnaissance par la France de la ville de Jérusalem comme capitale d’Israël » ; sa dénonciation « des propos révisionnistes du président iranien Ahmadinejad et la nucléarisation de ce pays ».

Autant de thèmes qui trouveront des interlocuteurs attentifs si l‘on en juge par la récente visite de Nicolas Sarkozy en Israël au cours de laquelle il a rappelé son attachement indéfectible à l’Etat hébreu ; « son amitié profonde avec Israël », sa « fraternité avec le peuple juif (qu’il) revendique) comme un honneur et un devoir » .

François Hollande, pour lequel pourtant, rappelait un sondage OpinionWay et Fiducial le 6 mai dernier, 93% des pratiquants musulmans ont voté, est aussi soucieux de ne pas se faire distancer sur ce terrain là. Il a prononcé pour sa part depuis le début de l’année , quatre discours officiels axés sur l’antisémitisme, la sécurité d’Israël et la dénonciation de l’Iran. Le message est bien passé…

Relevons aussi que la petite biographie de M. Cukierman mise en ligne sur le site du Crif, ne rappelle pas les pressions exercées en 2007 sur un Nicolas Sarkozy fraîchement élu afin qu’il ne nomme pas au poste de ministre des Affaires étrangères le socialiste Hubert Védrine. Sagement, M. Sarkozy optera finalement pour un autre socialiste, l’atlantiste bien sous tout rapport Bernard Kouchner plus en adéquation avec son tempérament.

« Dès que les dirigeants du Crif ont appris que le nom de Védrine circulait pour le quai d’Orsay » affirmait en mai 2007 Le Canard enchaîné, « Roger Cukierman (…) a appelé au téléphone Claude Guéant (…) pour une violente mise en garde. On a eu une réunion au Crif, aujourd’hui, et la rumeur d’une nomination de Védrine aux affaires étrangères a circulé. Cela a provoqué la panique parce que, pour nous, Védrine est pire que les anti-israéliens habituels du Quai d’Orsay. Un peu plus tard, Cukierman a joint directement Sarkozy et lui a dit que la communauté juive prendrait la nomination de Védrine comme un casus belli . Il faut le comprendre : Cukierman et ses amis avaient fait campagne pour Sarko en expliquant que la victoire de Ségolène (Royal) provoquerait le retour de Védrine au Quai ! » affirmait encore l’hebdomadaire.

Le Crif n’évoque pas non plus cet entretien accordé au quotidien israélien Haaretz au lendemain de la qualification de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle de 2002 dans lequel Roger Cukierman avait affirmé que « Le score de Le Pen sert à réduire l’antisémitisme musulman et le comportement anti-israélien, parce que son score est un message aux musulmans leur indiquant de se tenir tranquilles »

Un moment d’égarement ? Ce qui est certain c’ est qu’en mai 2011 le Crif relayait les inquiétudes de M Cukierman quant aux résultats électoraux d’une « extrême droite (qui) est en train d’étendre son ombre sur toute l’Europe », ce qui « est évidemment propice à l’épanouissement de l’antisémitisme ».

« Quand on pense que le national-socialisme de Hitler fut porté au pouvoir démocratiquement par le peuple allemand on a froid dans le dos » affirmait-il encore avec un sens de l’amalgame aussi malhonnête que stupéfiant, pointant des « célébrités antisémites » qui « pullulent » : « de John Galliano, vedette de Dior, de Thilo Sarrazin de la Banque centrale d’Allemagne, à Karel de Gucht commissaire européen au commerce, à Nick Griffin député britannique du parlement européen» !

Avec une certaine forme de schizophrénie ou de double langage, M. Cukierman semblait s’inquiéter de ceux qui « (reprochent) aussi à l’Europe de favoriser une immigration incontrôlée propice à l’islamisation de la société européenne ». Tout en relevant aussi que selon certains « l’Europe judéo-chrétienne deviendrait par la force des choses une zone islamo-chrétienne ». A priori ce n’est pas un objectif du Crif !

« (…) Que 36 % des ouvriers français puissent préférer le Front National à tous les autres partis témoigne de la gravité de l’évolution. Il est vrai que les partis de gouvernement de droite comme de gauche offrent un triste spectacle d’inefficacité et de divisions» écrivait-il encore.

Gravité de la situation, dégradation du vivre ensemble, de la pérennité d’un multiculturalisme paisible et citoyen , qui ne sont pas démenties par le récent sondage OpinionWay pour l’Agence Publics, qui a été commandé par Arié Bensemhoun, cité plus haut, dans le cadre de sa campagne à la à la présidence du Crif.

Selon cette enquête, 30% des 18-24 ans ont un jugement négatif, expriment de l’antipathie vis-à-vis des musulmans, 40 % jugent la religion mahométane sectaire, 4 % seulement croient à la tolérance de l’islam.

De manière symétrique, 20 % estiment que « l’influence (des juifs) sur la société est trop importante », 28% « qu’on en fait trop avec l’antisémitisme » ; 45% des sondés de cette tranche d’âge considèrent aussi que les juifs sont « plus proches d’Israël que de la France », 43 % qu’il s’agit d‘ un « groupe replié sur lui-même ».

53% des électeurs de Marine Le Pen du premier tour de la présidentielle partageraient ce dernier jugement, de même que 42% d‘entre eux estimeraient qu’ «on en fait trop avec l’antisémitisme ». Mais est-ce bien étonnant à partir du moment ou de nombreuses figures médiatiques de la communauté se sont fait connaître par leurs admonestations, leurs fulminations, leurs accusations et leurs consignes de cordon sanitaire contre l’opposition nationale ?

Si selon l’adage bien connu toutes les sociétés multiculturelles sont multiconflictuelles, le FN lui avait vu juste et avait averti des dangers de l’immigration de peuplement, encouragée alors par toutes les autorités morales, toutes les chapelles du Système. C’est cette volonté de défense de l’identité française qui a d’ailleurs valu aux nationaux les attaques les plus dures émanant aussi de lobbies communautaires constate Bruno Gollnisch.

Aujourd’hui, se pose plus que jamais également la question du rôle joué par certaines structures dites antiracistes dans le développement du racisme, comme de celui de certaines officines communautaristes ayant des allégeances non françaises, dans l’exacerbation des tensions ethnico-religieuses et l’importation de conflits étrangers sur notre sol. Un sujet de réflexion, de débat peut être pour le Crif comme pour d’autres structures de même nature.

SOURCE : www.gollnisch.com

24.Posté par ak47 le 04/06/2013 21:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A partager!

Nouveau commentaire :
Alors ma couille, toi aussi tu veux commenter et donner ton opinion sur cet article ? O.k, vas-y, mais sois bien conscient du fait que nos amis de la DCRI lisent tout ce qui se passe ici et que des propos inconsidérés de ta part, ou enfreignant les lois de la soft dictature française, pourraient te valoir un débarquement de volatiles bleus chez toi à 6 heures du matin suivi d'un placement en GAV. Prêt à assumer ? Vas-y !

FLASH RÉINFO | OLD NICK FAIT DES VIDEOS | EDITOS AU KARCHER | HAIKUS D'AKTU | DOUCE FRANCE | LE MONDE SELON L'ORGANE | MAUVAISES HUMEURS | FLINGAGE DE STARS | SHOWBIZ, CHOCHOTTES ET COCAINE | KULTUR & KRITIKS | SPORT & DOPAGE | RIONS UN PEU AVEC LES RELIGIONS | LES GRANDES ENIGMES DE L'HISTOIRE | LES AVENTURES DE FRANCOIS MOYEN | L'ORGANE SEXUEL | LES BELLES PUBLICITES | CAPTAIN ZODIAC | VINTAGE L'ORGANE | VIDEOS DE REINFORMATION | CHAT WEBCAM




Dans le forum

JUIF NEGRE CACA

Le forum pourri - Vendredi 24 Novembre - Marcel Ducon

COPTER J'AIMERAIS QUE TU FASSES UNE VIDEO !

Le forum pourri - Vendredi 24 Novembre - Alain Biteman

Tain, faut pas déconner, encore les feujs !

Le forum pourri - Jeudi 23 Novembre - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

ToPiC DeSsIn

Le forum pourri - Jeudi 23 Novembre - Elie De La Bonne Moule

Le point sur la magistrature française

Le forum pourri - Jeudi 23 Novembre - Bob Le Saint

la fachosphère est une poubelle

Le forum pourri - Mercredi 22 Novembre - Marcel Ducon

La Bite, Marcel un message pour vous .

Le forum pourri - Mercredi 22 Novembre - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

Bonjour à tous

Le forum pourri - Mardi 21 Novembre - Rolandas Paksas

SEMOULE VIENS ICI

Le forum pourri - Mardi 21 Novembre - Marcel Ducon

C'est qui en fait, "maître Robert" ?

Le forum pourri - Mardi 21 Novembre - Alain Biteman

LES BOURGEOIS EXPLIQUES AUX PAUVRES

Le forum pourri - Dimanche 19 Novembre - Marcel Ducon

CUIR CENTER CHATEAUX D AX ROCHE BOBO BOUGN CONCEPT ETC

Le forum pourri - Dimanche 19 Novembre - Elie De La Bonne Moule

Dimitri Korias = David Zar-Ayan

Le forum pourri - Dimanche 19 Novembre - Old Nick

Je sens que la Grèce de La Bite ...

Le forum pourri - Vendredi 17 Novembre - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

PASSION MARCHES MILITAIRES

Le forum pourri - Vendredi 17 Novembre - Hell Fesses

PRESOMPTION DINNOCENCE POUR TWIGGY RAMIREZ

Le forum pourri - Vendredi 17 Novembre - Marcel Ducon



Balancez à L'Organe !

LE COIN DU CITOYEN MODELE

L'Organe vous révolte, vous répugne, vous révulse ?
Comment tant d'abjection est-elle possible sur un seul site ?
Comme vos ancêtres pendant la guerre, soyez de Bons et Gentils Citoyens:

Dénoncez L'Organe à la Kommandantür !
--> Etape 1
Choisissez la Gentille Association qui va vous soutenir dans votre combat contre les Méchants Articles de l'Organe:
 
•LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme)
kommandantür
@licra.org
SOS RACISME
kommandantür
@sos-racisme.org
MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples)
kommandantür
@mrap.org
UEJF (Union des Etudiants Juifs de France)
kommandantür
@uejf.org
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France)
kommandantür
@crif.org

LDJ (Ligue de Défense Juive, ne pas confondre avec FDJ=Française des Jeux)
kommandantür
@ldj.org

HALDE (Haute Hautorité de Lutte contre les Discriminations)
kommandantür
@halde.org
CHIENNES DE GARDE (Crimes contre le Féminisme)
kommandantür
@cdg.org
SOS HOMOPHOBIE
(Crimes contre l'Homosexualité)
kommandantür
@soshomo.org
CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires)
kommandantür
@lecran.org
CRAB (Conseil Représentatif des Associations Blanches - ex Ku Klux Klan de France)
kommandantür
@crab.org
 
--> Etape 2
Choisissez une société de Crédit afin de provisionner les honoraires des Gentils Avocats qui vont s'emparer de votre cause et la défendre avec le talent et l'éloquence qui les caractérisent jusque sur les plateaux de télévision.
(prévoir un financement de 10 à 30.000€ selon la complexité du dossier et l'ampleur de votre haine contre L'Organe)
établissements conseillés:
Cetelem - Cofinoga

 

Vous voilà paré à faire votre devoir de citoyen modèle ! Bonne chance dans votre juste combat, et à bientôt !