Connectez-vous S'inscrire
L'Organe Magazine
Old NICK
Alejer D'ALGER
Alain BITEMAN
Poksef DE MAISTRE
MATHIEU SAUDAX
Titus CAT



Entrez votre email pour recevoir les infos supra confidentielles de l'Organe et briller dans les dîners en ville :

Derniers fights sur les com's


TOPFESSES - Je montre mes fesses !

TOPSEINS - Je montre mes seins !

DOUCE FRANCE

OTAN, SUSPENDS TON VIOL

Le Général de Gaulle peut aller se faire foutre. La France fera briller les rangers des Américains en Irak et au Talibanistan. Une grande victoire pour la diplomatie nationale. Nous qui avions perdu le dernier motif de fierté avec la déroute des Bleus à l’Euro, nous reprenons espoir.



TOUS EN AFGHANISTAN, COMME EN 14

Fierté de la France, fille aînée de l'Amérique...
Fierté de la France, fille aînée de l'Amérique...


Une division de « cireurs de pompes » suréquipée (2 tonnes de cirage, 5 hectolitres de salive artificielle, 1200 brosses XXL, 3 kilomètres de chiffons, 400 caisses de bois pour les pieds) sera envoyée dès cet été par gros porteur Hercule chez les talibans, qui commencent à nous mettre des raclées dans le sud du pays. Même les Anglais, qui faisaient les kakous à Bassora (Irak), reconsidèrent la « pacification ». On le sait déjà, ces fiers combattants bouteront l’occidental hors des montagnes sacrées.

Quand on demande dans l’émission de propagande justement nommée « En direct de l’Elysée » le 24/04/08 à Sarkozy pourquoi il envoie 1000 paras au casse-pipe afghan, voici ce qu’il répond :
« D’ouvrir un dialogue avec les talibans, honnêtement, j’crois pas hein… Il se trouve que nous sommes en Afghanistan, au côté des Afghans… La situation est difficile mais les écoles rouvrent, les hôpitaux rouvrent. »
Pour mettre nos soldats blessés dedans ?

Retire ta main de là, Arthur. Oh, non, je, ooh, Arthur, oui, aah, tu tu, salaaaauuud!
Retire ta main de là, Arthur. Oh, non, je, ooh, Arthur, oui, aah, tu tu, salaaaauuud!


Soudain, Pujadas fait du journalisme: « Vous disiez y a un an, pendant la campagne, vous disiez aucune armée étrangère, dans toute l’histoire du monde, n’a réussi à gagner une guerre.
-Sauf que c’est pas une guerre là, puisque nous sommes au côté des Afghans
. »

On vous laisse relire la réponse du président.
C’est bon ?
C’est pas une guerre, parce que nous sommes aux côtés des Afghans. Donc les talibans ne sont pas des afghans. Imparable. Personne ne relancera, c’est pas dans la culture journalistique française de relancer, surtout quand il s’agit d’un président, qui peut vous virer d’un seul coup de fil.
N’oublions pas que TF1 est la chaîne qui a fait gagner Sarkozy, et que France2 dépend de son bon vouloir. Alors quand les deux chaînes se liguent pour interviewer le président, c’est comme si Daphné Roulier et Virginie de Clausade unissaient leurs talents pour torturer Arthur.

ON VOIT BIEN QUE LE HAMAS N’A PAS DE PETROLE

Le pétrole est cette chose magique qui tranforme les méchants terroristes arabes en amis de la France
Le pétrole est cette chose magique qui tranforme les méchants terroristes arabes en amis de la France


Sarko : « Vous pensez que ce qui s’est passé à New York, à Londres, ou à Madrid, ne pourrait pas nous arriver, sous prétexte qu’on dirait oh finalement ce monsieur Ben Laden est pas si mal que ça, ou finalement ces talibans c’était pas si mal que ça ? Ben c’est pas mon opinion. Je pense que à un moment donné les démocratie et les droits de l’homme, les droits de l’homme ça vaut aussi pour cette petite fille afghane qui avait pas le droit d’aller à l’école, parce que y avait des talibans qui avaient décidé qu’une petite fille n’a pas à être éduquée… Alors on doit s’incliner, c’est ça la France ? C’est ça les valeurs qu’on défend ? »

Sarko, le Christine Angot de la politique.



Pour les antisémites, il a ces deux sorties hallucinantes :
« En tant que chef d’Etat, je pense que je ne dois pas parler au Hamas. Et je veux m’en expliquer devant les Français. Parce que je n’ai pas le droit de parler à une organisation qui a annoncé qu’elle voulait rayer Israël de la carte ! Enfin quand même ! Y a quand même un minimum de principes de notre diplomatie ! Je ne peux pas parler avec des gens, je ne parlerai pas avec le président iranien, qui a annoncé qu’il allait rayer lui aussi, Israël. »

Euh, on est français ou israéliens, m'sieur l'président ?

Sarko assure:« Je sais où je vais. Je suis persuadé qu’il y a pas d’autre stratégie. »

L'homme qui fait trembler le Waziristan
L'homme qui fait trembler le Waziristan


Deux semaines auparavant, le 06/04/08, Moati recevait Moscovici, Todd, Guetta, Morin et Madelin dans Ripostes.

Fidèle à ses idées, Todd refait le portrait de l’atlantisme : « L’atlantisme c’était à l’époque de la guerre froide quand les Etats-Unis étaient une grande démocratie positive, si on peut dire, et légitime, dans la résistance à l’impérialisme soviétique, ça plaisait pas aux gaullistes, mais c’était justifiable, là les Etats-Unis sont devenus tout à fait autre chose, c’est le pays de l’inégalité, du fric, des performances sanitaires médiocres, c’est une puissance en déclin, c’est une puissance agressive, qui a porté la guerre et le sang en Irak. »

Hervé Morin, sous-ministre de la Défense Américaine
, botte en touche : « Si on veut être populaire en France, on dit qu’on n’aime pas l’Amérique. »

Todd :« On ne peut pas parler de realpolitik à propos de l’Afghanistan, après tout, tous les anglo-saxons savent que c’est une guerre perdue… L’engagement dans une guerre perdue ne peut qu’être intensément idéologique. »

ON SUCE LES AMERICAINS… MAIS ON N’AVALE PAS !

(archives photos CIA / 2008)
(archives photos CIA / 2008)


On a notre honneur de suceuses, bon sang.

Madelin, le libéral du précambrien, tente un slogan con comme du Séguéla :« Nous ne pouvons pas laisser l’Afghanistan aux talibans ! »

Mais Hervé ne veut pas abandonner à Alain le privilège du ridicule:« Nous demandons à ce qu’il y ait une afghanisation progressive. Que veut dire afghanisation ? On a fait des efforts de formation, l’armée nationale afghane représente à peu près 50 000 hommes aujourd’hui. Ce que nous voulons c’est que progressivement la police, la justice, l’armée afghane puissent prendre le contrôle de zones pour que progressivement l’Afghanistan puisse prendre en main son destin. »

Todd est pas d’accord, il parle de « chair à canon » et de déshonneur.

Morin :« On déshonore son pays ? Mais vous voulez dire quoi ? Vous voulez que les terroristes reprennent la main en Afghanistan et que demain nous ayons des attentats en France et en Europe? »

Cimetière français de Kaboul (2009)
Cimetière français de Kaboul (2009)


Nous voici en présence d’un raccourci trompeur. Rattacher l’indépendance de l’Afghanistan aux attentats en Europe, c’est faire preuve, au mieux, d’un cynisme goebbelsien, au pire, d’une ignorance suicidaire à ce niveau de la compétition. Dans les deux cas, c'est prendre les Français pour des abrutis absolus.

Todd : « De façon générale les militaires français sont actuellement très inquiets parce que la politique de Sarkozy les met partout dans une situation très exposée, y compris dans le Golfe face à l’Iran. »

Madelin sort une deuxième vanne, qui passe malheureusement inaperçue:« Nous devons absolument gagner la bataille de la paix en Afghanistan. » Et une dernière, dans l’indifférence générale : « Il y a des Talibans modérés, y a des Talibans avec lesquels on peut discuter. »

MAIS POURQUOI EST-CE QU'ON EST REPRESENTES PAR DES ABRUTIS ?

Aphatie est enfin invité à l'Elysée!
Aphatie est enfin invité à l'Elysée!


Reiser disait : « Il n’y a pas de pays pauvre, il n’y a que des pays dirigés par des imbéciles ou des salauds. »

Ecoutons maintenant Aphatie, attaché de presse de Nicolas Sarkozy, dans Le grand journal de Canal+ du 12/06/08 :
« Le monde entier se souvient avec effroi de l’assassinat du Premier ministre libanais Rafik Hariri… C’est un attentat, y a une technicité très grande, c’est vraiment la marque des services secrets syriens de l’avis général et là, on la voit, donc de l’Etat syrien, donc de Bachar Al-Assad, une enquête internationale est en cours, donc ce personnage là est quand même réputé difficilement fréquentable. »

Reprenons la démonstration de Jeanmi : seuls les SS syriens sont capables d’un attentat aussi technique, donc c’est eux. On ne se demande même pas à qui profite le crime, on dénonce la Syrie et on ose annoncer qu’une « enquête internationale est en cours ».

Du grand journalisme. Dire que Jeanmi était pressenti pour remplacer l’attachée de presse de Sarkozy, Laurence Bolide, à Dimanche+ de Cirage, l’émission de télésuçage des hommes politiques de la chaîne cryptée qui a besoin de leur mansuétude...

On sait jamais, si quelqu’un avait l’idée de revenir sur les avantages indécents arrachés à Mitterrand par Rousselet…

Jeudi 3 Juillet 2008
Rika Karzaï
Lu 15380 fois


Commentaires des lecteurs
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

139.Posté par American-Staff118 le 29/10/2010 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mdr

138.Posté par ak47 le 14/11/2008 03:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lol marsico,j'ai voté sarkozy au 2eme tour et p2v au 1er,
tu préférais qui ? sego? franchement...c'est rabaissant que de la croire(sauf si tu baise avec)
autant voter besancenot:vrai gauche ou fn/mpf:vrai droite,j'ai + de respect pour les idées de
Besancenot,Philippe de Villiers,que la gauche caviar(le gauche la + puante de monde)
votes pour la VRAI DROITE ou la VRAI GAUCHE ! j'approuve les 2 mais les fonblars...


137.Posté par MAURANGES Nizar le 05/10/2008 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De mon côté, je suis réaliste et je pense par moi-même, d'abord, je ne crois pas un seul instant, que Mr le Ministre Rafik HARIRI (un grand homme) a été assassiné par M. Bachar EL ASSAD ou ses hommes de mains. Il est facile de "diviser" pour mieux régner dans la politique de certains "pays", qui voudraient mettre le feu et le sang dans les pays qui les intéressent, pour provoquer "la haine, la destruction, la guerre fracticide (sunnites-chiites et autres). Le Liban est un point stratégique, donc, à aucun moment, ce pauvre pays doit vivre en paix. Quand je pense à la politique de BUSHERIE, d'aller faire la guerre à un pays comme l'IRAK, soi-disant, possesseur d'armes de destructions massives, leurs mensonges, ainsi que les pays qui ont suivi, comme BLAIR, le 11 septembre (je ne crois pas non plus) aux kamikazes, ni à BEN LADEN, tout a été monté de toutes pièces, il fallait bien trouver un prétexte pour aller " à la guerre", d'une part, on vend des armes, d'autres part, on met en place des unités américaines et autres, dans des pays où jamais il n'y a eu une base américaine, juste pour le pétrole, le gaz, oléoduc passant par l'Afganistan...Voilà ce satan de BUSH, qui a tué des millions de personnes, compris des Américains, pour son "bon vouloir". Les avions étaient téléguidés, oui, pourquoi, on n'a plus jamais entendu parlé de l'avion qui est tombé en Pennsylvanie (si mes souvenirs sont exactes) ? L'histoire nous le dira un jour! BUSH, BLAIR méritent qu'ils soient jugés devant un tribunal, celui de La Haye ou autre. Parlons de la crise financière... encore, un coup monté, par BUSH et ses amis milliardaires, pour mettre le pays à mal avec répercussion sur les pays d'Europe et autres, pourquoi??? ILS NE VEULENT PAS D'UN NOIR et DE SURCROIT DEMOCRATE à la tête des USA.
Ils veulent garder la main mise sur le pays, les décisions, les prochaines guerres IRAN, SYRIE, COREE DU NORD, on fabrique et invente des nouvelles armes pour les mettre dans un placard???NONNNN! Pour les utiliser, contre des pauvres gens. DETRUIRE, S'APPROPRIER, VOLER. En février et en juillet, le petit con de texan disait que l'économie se portait bien??? Alors, comme ça, du jour au lendemain, l'économie s'écroule??? Les deux tours tombent, des morts partout, qu'est ce qu'on trouve intacte? Le passeport de Mohamed ATTA et la réserve d'or! ah ah ah.
Les pauvres pompiers avec qui ce "con de texan" s'est affiché le 11 septembre, meurent tous, intoxiqués par la fumée ou n'ont pas les moyens de se soigner, que fait BUSHERIE? RIEN! Les prisons de Guantanamo sont remplis de gens innocents, même coupables, on n'a pas le droit de traiter les gens comme des animaux. Les droits des hommes? Conneries, personne n'agit, comment peux-ton donner le droit à un seul individu de prendre les décisions qui l'arrange sans que nul ne bouge, on a dépassé les six milliards et demi d'individus et on est tous comme des moutons, prêt à aller à l'abattoir...on se la ferme...Oui, je suis une révoltée dans mon coeur, dans mon âme, et je suis dégoûtée de voir un monde pourri, malade, décevant, je hais les talibans mis en place par BUSH, des tueurs, qui n'ont aucune religion, je hais le gouvernement israëlien qui ne fait rien pour donner la terre et leur dignité au peuple palestinien, on est en 2008, rien ne change, l'être humain est plus cruel qu'un lion, qui ce dernier tue pour manger, nous, on tue par plaisir, pour s'approprier les biens d'autrui. Le gouvernement Israëlien a oublié "sa propre histoire" et se venge sur des pauvres gens? Mais où va ce monde de fous???? Il y a un revers de la médaille, tôt ou tard, tout se retournera contre les méchants. Tant que le problème du Moyen Orient n'a pas été réglé, on aura des morts...En lisant les commentaires, j'ai lu sur les caricatures de Prophète (PSL), pourquoi on carricature un prophète??? Pourquoi, on ridiculise Jésus (PSL) en faisant des films bêtes. Le respect de l'autre doit être prioritaire, il n'y a plus de respect pour rien, ni pour la personne, ni sa religion, ni sa race, son origine, rien! Je reviens un moment sur le fonctionnaire qui a envoyé un courriel demandant au conseil régional si son personnel comportait "des agents de confession autre que chrétienne" soi-disant une initiative personnel de ce fonctionnaire sanctionné par un blâme et une mutation, laissez moi rire, moi je dis "conneries", c'est la morve du plan EDWIGE qui est ressortie, salement...Dégueulasse, oui, ce fonctionnaire n'a fait que le travail demandé par ses supérieurs. En FRANCE, oui il y a du racisme, j'ai eu ma dose, je suis musulmane, sunnite, et surtout pas du tout intégriste, moderne jusqu'au bout des ongles. Je veux parler des assurances, depuis 1992, je verse tous les trimestres 600 euros, car je n'ai pas de retraite, vous savez comment se passe la décomposition de "mon argent" : 150 euros de frais? 50 euros (assurance décès) ce n'était pas le cas, le reste pour moi, je rève.....Mes économies volaient par des Assureurs. Grave non ? Méfiez vous, gardez vos sous dans des bas de laines...Merci de m'avoir lu.

136.Posté par masico le 20/08/2008 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour, qui a voté sarkosi? Des familles pleurent en france et...en afganistan.
RAS du coté de tel-aviv.

135.Posté par Six Mabute le 19/08/2008 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca fait parti de la réforme des armées...

134.Posté par La rédac le 19/08/2008 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et voilà, ça commence à tomber:

LE MONDE.FR : Dernière minute
mardi 19 août 2008

Dix parachutistes français tués en Afghanistan
Dans la nuit de lundi à mardi, des militaires du 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMa) basé à Castres (Tarn), ont été pris dans une embuscade à une soixantaine de kilomètres à l'est de Kaboul, selon des sources française et afghane. On dénombre également vingt et un soldats français blessés. (- avec AFP)

Merci Sarkozy, merci Morin!

133.Posté par taupe à lunettes le 28/07/2008 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

alors les pelleteuses, on vous a bien tiré comme des chacals hein? vous avez vu ça!!!!

et papy brossard, il était juif?

132.Posté par chacal le 28/07/2008 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Putain ça fait du bien quand les taupes sionistes s'arrêtent...

On a purgé le forum de cet article, c'est un bon début !

131.Posté par JAIME LE SON DES OS DE JUIFS SOUS LA ROUE DE MA PELLETEUSE le 26/07/2008 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vrai que l'ironie et la dérision sont leur armes principales. Quand vous verrez un argument du style "et mamie nova, elle était juive?", vous pouvez être sûr que son auteur est juif. Apprenez à les repérer. Ils sont très actifs sur internet.

130.Posté par chacal le 25/07/2008 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon les propagandistes du Betar anti-islam déguisés en nationalistes identitaires, vous vous êtes trahi car même si vous utilisez parfois des arguments judicieux quand il s'agit de l'islam, vous ne faites que peu d'attaque basée sur l'identité. Or par contre nombreuses sont vos attaque sur la religion que seuls ceux d'une religion opposée par un sérieux conflit peuvent tenir.
Vous pourriez donc être soit des cathos pratiquant soit des feujs sionistes.
Or votre insistance passionnel et votre emportement à dénoncer l'acharnement antisémite dans vos derniers post sans plus aucun rapport avec l'invasion islamiste de l'europe montre bien l'usurpation. Le faire sous couvert de dérision ne cache rien.
En effet aucun identitaire sérieux perdrait autant de temps à défendre les feujs.
De plus l'utilisation du terme "palestos" et de celui de "muzzs" (cf forums feujworld.com) démontre assez clairement votre réelle allégeance mais bon, l'attaque sous fausse bannière est une de vos spécialités je crois...
Juste un conseil ne vous trahissez pas complètement en appelant un chrétien "pathos" comme vous en avez l'habitude entre feujs...
Continuez de postez pour dénoncer notre antisémitisme, ce ne serait que vous cramez un peu plus...
Il ne vous reste plus qu'à noyer ce post sous une logorhée inutile pour vite le faire oublier mais ça aussi vous en avez l'habitude.


129.Posté par Boris Le Tray Lay le 21/07/2008 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ne s'arreteront pas...

"Les abeilles nous abandonnent
Par Jean Etienne, Futura-Sciences

Des millions de ruches, jadis occupées par des milliards d'abeilles, se sont mises à disparaître depuis quelques mois. L'épidémie, d'une rapidité et d'une ampleur quasi-explosive, pourrait très bien ébranler les bases de notre civilisation.

Mise à jour du 07/09/07 : Vos réactions à ce sujet qui, manifestement, vous passionne, ainsi que de nouvelles informations, nous ont incités à aller plus loin pour mieux comprendre cette inquiétante énigme. Nous avons interrogé Bernard Vaissière, de l'Inra, un des très rares spécialistes de la pollinisation par les insectes, qui remet quelque peu les pendules à l'heure, sans pour autant minimiser la gravité du problème.

Le phénomène a débuté dans un seul élevage de Floride il y a à peine un an. Puis l'épidémie s'est répandue de ruche en ruche, jusqu'à s'étendre à l'ensemble des Etats américains et du Canada, avant d'atteindre l'Europe et même Taïwan en avril 2007.

L'aspect de cette catastrophe écologique est déroutant. Aucun cadavre d'abeille n'est retrouvé, et les ruches abandonnées sont vides d'occupants. On n'y découvre même pas les parasites d'habitude si prompts à les réoccuper ensuite. Tout se passe comme si les insectes quittaient leur habitat en masse pour une destination inconnue sans jamais y revenir. En France, où les apiculteurs se remettent à peine des ravages causés par le tristement célèbre "Gaucho", un pesticide jadis répandu dans les champs de maïs et de tournesol, les disparitions ont repris en force.

La sirène d'alarme

Ce n'est pas une sonnette d'alarme mais une sirène que les scientifiques actionnent… ou tentent d'actionner. Car 80 % des plantes ont absolument besoin des abeilles pour être fécondées, et sans elles, il n'y a plus de production de fruits ou de légumes possible. Rien qu'aux Etats-Unis, où le nombre de ruches en "vie" s'est effondré de 2,4 millions à 900, 90 plantes destinées à l'alimentation humaine sont exclusivement pollinisées par les butineuses, ce qui représente une valeur annuelle de 14 milliards de dollars.

Les scientifiques, qui ont donné le nom de "colony collapse disorder" à ce syndrome d'effondrement, tentent de trouver une explication. Suivant le professeur Joe Cummins de l'université d'Ontario, "Des indices suggèrent que des champignons parasites utilisés pour la lutte biologique, et certains pesticides du groupe des néonicotinoïdes, interagissent entre eux et en synergie pour provoquer la destruction des abeilles". Selon lui, les insectes sont aussi directement ou indirectement victimes de l'efficacité sans cesse accrue des nouvelles générations de pesticides, censées protéger la nature mais dont l'effet se révèlerait particulièrement pernicieux. Il cite en exemple la pratique de plus en plus courante qui consiste à enrober les semences d'insecticide de façon à éviter l'épandage. Le produit est ainsi incorporé dans toute la plante, depuis les racines jusqu'au pollen que les abeilles rapportent à la ruche en l'empoisonnant, ce qui explique aussi l'absence d'insectes "squatteurs" dans les ruches abandonnées: ils ne survivent pas.

Phénomène de cascade

L'emploi de ce type de pesticide à base d'imidaclopride, très contesté en France et aux Etats-Unis mais pourtant autorisé par l'Union Européenne, attaque le système immunitaire des abeilles qui deviennent vulnérables aux parasites. La preuve semble en être établie par la découverte d'une demi-douzaine de virus, microbes, mais aussi de champignons parasites dans les quelques abeilles survivantes de quantité de ruches agonisantes. Ce produit est distribué par Bayer sous plusieurs appellations : Gaucho, Merit, Admire, Confidore, Hachikusan, Premise, Advantage entre autres.

L'origine de ces champignons parasites n'est pas un mystère, puisqu'ils sont eux-mêmes incorporés dans certains pesticides chimiques pour combattre les criquets, la pyrale du maïs et certaines teignes.

Il s'agit là d'un véritable effet de cascade, des agents infectieux destinés à combattre certains parasites profitant de la brèche ouverte dans le système immunitaire des abeilles et ainsi changer de cible, avec pour conséquence la destruction des cultures que ce produit était censé protéger.

Mais selon Joe Cummins, cet effet de cascade jouerait aussi entre ces champignons parasites volontairement répandus et les biopesticides "naturellement" produits par les plantes OGM. Il vient en effet de démontrer expérimentalement que les larves de pyrale du maïs infectées par le champignon Nosema pyrausta sont 45 fois plus sensibles aux infections que les larves saines, une constatation qui est à mettre en parallèle avec l'effondrement du système immunitaire des abeilles. "Les autorités chargées de la réglementation ont traité le déclin des abeilles avec une approche étroite et bornée, en ignorant l'évidence selon laquelle les pesticides agissent en synergie avec d'autres éléments dévastateurs", ajoute-t-il en guise de conclusion.

L'importance des abeilles dans l'écosystème est telle qu'il y a un demi-siècle déjà, Albert Einstein avait estimé que si cet insecte venait à disparaître du globe, l'espèce humaine disparaîtrait au bout de quatre années. La sirène d'alarme pourrait se transformer en tocsin."

http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/zoologie/d/les-abeilles-nous-abandonnent_12769/

Saletés de juifs...

128.Posté par Boris Le Tray Lay le 21/07/2008 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis récemment tombé sur une photographie prise il y a 70 millions d"années. On y voit un Diplodocus paître gaiement, et derrière lui un Juif complotant pour lui voler sa nourriture...

127.Posté par PsyKKKologue le 20/07/2008 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore que ce soit discutable.

126.Posté par PsyKKKologue le 20/07/2008 00:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vaut mieux être payé par la LICRA et le Mossad que par l'ANPE et la CAF.

125.Posté par Putain y a encore plus de sionistes ici que sur TF1 le 19/07/2008 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca y est, les trolls sionistes payés par la LICRA et le Mossad sont de retour! Certaines vérités vous font mal au cul ou quoi?

Vous utilisez toujours la même argumentation fallacieuse: on ne pourrait être que sioniste ou islamiste radical. Vos cerveaux "supérieurs" n'ont visiblement rien de mieux comme arguments en stock...

Ni musulman, ni sioniste: Aryen!!

QUI a fait venir les musulmans chez nous?
QUI finance la construction de mosquées en France?
QUI a monté SOS Racisme pour nous faire taire quand on voulait mater les banlieues?
QUI prône inlassablement le métissage, la tolérance, la diversité, le vivre-ensemble?
QUI cherche à faire disparaître la race blanche en encourageant systématiquement le métissage, l'avortement, l'homosexualité?
QUI a fait remplacer 8 millions d'Aryens avortés en 30 ans en France par au moins 8 millions d'Africains?
QUI fait des procès à tous les méchants "racistes"?
QUI a falsifié sans honte l'histoire pour cacher ses crimes et mettre sur le dos des Blancs des crimes qu'ils n'ont pas commis?
QUI se sert du spectre du "fâââââchiiisme" pour mater toute réaction des Blancs et leur donner honte de leur identité?
QUI contrôle les médias des pays occidentaux??
QUI excite les musulmans contre nous (affaire des caricatures de Mahomet) et nous contre eux (fdesouche, Fitna, Finky, Memri TV)?
QUI sont ces néocons qui souhaitent le choc des civilisations?
QUI rabaisse nos femmes au rang de putes avec la pornographie?
QUI sont les maîtres de la finance ultralibérale?
QUI dirige l'Amérique (avec le succès que l'on sait)?
QUI dirige la France (avec le succès que l'on sait)?
QUI a conçu et dirigé mai 68?
QUI cherche à nous faire croire que le problème de la France c'est l'Iran?
QUI a conçu et dirigé l'intervention américaine au Kosovo (avec Kouchner et Albright) pour mater les nationalistes yougoslaves et sceller la victoire des musulmans?

Et surtout,

QUI est en train de chercher à généraliser le même scénario dans toute l'Europe?


Qui?? Les idées des Lumières peut-être?


Allez, juste pour vous faire plaisir:

124.Posté par Ce soir chez Boris c'est soirée disco le 19/07/2008 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ambiance top délire à son paroxysme
Go go go ! Chaud Boris !


Et on lève les bras en l'air pour le remix de Patrick Hernandez:

"You see you were born, born, born ... born to be halâl !"

123.Posté par Boris Le Laid le 19/07/2008 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Contrairement à ce que les juifs essaient de nous faire croire, nos ancêtres les Gaulois étaient Musulmans. Le retour à cette Sainte Religion (que dis je : à LA Religion) est donc légitime. Nous venons en effet de retrouver des milliers de prépuces enfouis en Bretagne, et comme nos anc^tres n'étaient pas pédophiles, incestueux, il est clair qu'ils s'agissait de Musulmans, et pas de juifs.

Je tiens enfin à signaler que la domination juive à la télévision s'exerçait déjà à l'époque, je dirais à partir du Vème siècle après Jésus-Christ. Tout s'explique...

122.Posté par Boris Le Gay le 19/07/2008 15:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous sommes en train de vaincre, avec l'aide de nos Frères de lutte Musulmans. Voyez ces mosquées se dresser sur notre terre tel un doigt d'honneur envers nos Ennemis. Cachez ce porc des établissements publics que je ne saurais voir. Insh'Allah la victoire est proche! Après Byzance : Paris, Londres, Berlin! Je jouis dans ma robe (blanche, heureusement nous sommes prévoyant )rien que d'y penser! Et nous renouerons ainsi avec nos ancêtres Gaulois et Francs, grâce à la bienveillance et à la bonté de l'Islam.

121.Posté par Patrick Le Lay le 19/07/2008 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cool cool coolos fiston, tu vas leur faire à l'envers à ces j...s pédophiles (pléonasme).

N'écoute pas les sionistes de ce site, on les pendra comme traîtres quand les muzzs viendront nous délivrer.


120.Posté par Boris Le Gay le 19/07/2008 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je propose une alliance totale avec les musulmans, d'Europe et du reste du monde, contre les juifs. Bon après quand l'Europe ressemblera à une deuxième Afrique avec pour religion officielle l'islam on aura un peu l'air con, mais au moins on sera débarrassé des juifs. Cool, non?

119.Posté par Talmud Radikal le 19/07/2008 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je décèle comme une forme d'antijudaïsme dans les derniers posts.

118.Posté par Les juifs ont une haute considération pour la semence du bét le 19/07/2008 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler




117.Posté par Quand les juifs monopolisent le pouvoir c'est pour le bien d le 19/07/2008 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Judéo-communisme et génocide:





116.Posté par Quand les juifs monopolisent le pouvoir c'est pour le bien d le 19/07/2008 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ou encore le génocide arménien... Voyez plutôt.


115.Posté par Quand les juifs monopolisent le pouvoir c'est pour le bien d le 19/07/2008 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Considérez par exemple les bienfaits de la révolution bolchevique et du communisme que nous devons exclusivement à la Race des Seigneurs:



Appendice
Un trait frappant dans l'analyse de Mr Wilton de la période tumultueuse 1917-1919 en Russie est son exposé du rôle éminemment important joué par les Juifs dans l'établissement du régime bolchevique.
La liste suivante est la liste des membres du Parti Bolchevique et de l'administration soviétique pendant cette période, que Wilson compila sur la base de rapports officiels et de documents originaux, et cette liste met en évidence le rôle crucial joué par les Juifs dans ces organismes. Ces listes furent d'abord publiées dans l'édition française -- difficile à trouver -- du livre de Wilton, publié à Paris en 1921 sous le titre : Les derniers jours des Romanoffs. Elles n'apparaissent pas dans les éditions américaine et britannique de The Last Days of the Romanovs, publiées en 1920.

«J'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour agir en chroniqueur impartial», écrivit Wilton dans son avant-propos des Derniers jours des Romanoffs. «Dans le but d'éviter toute accusation de porter préjudice, je donne la liste des membres du Comité Central [du Parti Bolchevik], de la Commission Extraordinaire [la Tchéka, ou police secrète] et du Conseil des Commissaires, en activité à l'époque de l'assassinat de la famille impériale.

«Les 62 membres du Comité [Central] étaient composés de cinq Russes, un Ukrainien, six Lettes [Lettons], deux Allemands, un Tchèque, deux Arméniens, trois Géorgiens, un Karaim (une secte juive), et 41 Juifs.

La Commission Extraordinaire [Théka ou Vétchéka] de Moscou était composée de 36 membres, incluant un Allemand, un Polonais, un Arménien, deux Russes, huit Lettons, et 23 Juifs.

Le Conseil des Commissaires du Peuple [le gouvernement soviétique] comptait deux Arméniens, trois Russes, et 17 Juifs.

«D'après les informations fournies par la presse soviétique, sur 556 importants fonctionnaires de l'Etat Bolchevique, incluant ceux mentionnés précédemment, en 1918-1919 il y avait : 17 Russes, 2 Ukrainiens, 11 Arméniens, 35 Lettes [Lettons], 15 Allemands, un Hongrois, 10 Géorgiens, 3 Polonais, 3 Finnois, un Tchèque, un Karaim, et 457 Juifs.»

«Si le lecteur s'étonne de trouver la main des Juifs partout dans l'affaire de l'assassinat de la famille impériale russe, il doit garder à l 'esprit la formidable prépondérance numérique des Juifs dans l'administration soviétique», continue Wilton.

Le pouvoir gouvernemental réel, poursuit Wilton (p. 136-138 de la même édition) réside dans le Comité Central du Parti Bolchevique. En 1918, raconte-t-il, cet organisme comptait douze membres, dont neuf étaient d'origine juive, et trois étaient Russes. Les neuf Juifs étaient : Bronstein (Trotsky), Apfelbaum (Zinoviev), Lurie (Larine), Uritsky, Volodarski, Rosenfeld (Kamenev), Smidovitch, Sverdlov (Yankel) et Nakhamkes (Steklov). Les trois Russes étaient Ulyanov (Lénine), Krylenko et Lunacharsky.

«Les autres partis socialistes russes avaient une composition similaire», continue Wilton. «Leurs Comités Centraux étaient composés comme suit:

Mencheviks (Sociaux-Démocrates) : Onze membres, juifs en totalité.
Communistes du Peuple : six membres, dont cinq étaient juifs et un, russe.

Sociaux-Révolutionnaires (aile droite) : quinze membres, dont 13 étaient juifs et deux étaient russes (Kérenski, qui était peut-être d'origine juive, et Tchaïkovski).

Sociaux-Révolutionnaires (aile gauche) : douze membres, dont dix étaient juifs et deux, russes.

Comité des Anarchistes de Moscou : cinq membres, dont quatre étaient juifs et un, russe.

Parti Communiste Polonais : douze membres, juifs en totalité, incluant Sobelson (Radek), Krokhenal (Zagonski), et Schwartz (Goltz).

«Ces partis», commente Wilson, «en apparence opposés aux Bolcheviques, jouaient le jeu des Bolcheviques d'une manière sournoise, plus ou moins, en empêchant les Russes de se rassembler. Sur 61 individus à la tête de ces partis, il y avait 6 Russes et 55 Juifs. Quel que soit le nom qu'on lui donne, le gouvernement révolutionnaire était juif.»
[Bien que les Bolcheviks permirent à ces groupes politiques de gauche d'opérer pour un temps sous un strict contrôle et dans des limites étroites, même ces pitoyables résidus d'opposition organisée furent complètement éliminés à la fin de 1921.]

Le gouvernement Soviétique, ou «Conseil des Commissaires du Peuple» (également connu sous le nom de «Sovnarkom») était composé comme suit, dit Wilton:


Commissaires du Peuple (Ministres) Noms Nationalité
Président V.I. Ulyanov (Lénine) Russe
Affaires Etrangères G.V. Tchitherin Russe
Nationalités J. Diougashvili [Staline] Géorgien
Agriculture Protian Arménien
Conseil Economique Lourié (Larin) Juif
Ravitaillement A.G. Schlikhter Juif
Armée et Marine L.D. Bronstein (Trotsky) Juif
Contrôle d'Etat K.I. Lander Juif
Terres d'Etat Kaufmann Juif
Travail V. Schmidt Juif
Aide Sociale E. Lilina (Knigissen) Juif
Education A. Lunacharsky Russe
Religion Spitzberg Juif
Intérieur Apfelbaum [Radomyslski] (Zinoviev) Juif
Hygiène Anvelt Juif
Finances I. E. Gukovs [et G. Sokolnikov] Juif
Presse Voldarski [Goldstein] Juif
Elections M.S. Uritsky Juif
Justice I.Z. Shteinberg Juif
Réfugiés Fenigstein Juif
Réfugiés Savitch (Assistant) Juif
Réfugiés Zaslovski (Assistant) Juif

Sur ces 22 membres du «Sovnarkom», résume Wilton, il y avait trois Russes, un Géorgien, un Arménien, et 17 Juifs.

Le Comité Central Exécutif , continue Wilton, était composé des membres suivants:


Y. M. Sverdlov [Solomon] (Président) Juif
Avanesov (Secrétaire) Arménien
Bruno Letton
Breslau Letton [?]
Babtchinski Juif
N. I. Bukharin Russe
Weinberg Juif
Gailiss Juif
Ganzberg [Ganzburg ] Juif
Danichevski Juif
Starck Allemand
Sachs Juif
Scheinmann Juif
Erdling Juif
Landauer Juif
Linder Juif
Wolach Tchèque
S. Dimanshtein Juif
Encukidze Géorgien
Ermann Juif
A. A. Ioffe Juif
Karkhline Juif
Knigissen Juif
Rosenfeld (Kamenev) Juif
Apfelbaum (Zinoviev) Juif
N. Krylenko Russe
Krassikov Juif
Kaprik Juif
Kaoul Letton
Ulyanov (Lenin) Russe
Latsis Juif
Lander Juif
Lunacharsky Russe
Peterson Letton
Peters Letton
Roudzoutas Juif
Rosine Juif
Smidovitch Juif
Stoutchka Letton
Nakhamkes (Steklov) Juif
Sosnovski Juif
Skrytnik Juif
L. Bronstein (Trotsky) Juif
Teodorovitch Juif [?]
Terian Arménien
Uritsky Juif
Telechkine Russe
Feldmann Juif
Fromkin Juif
Souriupa Ukrainien
Tchavtchévadzé Géorgien
Scheikmann Juif
Rosental Juif
Achkinazi Imeretian [?]
Karakhane Karaim
Rose Juif
Sobelson (Radek) Juif
Schlichter Juif
Schikolini Juif
Chklianski Juif
Levine-(Pravdine) Juif

Ainsi, conclut Wilton, sur 61 membres, cinq étaient Russes, six étaient Lettons, un était Allemand, deux étaient Arméniens, un était Tchèque, un était Imeretian (?), deux étaient Géorgiens, un était un Karaïm, un était Ukrainien, et 41 étaient Juifs.

La Commission Extraordinaire de Moscou (la Tchéka), la police secrète soviétique, ancêtre du GPU (Guépéou), du NKVD et du KGB, était composée comme suit:


F. Dzerzhinsky (Président) Polonais
Y. Peters (Vice-Président) Letton
Chklovski Juif
Kheifiss Juif
Zeistine Juif
Razmirovitch Juif
Kronberg Juif
Khaikina Juif
Karlson Letton
Schaumann Letton
Leontovitch Juif
Jacob Goldine Juif
Galperstein Juif
Kniggisen Juif
Katzis Letton
Schillenkuss Juif
Janson Letton
Rivkine Juif
Antonof Russe
Delafabre Juif
Tsitkine Juif
Roskirovitch Juif
G. Sverdlov (frère du Président du Comité Central Ex.) Juif
Biesenski Juif
J. Blumkin (assassin du Comte Mirbach) Juif
Alexandrovitch (complice de Blumkin) Russe
I. Model Juif
Routenberg Juif
Pines Juif
Sachs Juif
Daybol Letton
Saissoune Arménien
Deylkenen Letton
Liebert Juif
Vogel Allemand
Zakiss Letton

Sur ces 36 fonctionnaires de la Tchéka, un était Polonais, un Allemand, un Arménien, deux Russes, huit Lettons, et 23 étaient Juifs.

«En conséquence» conclut Wilton, «il n'y a pas de raison d'être surpris du rôle prépondérant des Juifs dans l'assassinat de la famille impériale. C'est plutôt le contraire qui aurait été surprenant.»


114.Posté par Six Mabute le 18/07/2008 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut surtout différencier musulmans et islamistes. La plupart des musulmans pratiquants un islam modéré n'ont aucun souci d'adaptation dans la société occidentale, qui plus est en France, pays catholique de part sa culture et son histoire, devenu laïque.
Il s'agit avant tout de bien comprendre le principe de laïcité de notre pays et rappeler que le prosélytisme, en l'occurrence religieux, est interdit. Ce n'est pas à la société de s'adapter mais bien l'inverse. Bref.
Quant aux anti-juifs, suceurs de barbus, parfois (souvent ?) national-socialistes s'auto-proclamant résistants, votre antisémitisme primaire vous a rendu aveugle. Vos discours archaïques récurrents sur le lobby juif, le sionisme, le talmud, le protocole des sages, et j'en passe... toujours les mêmes arguments, la même rhétorique; vous n'imaginez pas à quel point les extrémistes de l'islam s'en réjouissent grandement et s'en frottent les mains !
Dans le même temps vous ne faites que conforter les juifs dans leur antisémitisme auquel ils tiennent tant. Une pierre, deux coups. Soudain on se demande qui sont les collabos.

Pour les blaireaux à qui il faut faire un dessin et épiloguer constamment, voir le commentaire 600 pour le moins explicite, de l'article:"L'Organe est-il un site nazi". Par exemple...


113.Posté par CHARLES MARTEL BOIT DU SANG DE PORC le 18/07/2008 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


"A leur place" = chez, en terre d'islam. Vuzz, tu serais pas Maurice G. Dantec par ha*ard (j'ai du mal avec les mots d'origine arabe) ^^ ?

112.Posté par CHARLES MARTEL BOIT DU SANG DE PORC le 17/07/2008 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je te trouves bien optimiste Vuzz... par ailleurs je pense qu'il faut laisser les musulmans tranquille... quand ils sont à leur place.

111.Posté par Vuzz le 17/07/2008 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Saleté de Haineux et raciste,ce degéneré de 'Arabe Français fier de l'être' une vrai merde sur 2 pattes,Inquétez-vous pas l'islam ne triompheras JAMAIS ça n'arriveras pas,aucune chance s'il le faut on vas utilisé les ARMES NUCLÉAIRES pour être certain que ça n'arrive pas ! C'est ça l'avenir des Muzzz....OKÉ

110.Posté par CHARLES MARTEL BOIT DU SANG DE PORC le 16/07/2008 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Dernière chose Momo : dans la théorie du complot juif, ta présence en Europe, en tant qu'extra-européen, constitue un élément dudit complot, et elle en constitue même la base ("les juifs veulent détruire l'Europe par l'immigration", c'est ce que les tenants de cette théorie disent).

Alors si tu pouvais repasser juste une fois pour me dire ce que ça fait de dénoncer un complot alors que l'on représente soi-même une pièce posé par ce même complot si on suit sa logique, ce serait sympa de ta part. Merci, bisous.

109.Posté par CHARLES MARTEL BOIT DU SANG DE PORC le 16/07/2008 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et "Juif" n'est pas une race mais une religion. Le "peuple juif" est une vaste fumisterie tentant d'illustrer une réalité beaucoup moins, disons, homogène. Il n'y a jamais eu de peuple juif en tant que tel, et même aujourd'hui il y a des juifs Blancs (90% d'entre eux), des juifs arabes, des juifs noirs etc... idem pour le "peuple élu", connerie religieuses parmi les conneries religieuses, volant en éclat dès lors que l'on s'essaie à analyser ce qu'il en est (si Dieu a aussi créer les muzzs, pourquoi aurait il "choisi" les juifs?).

108.Posté par CHARLES MARTEL BOIT DU SANG DE PORC le 16/07/2008 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si un jour j'apprends que j'ai le même sang que toi le porc, je m' euthanasie sur le champ. Et je te rappelle que si tu es maghrébin, tu as beaucoup de chances d'être autant sémite qu'un japonais shintoïste, étant donné que les maghrébins sont des Berberes à l'origine. Je suis Blanc Ruropéen et je t'emmerde, comme mes ancêtres ont emmerdés les tiens quand ils ont essayé de nous envahir par les armes. Le scénario semble se répéter aujourd'hui, sauf que les cimeterres ont été remplacés par votre sperme. Autre différence, vous êtes plus malin, la preuve en est ta tentative ici de diversion.

Tu fais "confiance aux européens"? La bonne blague... remarque tu as raison, certains d'entre eux sont atteints du syndrome se Stockholm en vous soutenant, ou du moins en vous ignorant.

Bon vent. Et en parlant de vent, je te rappelle qu'il ne faut pas que tu pètes quand tu mets le cul plus haut que la tête sur ta carpette. C'est haram.

107.Posté par Arabe Français fier de l'être le 16/07/2008 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne serais plus là pour me défendre. Tires, tires, comme Tsahal adores le faire sur les civils désarmés.

106.Posté par Arabe Français fier de l'être le 16/07/2008 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Incorrigible Shlomo bensuceurdebite, tu as l'esprit retors dans le sang. Mais tu sais très bien qu'on se connait trop, entre Juifs et Arabes, pour que ça ne marcha pas avec nous (je te rappelle que nous sommes tous les deux sémites).
Je fais confiance aux vrais Européens et Américains, étant persuadé que proche est le jour où ils se révolteront de votre emprise de sangsue, qu'ils libéreront leurs esprits de votre mainmise lobotomisatrice et reprendront leur destin entre leurs propres mains.
On verra de quelle nouvelle proie vous vous emparerez alors et quel nouvel ennemi vous vous inventerez et diaboliserez (puisque sans les USA, Israël serait disparu dans l’heure qui suit, et donc les Arabes ne seront plus vos ennemis) !!!
Pour la proie, étant donné que vous avez quasiment épuisé le stock, je crois que vous aurez une chance avec les Jupitériens, les Martiens ou peut-être même les Neptuniens.

Je ne compte plus rien poster ici donc un grand merci à tous et adieu (à toi aussi Shlomo).

P.S : Shlomo, dévoiles ta nature de traitre et déverses ton venin, je te laisse la place.

105.Posté par CHARLES MARTEL BOIT DU SANG DE PORC le 16/07/2008 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien ça, ça te permet de vaquer tranquillement à tes affaires :

ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/syst/igen/rapports/rapport_obin.pdf

C'est la dernière fois que je me rabaisse à te le dire : je suis un Européen et fier de l'être, je n'ai donc pas les mêmes intérêts que toi, d'où tes manipulations à essayer de me faire passer pour ce que je ne suis pas, espérant ainsi ratisser large au profit des tiens.

T'es vexé de ne pas avoir été foutu de gérer l'Algérie une fois qu'on vous l'a remise Momo?

104.Posté par Arabe Français fier de l'être le 16/07/2008 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Shlomo bensuceurdebite, l'esprit retors, sangsue, noyauteur et manipulateur, je te laisse à toi et à tes coreligionnaires.
http://france-licratisee.hautetfort.com/il_y_a_90_ans_on_promettait_deja_des_lendemains_ra/
http://notrememoire.blogspot.com/2006/12/propos-du-gnocide-ukrainien-de-1932-33.html

103.Posté par CHARLES MARTEL BOIT DU SANG DE PORC le 16/07/2008 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je te fous la gueule dans ta merde et tu t'y enfonces d'autant plus... on voit bien à quoi tu en es réduis mon pauvre... et puis c'est toi qui me traites d'intégristes? Je n'aurais pas du rentrer dans cette discussion, vous êtes complètement fous, à croire que vous êtes des fakes, des agents sionistes payés pour décrédibiliser les antisionistes, à ce stade je vois que ça...

102.Posté par Arabe Français fier de l'être le 16/07/2008 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rien qu'a voir ta réaction paniquée quand j'ai posté le lien détaillant le Protocole des Sages de Sion, tu t'es trahi Shlomo bensuceurdebite.

101.Posté par Arabe Français fier de l'être le 16/07/2008 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Shlomo bensuceur, sale youpin, vermine, sangsue, OTES TON DEGUISEMENT. Patriote européen mon cul, ta syntaxe est purement israélite et mossadienne, elle pue la manipulation, le noyautage et la désinformation. ALLEZ AU DIABLE INTEGRISTES ASSOIFFES DE SANG D'ENFANT.
L'âme innocente de Mohammed Eddoura et des milliers autres enfants et vieillards que vous avez assassiné est entrain d'être vengée par votre propre Dieu sur le criminel sanguinaire Ariel Sharon dans son coma perpetuel. Il le fait souffrir cruellement et à petit feu, en attendant le tour de vos soldats "d'élite"infanticides et géronticides. Le sang que vous avez accumulé dans vos mains est indélébile, et attendra bientôt votre cerveau tordu et retors.
A bon entendeur ...

100.Posté par CHARLES MARTEL BOIT DU SANG DE PORC le 16/07/2008 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais de quoi il me parle le gnoule? C'est ton seul argument pour contrer les patriotes européens fils de porc? T' ira pas loin, crois moi...

99.Posté par Arabe Français fier de l'être le 16/07/2008 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Shlomo bensuceur, vos 2 soldats (le pédophile incestueux Ehoud Goldwasser et le nécrophile cannibale Eldad Regev) viennent de vous être restitués au Sud Liban. Ah j'oubliais : ils sont couverts de vers de terre !!!

98.Posté par CHARLES MARTEL BOIT DU SANG DE PORC le 16/07/2008 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faux, effectivement. Mais tu as gagné, j'abandonne, tes délires m'épuisent au plus au point. Dis donc, Hitler était il juif? Il faut dire qu'il souhaitait une Europe blanche et peuplé exclusivement d'européens... et De Gaulle? Un juif bien connu n'est ce pas, qui refusait de voir "Colombey les deux Eglises devenir Colombey les deux mosquées". Et ton pote Alain Soral, ne voit il pas l'immigration (du moins selon ses dires) d'un mauvais oeuil?

Au passage, va voir ce que je dis là :

http://www.lorgane.com/index.php?action=article&numero=302&PHPSESSID=a497bacfc070a2b0a145405582ce52bd

post 873

Tu n'as rien d'autres à foutre dans ta vie que de chercher qui est juif de qui ne l'est pas, cela en t'appuyant sur... rien?

Retourne dans ton désert l'enculeur de chèvre. Votre arrogance trompe de moins en moins de monde, maintenant tu t' infiltres dans les milieux nationalistes pour essayer d'en faire ce que tu veux? Vous croyez que vous pourrez nous faire chier sans jamais avoir à en subir les conséquences? Pas assez de couilles pour se la refaire comme en 732 ma fifille, alors maintenant on compte sur le nombre? T'emballe pas, cette fois je te jure qu'on mettra pas plusieurs siècles pour faire la reconquista sale porc.

97.Posté par Arabe Français fier de l'être le 16/07/2008 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est trop long pour être posté ici en intégralité.
Voici un lien où vous pourrez le lire.
Juste une chose : ne pas tenir compte de 'l'avertissement" de l'éditeur (juif; vous vous doutez bien) qui prétend que c'est l'aovre d'un faussaire. C'est un document réel et appliqué à la lettre.

http://fr.wikisource.org/wiki/Les_Protocoles_des_Sages_de_Sion

96.Posté par Arabe Français fier de l'être le 16/07/2008 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Shlomo Martel, j'ai lu tous tes écrits postés ici, et je te dis CHAPEAU BAS. CHAPEAU BAS à toi et à l'ensemble de tes coreligionnaires, à la force de votre détermination et l'application avec laquelle vous respectez à la lettre les recommandations et mimer parfaitement les attitudes à avoir que vous ont enseignés vos apôtres, je parle des Sages de Sion.
Pour les néophytes, voici, en intégralité, LES PROTOCOLES DES SAGES DE SION :
[modifier] PREMIER PROTOCOLE
Laissant de côté toute phraséologie. Nous parlerons bien franchement et discuterons le sens de chaque réflexion, faisant ressortir, par des comparaisons et des déductions, des explications complètes. Nous exposerons, par ce moyen, la conception de notre politique, ainsi que celle des Goïm. Il faut remarquer que le nombre des hommes aux instincts corrompus est plus grand que celui des gens aux instincts nobles. C’est pourquoi les meilleurs résultats s’obtiennent, dans le gouvernement du monde, en employant la violence et l’intimidation plutôt que les discussions académiques. Tout homme a soif du pouvoir: chacun aimerait à être un dictateur si seulement il le pouvait, et bien rares sont ceux qui ne consentiraient pas à sacrifier le bien-être d’autrui pour atteindre leurs buts personnels.

Le droit réside dans la force

Qu’est-ce qui a contenu les sauvages bêtes de proie, que nous appelons hommes ? Par quoi ont-ils été gouvernés jusqu’à ce jour ? Aux premières époques de la vie sociale, ils étaient soumis à la force brutale et aveugle, puis ils se soumirent à la loi, qui n’est, en réalité, que la même force masquée. Cette constatation me mène à déduire que, de par la loi naturelle, le droit réside dans la force.

Ce qui tue la vraie liberté

La liberté politique n’est pas un fait, mais une idée. Cette idée, il faut savoir comment l’appliquer quand il est nécessaire, afin de la faire servir d’appât pour attirer les forces de la foule à son parti, si ce parti a décidé d’usurper celles d’un rival. Le problème est simplifié si ledit rival s’infecte d’idées de liberté, de prétendu libéralisme et si, pour l’amour de telles idées, il cède une partie de son pouvoir.

Notre idée va triompher de façon évidente en ceci : les rênes du Gouvernement étant abandonnées, il s’ensuivra, de la loi de la vie, qu’elles seront immédiatement saisies par une nouvelle main, parce que la force aveugle de la foule ne peut exister un seul jour sans chef. Le nouveau Gouvernement ne fait que remplir la place de l’ancien que son libéralisme a affaibli.

L’or a détruit la religion

L’anarchie nous livre les peuples

De nos jours, la puissance de l’or a supprimé celle des autorités libérales. Il fut un temps où la religion gouvernait. L’idée de liberté est irréalisable, parce que personne ne sait en user avec discrétion.

Il suffit de donner un instant à la foule le pouvoir de se gouverner elle-même pour qu’elle devienne, aussitôt, une cohue désorganisée. Dès ce moment naissent des dissensions qui ne tardent pas à devenir des conflits sociaux ; les États sont mis en flammes et toute leur importance disparaît. Q’un État soit épuisé par ses propres convulsions intérieures, ou qu’il soit livré, par les guerres civiles, à un ennemi étranger, il peut, dans l’un et l’autre cas, être considéré comme définitivement détruit, - il est en notre pouvoir.

L’or est entre nos mains

Le despotisme du capital, qui est entièrement entre nos mains, tendra à cet État un brin de paille auquel il sera inévitablement forcé de s’accrocher sous peine de tomber dans l’abîme.

Pas de moralité dans la lutte

Si, pour des motifs de libéralisme, quelqu’un était tenté de me faire remarquer que de semblables discussions sont immorales, je poserais cette question : - Pourquoi n’est-il pas immoral qu’un État qui a deux ennemis, l’un au dehors, l’autre au dedans, emploie, pour les combattre, des moyens différents : plans secrets de défense, attaques nocturnes ou avec des forces supérieures ? Pourquoi, en effet, serait-il immoral que l’État employât de tels moyens contre celui qui ruine ses fondements et sa prospérité ?

Il faut semer l’anarchie dans les masses

Un esprit logique et sensé peut-il espérer réussir à gouverner les foules par des arguments et des raisonnements, alors qu’il est possible que ces arguments et ces raisonnements soient contredits par d’autres arguments ? Si ridicules qu’ils puissent être, ils sont faits pour séduire cette partie du peuple qui ne peut pas penser très profondément, étant entièrement guidée par des raisons mesquines, des habitudes, des conventions et des théories sentimentales. La population ignorante et non initiée, ainsi que tous ceux qui se sont élevés de son sein, s’embarrasse dans les dissensions de partis qui entravent toute possibilité d’entente, même sur une base d’arguments solides. Toute décision des masses dépend d’une majorité de hasard, préparée d’avance, qui, dans son ignorance des secrets de la politique, prend des décisions absurdes, semant ainsi dans le Gouvernement les germes de l’anarchie.

Pas de morale en politique

La politique n’a rien de commun avec la morale. Un souverain gouverné par la morale n’est pas un habile politique ; il n’est donc pas d’aplomb sur un trône. Celui qui veut gouverner doit recourir à la ruse et à l’hypocrisie. En politique, les grandes qualités humaines d’honnêteté et de sincérité deviennent des vices et détrônent un souverain plus immanquablement que son plus cruel ennemi. Ces qualités doivent être les attributs des pays non juifs, mais nous ne sommes aucunement obligés d’en faire nos guides.

Le droit et la force

Notre droit réside dans la force. Le mot « droit » est une idée abstraite qui ne repose sur rien. Il ne signifie pas autre chose que ceci : « Donnez-moi ce dont j’ai besoin pour prouver que je suis plus fort que vous ».

Où commence le « droit » ? Où finit-il ? Dans un État où le pouvoir est mal organisé, où les lois et la personne du souverain sont annihilées dans un continuel empiétement du libéralisme, j’adopte un nouveau système d’attaque, me servant du droit de la force pour détruire les ordonnances et réglements existants, me saisir des lois, réorganiser les institutions et devenir ainsi le dictateur de ceux qui, de leur propre volonté, ont libéralement renoncé à leur puissance et nous l’ont conférée.

L’invincibilité de la judéo-maçonnerie

Notre force, étant donné la situation branlante des pouvoirs, sera plus grande qu’aucune autre, parce qu’elle sera invisible jusqu’au jour où elle sera telle qu’aucune ruse ne la saurait miner.

Libéralisme destructeur

Du mal temporaire, auquel nous sommes actuellement obligés d’avoir recours, sortira le bienfait d’un gouvernement inébranlable qui rétablira le cours du mécanisme de l’existence normale détruit par le libéralisme. La fin justifie les moyens. Il faut, en dressant nos plans, que nous fassions plus attention à ce qui est nécessaire et profitable qu’à ce qui est bon et moral.

Nous avons devant nous un plan sur lequel est tirée une ligne stratégique dont nous ne pouvons nous écarter sans détruire l’uvre de siècles entiers.

La foule est aveugle

Pour élaborer un plan d’action convenable, il faut se mettre en l’esprit la veulerie, l’instabilité et le manque de pondération de la foule incapable de comprendre et de respecter les conditions de sa propre existence et de son bien-être. Il faut se rendre compte que la force de la foule est aveugle, dépourvue de raison dans le discernement et qu’elle prête l’oreille tantôt à la droite, tantôt à la gauche. Si un aveugle conduit un autre aveugle, ils tombent tous deux dans le fossé. En conséquence, les parvenus, sortis des rangs du peuple, fussent-ils des génies, ne peuvent pas se poser en chefs des masses sans ruiner la nation.

L’impuissance des partis

Seul un personnage élevé pour exercer la souveraineté autocratique peut lire les mots formés par les lettres de l’alphabet politique. Le peuple livré à lui-même, c’est-à-dire à des chefs sortis des rangs, est ruiné par les querelles de partis qui naissent de la soif du pouvoir et des honneurs et qui créent les troubles et le désordre.

Est-il possible à la masse de juger avec calme et d’administrer sans jalousie les affaires de l’État qu’il ne lui faudra pas confondre avec ses propres intérêts ? Peut-elle servir de défense contre un ennemi étranger ? C’est impossible, car un plan, divisé en autant de parties qu’il y a de cerveaux dans la masse, perd sa valeur et devient inintelligible et inexécutable.

Seul gouvernement possible : l’autocratie

Seul un autocrate peut concevoir de vastes projets et assigner à toute chose son rôle particulier dans le mécanisme de la machine gouvernementale. C’est pourquoi nous concluons qu’il est utile au bien-être du pays que son gouvernement soit entre les mains d’une seule personne responsable. Sans le despotisme absolu, pas de civilisation possible, car la civilisation ne peut avancer que sous la protection d’un chef, quel qu’il soit, pourvu qu’il ne soit pas entre les mains de la masse. La foule est barbare et le prouve en toute occasion.

Dès que le peuple s’est assuré la liberté, il se hâte de la transformer en anarchie qui, par elle-même, est le comble de la barbarie.

Alcoolisme et corruption

Considérez ces brutes alcoolisées stupéfiées par la boisson, dont la liberté tolère un usage illimité ! Allons-nous nous permettre et permettre à nos semblables de les imiter ? Chez les chrétiens, le peuple est abruti par l’alcool, la jeunesse est détraquée par les classiques et la débauche prématurée à laquelle l’ont incitée nos agents : précepteurs, domestiques, institutrices dans les maisons riches, employés, etc., nos femmes dans les lieux de plaisir ; j’ajoute à ces dernières les soi-disant « femmes du monde », - leurs imitatrices volontaires en matière de luxe et de corruption.

La force et l’hypocrisie

Notre devise doit être : « Tous les moyens de la force et de l’hypocrisie ».

Seule la force pure est victorieuse et politique, surtout quand elle se cache dans le talent indispensable aux hommes d’État. La violence doit être le principe, la ruse et l’hypocrisie la règle de ces gouvernements qui ne veulent pas déposer leur couronne aux pieds des agents d’un nouveau pouvoir quelconque. Ce mal est le seul moyen d’arriver au bien. Ne nous laissons donc pas arrêter par l’achat des consciences, l’imposture et la trahison, si par eux nous servons notre cause.

En politique, n’hésitons pas à confisquer la propriété, si nous pouvons ainsi acquérir soumission et pouvoir.

La terreur

Notre État, suivant la voie des conquêtes pacifiques, a le droit de substituer aux horreurs de la guerre des exécutions moins apparentes et plus expéditives qui sont nécessaires pour maintenir la terreur et produire une soumission aveugle. Une sévérité juste et implacable est le principal facteur de la puissance d’un État. Ce n’est pas simplement pour l’avantage qu’on peut en tirer, mais encore par l’amour du devoir et de la victoire que nous devons nous en tenir au programme de violence et d’hypocrisie. Nos principes sont aussi puissants que les moyens que nous employons pour les mettre à exécution. C’est pourquoi nous triompherons certainement, non seulement par ces moyens mêmes, mais par la sévérité de nos doctrines, et nous rendrons tous les Gouvernements esclaves de notre Super-Gouvernement. Il suffira que l’on sache que nous sommes implacables quand il s’agit de briser la résistance.

« Liberté-Égalité-Fraternité »

Nous fûmes les premiers, jadis, à crier au peuple : « Liberté, Égalité, Fraternité », ces mots si souvent répétés, depuis lors, par d’ignorants perroquets, venus en foule de tous les points du globe autour de cette enseigne. A force de les répéter, ils ont privé le monde de sa prospérité et les individus de leur vraie liberté personnelle si bien protégée naguère contre la populace qui voulait l’étouffer.

Les Gentils, soi-disant sages et intelligents, ne discernèrent pas combien étaient abstraits ces mots qu’ils prononçaient et ne remarquèrent point combien ils s’accordaient peu les uns avec les autres et même se contredisaient.

Ils ne virent pas qu’il n’est aucune égalité dans la Nature qui créa elle-même des types divers et inégaux d’intelligence, de caractère et de capacité. De même en est-il pour la soumission aux lois de la Nature. Ces prétendus sages n’ont pas deviné que la foule est une puissance aveugle et que les parvenus sortis de son sein pour gouverner sont également aveugles en politique ; ils n’ont pas compris davantage qu’un homme destiné à régner, fût-il un imbécile, peut gouverner, tandis qu’un autre qui n’a pas reçu l’éducation voulue, fût-il un génie, n’entendra rien à la politique.

Tout ceci a échappé aux Gentils.

Contre les régimes dynastiques

Ce fut sur cette base, cependant, que fut fondé le régime dynastique. Le père enseignait au fils le sens et le cours des évolutions politiques de telle manière que, sauf les seuls membres de la dynastie, personne n’en eût connaissance et n’en pût dévoiler les secrets au peuple gouverné. Avec le temps, le sens des vrais enseignements, tels qu’ils avaient été transmis dans les dynasties, de génération en génération, se perdit, et cette perte contribua au succès de notre cause.

L’abolition des privilèges

Notre appel « Liberté, Égalité, Fraternité » amena dans nos rangs, des quatre coins du monde, grâce à nos agents inconscients, des légions entières qui portèrent nos bannières avec extase. Pendant ce temps, ces mots, tels autant de vers rongeurs, dévoraient la prospérité des chrétiens, détruisaient leur paix, leur fermeté et leur union, ruinant ainsi les fondements des États. Comme nous le verrons plus loin, ce fut cette action qui amena notre triomphe. Elle nous donna, entre autres choses, la possibilité de jouer notre as d’atout : l’abolition des privilèges, en d’autres termes, l’existence de l’aristocratie des Gentils, seule protection qu’avaient contre nous les nations et les pays.

L’aristocratie ploutocratique

Sur les ruines de l’aristocratie naturelle et héréditaire, nous élevâmes, en lui donnant des bases ploutocratiques, une aristocratie à nous. Nous l’établîmes sur la richesse tenue sous notre contrôle et sur la science promue par nos savants.

Flatter les faiblesses et les passions

Notre triomphe fut facilité par le fait que, grâce à nos relations avec des gens qui nous étaient indispensables, nous avons toujours appuyé sur les cordes les plus sensibles de l’esprit humain, exploitant le faible de nos victimes pour les bénéfices, leurs convoitises, leur insatiabilité, les besoins matériels de l’homme. Chacune de ces faiblesses, prise à part, est capable de détruire toute initiative ; en les flattant, nous mettons la force de volonté du peuple à la merci de ceux qui voulaient le priver de cette initiative.

La liberté nous livre le pouvoir

Le caractère abstrait du mot « Liberté » a permis de convaincre la populace que le Gouvernement n’est qu’un gérant représentant le propriétaire, c’est-à-dire la nation, et qu’on peut s’en débarrasser comme d’une paire de gants usés.

Le seul fait que les représentants de la nation peuvent être déposés les livra à notre pouvoir et mit pratiquement leur choix entre nos mains.

[modifier] DEUXIÈME PROTOCOLE
Nécessité des guerres économiques

Il est indispensable à nos desseins que les guerres n’amènent aucune altération territoriale. Dans ces conditions, toute guerre serait transférée sur le terrain économique. Alors les nations reconnaîtront notre supériorité en voyant les services que nous rendons ; cet état de choses mettra les deux adversaires, tout spécialement formés dès la plus tendre enfance pour disposer de ressources absolument illimitées. Alors nos droits internationaux balayeront les lois du monde entier et gouverneront les pays comme les gouvernements individuels leurs sujets.

Fonctionnaires serviles

Nous choisirons parmi le public des administrateurs aux tendances serviles. Ils seront inexpérimentés dans l’art de gouverner. Nous les transformerons facilement en pions sur notre échiquier où ils seront mus par nos savants et sages conseillers, tout spécialement formés dès la plus tendre enfance pour le gouvernement du monde. Ainsi que vous le savez déjà, ces hommes ont étudié cette science de gouverner d’après nos plans politiques, l’expérience de l’Histoire et l’observation des événements actuels. Les Gentils ne profitent pas des observations continuellement fournies par l’Histoire, mais ils s’en tiennent à une routine de théorie, sans se préoccuper des résultats qu’elle ne peut donner. Nous n’accorderons donc aucune importance aux Gentils. Qu’ils s’amusent jusqu’à ce que les temps soient accomplis ; qu’ils vivent dans l’espérance de nouveaux plaisirs, ou dans le souvenir des joies passées. Qu’ils croient que ces lois théoriques que nous leur avons inspirées sont d’une suprême importance. Avec cette idée en perspective et le concours de notre presse, nous augmenterons sans cesse leur confiance aveugle en ces lois. L’élite intellectuelle des Gentils s’enorgueillira de sa science et, sans la vérifier, la mettra en pratique telle que la lui auront présentée nos agents, pour former leurs esprits dans le sens voulu par nous.

Darwin, Marx, Nietzsche exploités par les Juifs

Ne croyez pas que nos assertions sont des mots en l’air. Considérez le succès de Darwin, Marx et Nietzsche, préparé par nous. L’effet démoralisant des tendances de ces doctrines sur l’esprit des Gentils ne devrait certes pas nous échapper.

Pouvoir d’adaptation

Pour ne pas risquer de commettre des fautes dans notre politique ou dans notre administration, il nous est essentiel d’étudier et d’avoir bien présents à l’esprit le courant actuel de la pensée, le caractère et les tendances des nations.

Le triomphe de notre théorie est son adaptabilité au tempérament des nations avec lesquelles nous prenons contact. Elle ne peut réussir que si son application pratique repose sur l’expérience du passé, jointe à l’observation du présent.

La presse

La presse est, entre les mains des Gouvernements existants, une grande puissance par laquelle ils dominent l’esprit public. La presse révèle les réclamations vitales de la populace, informe de ses sujets de plainte, et, parfois, crée le mécontentement. La libre parole est née de la presse. Mais les Gouvernements n’ont pas su tirer parti de cette force et elle tomba entre nos mains. Par la presse, nous acquîmes l’influence, tout en restant dans la coulisse.

L’or et notre sang

Grâce à la presse, nous accumulâmes l’or, bien qu’il nous en coûtât des flots de sang ; il nous en coûta le sacrifice de bien des nôtres, mais chacun de nos sacrifices vaut, devant Dieu, des milliers de Gentils.

[modifier] TROISIÈME PROTOCOLE
Le cercle du Serpent symbolique

Aujourd’hui, je puis vous assurer que nous ne sommes plus qu’à quelques pas de notre but. Encore une courte distance à franchir, et le cercle du Serpent symbolique - le signe de notre peuple - sera complet. Quand ce cercle sera fermé, il entourera tous les États de l’Europe comme de chaînes indestructibles.

Pour atteindre les chefs d’État

Bientôt s’écrouleront les échafaudages qui existent actuellement, parce que nous leur faisons continuellement perdre l’équilibre pour les user plus rapidement et les mettre hors de service. Les Gentils s’imaginaient qu’ils étaient suffisamment solides et que leur équilibre serait durable. Mais les supports des échafaudages - c’est-à-dire les chefs d’État - sont gênés par leurs serviteurs inutiles, entraînés qu’ils sont par cette force illimitée de l’intrigue qui leur est propre et grâce à la terreur qui règne dans les palais.

N’ayant aucun moyen d’accès au cur de son peuple, le souverain ne peut se défendre des intrigants avides de pouvoir. Comme le pouvoir vigilant a été séparé par nous de la force aveugle de la populace, tous deux ont perdu leur signification, parce qu’une fois séparés ils sont aussi impuissants qu’un aveugle sans son bâton.

Opposer les partis

Afin d’inciter les amateurs de pouvoir à faire mauvais usage de leurs droits, nous avons dressé tous les pouvoirs les uns contre les autres en encourageant leurs tendances libérales vers l’indépendance. Nous avons favorisé toute entreprise dans ce sens ; nous avons mis des armes formidables aux mains de tous les partis et nous avons fait du pouvoir le but de toute notre ambition. Nous avons transformé les Gouvernements en arènes pour les guerres de partis.

Pour ruiner le pouvoir

Bientôt le désordre flagrant et la banqueroute apparaîtront partout. D’incorrigibles bavards ont converti en parlottes les assemblées parlementaires et administratives. D’audacieux journalistes et des pamphlétaires impudents attaquent continuellement les pouvoirs administratifs. Les abus de pouvoir prépareront définitivement l’effondrement de toutes les institutions, et tout tombera en ruines sous les coups de la populace en fureur.

Des droits fictifs pour les masses

Les gens sont asservis, à la sueur de leur front, dans la pauvreté, d’une manière plus formidable qu’au temps des lois du servage. De celui-ci, ils pouvaient se libérer d’une manière ou de l’autre, tandis que rien ne les affranchira de la tyrannie du besoin absolu. Nous avons eu soin d’insérer, dans les Constitutions, des droits qui sont pour la masse purement fictifs. Tous les soi-disant « droits du peuple » ne peuvent exister que sous forme d’idées inapplicables en pratique.

Le pouvoir contre le peuple

Qu’importe à un ouvrier prolétaire, courbé en deux par un dur labeur et opprimé par son sort, qu’un bavard obtienne le droit de parler, ou un journaliste celui de publier une sottise quelconque ? A quoi sert une Constitution au prolétariat s’il n’en retire d’autre avantage que les miettes que nous lui jetons de notre table, en échange de ses votes pour l’élection de nos agents ? Les droits républicains sont une ironie pour le pauvre, car la nécessité du travail quotidien l’empêche d’en retirer aucun avantage, et ils ne font que lui enlever la garantie de salaire fixe et assuré, le rendant dépendant des grèves des patrons et des camarades.

Noblesse et profiteurs

Sous nos auspices, la populace extermina l’aristocratie qui, dans son intérêt propre, avait pourvu aux besoins du peuple et l’avait défendu, car son intérêt est inséparale du bien-être de la populace. De nos jours, ayant détruit les privilèges de la noblesse, le peuple tombe sous le joug de profiteurs rusés et de parvenus.

Protection aux communistes

Nous tenons à passer pour les libérateurs du travailleur, venus pour le délivrer de cette oppression en lui suggérant d’entrer dans les rangs de nos armées de socialistes, d’anarchistes et de communistes. Nous protégerons toujours ces derniers, feignant de les aider par principe de fraternité et d’intérêt général pour l’humanité, évoqué par notre Maçonnerie socialiste. La noblesse qui, de droit, partageait le travail des classes laborieuses, avait tout intérêt à ce qu’elles fussent bien nourries, saines et fortes.

Brimer le travailleur

Notre intérêt veut, au contraire, la dégénérescence des Gentils. Notre force consiste à maintenir le travailleur dans un état constant de besoin et d’impuissance, parce qu’ainsi nous l’assujétissons à notre volonté ; et dans son entourage, il ne trouvera jamais ni pouvoir ni énergie pour se dresser contre nous.

Le droit de l’or

La faim conférera au Capital des droits plus puissants sur le travailleur que jamais le pouvoir légal du souverain n’en conféra à l’aristocratie.

Nous gouvernerons les masses en tirant parti des sentiments de jalousie et de haine allumés par l’oppression et le besoin. Et, au moyen de ces sentiments, nous nous débarrassons de ceux qui entravent notre marche.

Détruire les obstacles

Quand viendra pour nous le moment de couronner notre « Maître du Monde », nous veillerons à ce que, par les mêmes moyens - c’est-à-dire en nous servant de la populace - nous détruisions tout ce qui serait un obstacle sur notre route.

L’enseignement. La science de la vie

Les Gentils ne sont plus longtemps capables de penser sans notre aide en matière de science. C’est pourquoi ils ne se rendent pas compte de la nécessité vitale de certaines choses que nous aurons soin de réserver pour le moment où notre heure sera venue, à savoir que, dans les écoles, doit être enseignée la seule vraie et la plus importante de toutes les sciences : la science de la vie de l’homme et celle des conditions sociales ; toutes deux exigent une division du travail et, par suite, la classification des gens en castes et en classes. Il est indispensable que chacun sache que la véritable égalité ne peut exister, étant donné la différence de nature des diverses sortes de travail, et que ceux qui agissent au détriment de toute une caste, ont, devant la loi, une autre responsabilité que ceux qui commettent un crime ne compromettant que leur honneur personnel.

L’organisation secrète

La vraie science des conditions sociales, aux secrets de laquelle nous n’admettons pas les Gentils, convaincrait le monde que les métiers et le travail devraient être réservés à des castes spéciales, afin de ne pas causer la souffrance humaine provenant d’une éducation qui ne correspond pas au travail que les individus sont appelés à accomplir. S’il étudiait cette science, le peuple, de sa propre et libre volonté, se soumettrait aux pouvoirs régnants et aux classes gouvernementales classées par eux. Étant donné les conditions présentes de la science et la ligne que nous lui avons permis de suivre, la populace, dans son ignorance, croit aveuglément tout ce qui est imprimé et les fallacieuses illusions dûment inspirées par nous, et elle est hostile à toutes les classes qu’elle croit au-dessus d’elle, car elle ne comprend pas l’importance de chaque caste.

Les crises économiques

Cette haine sera encore accrue par l’effet que produiront les crises économiques qui arrrêteront les marchés et la production. Nous créerons une crise économique universelle par tous les moyens détournés possibles et à l’aide de l’or qui est entièrement entre nos mains. Simultanément, nous jetterons à la rue, dans toute l’Europe, des foules énormes d’ouvriers. Ces masses seront alors heureuses de se précipiter sur ceux que, dans leur ignorance, elles ont jalousés dès l’enfance : elles répandront leur sang et pourront ensuite s’emparer de leurs biens.

Protéger les Juifs

On ne nous fera pas de mal, parce que le moment de l’attaque nous sera connu et que nous prendrons des mesures pour protéger nos intérêts.

Le libéralisme doit disparaître

Nous avons persuadé les Gentils que le libéralisme les conduirait au règne de la raison. Notre despotisme sera de cette nature, car il sera en situation d’abattre toute rébellion et de supprimer, par une juste rigueur, toute idée libérale dans toutes les Institutions.

La « grande » révolution

Quand la populace s’aperçut qu’au nom de la liberté on lui accordait toute espèce de droits, elle s’imagina être la maîtresse et essaya de s’emparer du pouvoir. Naturellement, comme tout autre aveugle, la masse se heurta à d’innombrables obstacles. Alors, ne voulant pas retourner à l’ancien régime, elle déposa sa puissance à nos pieds. Souvenez-vous de la Révolution française, que nous appelons « la Grande » ; les secrets de sa préparation, étant l’uvre de nos mains, nous sont bien connus.

Le Roi-Despote

A partir de ce moment, nous avons conduit les nations de déception en déception, de sorte qu’elles en viennent à nous désavouer en faveur du Roi-Despote issu du sang de Sion que nous préparons au monde.

Force internationale de la Juiverie

Actuellement, en tant que force internationale, nous sommes invulnérables, parce que si un gouvernement des Gentils nous attaque, d’autres nous soutiennent. L’intense abjection des peuples chrétiens favorise notre indépendance - soit qu’à genoux ils rampent devant le pouvoir, ou qu’ils soient sans pitié pour le faible, sans miséricorde pour les fautes et cléments pour les crimes ; soit qu’ils refusent de reconnaître les contradictions de la liberté ; soit enfin qu’ils se montrent patients jusqu’au martyre dans leur indulgence pour la violence d’un audacieux despotisme.

De la part de leurs dictateurs actuels, Présidents du Conseil et Ministres, ils supportent des abus pour le moindre desquels ils auraient assassiné vingt Rois.

Éducation faussée du peuple

Comment expliquer un tel état de choses ? Pourquoi les masses sont-elles si logiques dans leur conception des événements ? Parce que les despotes persuadent le peuple, par l’intermédiaire de leurs agents, que, même s’ils faisaient un mauvais usage du pouvoir et portaient préjudice à l’État, ce serait dans un but élevé, c’est-à-dire en vue de la prospérité du peuple pour la cause de la fraternité, de l’union et de l’égalité internationales.

Certes, ils ne leur disent pas qu’une telle unification ne peut être obtenue que sous notre domination. Aussi, voyons-nous la populace condamner l’innocent et acquitter le coupable, convaincue qu’elle peut toujours faire ce qui lui plaît. En raison de cet état d’esprit, la foule détruit tout équilibre et crée partout le désordre.

La « liberté »

Le mot « liberté » met la société en conflit avec toutes les puissances, même avec celle de la Nature et avec celle de Dieu. C’est pourquoi, lorsque nous arriverons au pouvoir, ils nous faudra effacer le mot « liberté » du dictionnaire humain, comme étant le symbole du pouvoir bestial qui transforme les hommes en animaux sanguinaires. Mais rappelons-nous que ces animaux s’endorment dès qu’ils sont rassasiés de sang et qu’il est facile alors de les charmer et de les asservir. Si on ne leur donne pas de sang, ils ne dormiront pas et se battront entre eux.

[modifier] QUATRIÈME PROTOCOLE
L’évolution de la république

Toute république passe par diverses phases. La première ressemble aux premiers jours de fureur d’un homme frappé de cécité, qui balaye et détruit tout à droite et à gauche. La seconde, c’est le règne du démagogue faisant naître l’anarchie pour lui substituer le espotisme. Ce despotisme n’est pas officiellement légal et, partant, irresponsable ; il est caché et invisible, tout en se laissant sentir ! Il est gnéralement sous le contrôle de uelque organisation secrète, qui agit derrière un gent, ce quila rend d’autant plus audacieuse et sans scrupule. Ce pouvoir secret n’hésitera pas à changer ses agents qui le masquent. Ces changements seront profitables à l’organisation qui pourra ainsi se débarrasser de vieux serviteurs auxquels il auraitfallu donner de plus importantes fratifictions pourleur long service.

L’action occulte des Loges

Par qui ou par quoi pourrait être détrôné un pouvoir invisible ? Or, c’est là justement ce qu’est notre Gouvernement. La Loge maçonnique joue, inconsciemment, dans le monde entier, le rôle d’un masque qui cache notre but. Mais l’usage que nous allons faire de ce pouvoir dans notre plan d’action, et jusque dans nos quartiers généraux, reste à jamais ignoré du monde en général.

Détruire la foi en Dieu

La liberté pourrait être inoffensive et exister dans les gouvernements et les pays sans être préjudiciable à la prospérité du peuple, si elle reposait sur la religion et sur la crainte de Dieu, sur la fraternité humaine, exempte d’idées d’égalité qui sont en opposition directe aux lois de la création lesquelles ont prescrit la soumission.

Gouverné par une telle foi, le peuple serait sous la tutelle des paroisses et vivrait paisiblement et humblement sous la direction des pasteurs spirituels et soumis à la Providence divine sur cette terre. C’est pourquoi nous devons arracher de l’esprit des chrétiens jusqu’à la conception même de Dieu et la remplacer par des calculs arithmétiques et des besoins matériels.

Pour ruiner les Gentils - La spéculation

Pour détourner l’attention des Chrétiens de notre politique, il est essentiel que nous l’arritions du côté du commerce et de l’industrie ; en sorte que toutes les nations luttant pour leurs intérêts propres ne s’occuperont pas, dans cette agitation universelle, de leur commun ennemi. Mais, pour que la liberté puisse disloquer et ruiner la vie sociale des Gentils, il faut que nous établissions le commerce sur une base spéculative, ce qui aura pour résultat d’empêcher les Gentils de retenir entre leurs mains les richesses tirées de la production du sol ; par la spéculation, elles passeront dans nos coffres.

La soif de l’or

La lutte pour la supériorité et les spéculations continuelles dans le monde des affaires créera une société démoralisée, égoïste et sans coeur. Cette société deviendra compètement indifférente à la religion et à la politique dont elle aura même le dégoût. La passion de l’or sera son seul guide et elle fera tous ses efforts pour se procurer cet or qui, seul, peut lui assurer les plaisirs matériels dont elle a fait son véritable culte. Alors les classes inférieures se joindront à nous contre nos compétiteurs - les Gentils privilégiés - sans alléguer aucun but élevé, ou même l’amour des richesses, mais par pure haine des classes supérieures.

[modifier] CINQUIÈME PROTOCOLE
Gouvernement despotique

Quelle sorte de gouvernement peut-on donner à des sociétés où la concussion et la corruption ont pénétré partout, où les richesses ne peuvent s’acquérir que par d’astucieuses surprises ou par des moyens frauduleux, où les querelles dominent continuellement, où la morale doit être soutenue par le châtiment et par de sévères lois et non par des principes volontairement acceptés ; où les sentiments patriotiques et religieux se noient dans des convictions cosmopolites ?

Quelle autre forme de gouvernement peut-on donner à ces sociétés, si ce n’est la forme despotique que je vais vous décrire ?

Nous voulons organiser un gouvernement central et fort, de façon à obtenir pour nous-mêmes les pouvoirs sociaux. Par de nouvelles lois, nous réglerons la vie politique de nos sujets, comme s’ils étaient autant de rouages d’une machine. De telles lois restreindront graduellement la liberté et tous les provilèges accordés par les Gentils. Notre règne se développera ainsi en un despotisme si puissant qu’il pourra à tout moment et en tout lieu écraser les Gentils mécontents ou récalcitrants.

On nous dira que la sorte de despotisme que je suggère ne s’accordera pas avec le progrès actuel de la civilisation, mais je vais vous prouver le contraire.

Le pouvoir basé sur la ruine de la religion

Au temps où le peuple croyait au droit divin de ses souverains, il se soumettait paisiblement au despotisme de ses monarques. Mais, du jour où nous inspirâmes à la populace la notion de ses propres droits, elle regarda les rois comme de simples mortels ; l’onction sacrée disparut à ses yeux, et lorsque nous lui eûmes enlevé sa religion, le pouvoir fut jeté dans les rues comme propriété publique, et nous nous en emparâmes. De plus, parmi nos talents administratifs, nous comptons également celui de régir les masses et les individus au moyen d’une phraséologie et de théories habilement construites, de règles de vie et de toutes sortes de stratagèmes. Toutes ces théories, auxquelles les Gentils ne comprennent rien, sont fondées sur l’analyse et sur l’observation, combinées avec un raisonnement si habile qu’il ne peut être égalé par nos rivaux, pas plus que ceux-ci ne peuvent entrer en compétition avec nous dans la construction de plans d’action politique et de solidarité. A notre connaissance, la seule société capable de lutter avec nous dans cette science serait celle des Jésuites. Mais nous sommes parvenus à la discréditer aux yeux de la foule stupide, comme étant une organisation apparente, tandis que nous sommes restés dans la coulisse, tenant occulte notre organisation.

En outre, qu’est-ce que cela pourra bien faire au monde que celui qui doit devenir son maître soit le chef de l’Église catholique ou un despote du sang de Sion ? Mais à nous, le « peuple choisi », la chose ne peut être indifférente.

Désunion des peuples chrétiens

Pendant un certain temps, les Gentils pourraient peut-être bien composer avec nous. Mais, sur ce point, nous ne courons aucun danger, étant sauvegardés par les profondes racines de leur haine mutuelle qui ne peuvent être extirpées. Nous avons mis en désaccord les uns avec les autres tous les intérêts personnels et nationaux des Gentils pendant près de vingt siècles, en y mêlant des préjugés de religion et de tribu. De tout cela, il résulte que pas un seul gouvernement ne trouvera d’appui chez ses voisins lorsqu’il fera contre nous appel à leur aide, parce que chacun d’eux pensera qu’une action intentée contre nous pourrait être désastreuse pour son existence individuelle. Nous sommes trop puissants - le monde doit compter avec nous. Les gouvernements ne peuvent même pas faire un traité de peu d’importance sans que nous y soyons secrètement impliqués.

Le « génie » du peuple élu

« Per me reges regunt » (Que les rois règnent par moi).

Nous lisons, dans la « Loi des Prophètes », que nous avons été choisis pour gouverner la terre. Dieu nous donna le génie pour que nous puissions accomplir cette uvre. S’il se trouvait un génie dans le camp ennemi, il pourrait, cependant, nous combattre, mais un nouveau venu ne pourrait se mesurer à de vieux lutteurs de notre espèce, et le combat serait entre nous d’une nature si désespérée que le monde n’en a encore jamais vu de semblable. Il est déjà trop tard pour leur génie.

L’or, seule puissance gouvernementale

Tous les rouages du mécanisme de l’État sont mus par une force qui est entre nos mains, à savoir : l’or.

La science de l’économie politique, élaborée par nos savants, a déjà prouvé que la puissance du capital surpasse le prestige de la couronne.

Le monopole des affaires

Le capital, pour avoir le champ libre, doit obtenir le monopole de l’industrie et du commerce. Ceci est en voie d’être réalisé, dans toutes les parties du monde, par une main invisible. Un tel privilège donnera un pouvoir politique aux industriels qui, s’enrichissant de profits excessifs, opprimeront le peuple.

De nos jours, il est plus important de désarmer le peuple que de le mener à la guerre. Il est plus important d’utiliser pour notre cause les passions brûlantes que de les éteindre, d’encourager les idées des nôtres et de s’en servir pour nos desseins que de les écarter.

Le rôle de notre presse

Le problème essentiel de notre gouvernement est celui-ci : comment affaiblir la pensée publique par la critique, comment lui faire perdre sa puissance de raisonnement, celle qui engendre l’opposition, et comment distraire l’esprit public par une phraséologie dépourvue de sens ?

« Discours éloquents »

De tout temps, les nations, comme les individus, ont pris les mots pour des actes. Satisfaits de ce qu’ils entendent, ils remarquent rarement si la promesse a vraiment été tenue. C’est pourquoi, dans le seul but de parader, nous organiserons des institutions dont les membres, par des discours éloquents, prouveront et glorifieront leur contribution au « progrès ».

Nous nous donnerons une attitude libérale vis-à-vis de tous les partis et de toutes les tendances, et nous la communiquerons à tous nos orateurs. Ces orateurs seront si loquaces qu’ils fatigueront le peuple de leurs discours, à ce point qu’ils lui rendront tout genre d’éloquence insupportable.

Et corruption de l’opinion publique

Pour s’assurer l’opinion publique, il faut, tout d’abord, l’embrouiller complètement en lui faisant entendre de tous côtés et de toutes manières des opinions contradictoires, jusqu’à ce que les Gentils soient perdus dans leur labyrinthe. Ils comprendront alors que le meilleur parti à prendre est de n’avoir aucune opinion en matière politique ; matière qui n’a pas été comprise du public, mais qui doit être exclusivement réservée à ceux qui dirigent les affaires. Ceci est le premier secret.

Le second secret, nécessaire au succès de notre gouvernement, consiste à multiplier à un tel degré les fautes, les habitudes, les passions et les lois conventionnelles du pays que personne ne soit plus capable de penser clairement dans ce chaos ; les hommes cesseront ainsi de se comprendre les uns les autres.

Cette politique nous aidera également à semer des dissensions parmi tous les partis, à dissoudre toutes les puissantes collectivités et à décourager toute initiative individuelle pouvant gêner nos projets.

Contre toute initiative personnelle

Il n’est rien de plus dangereux que l’initiative personnelle : s’il y avait un cerveau par derrière, elle pourrait nous faire plus de mal que les millions d’individus que nous avons mis aux prises.

Il nous faut diriger l’éducation des sociétés chrétiennes, de telle façon que, chaque fois que l’initiative est requise pour une entreprise, elles s’avouent désespérément vaincues. La tension produite par la liberté d’action perd de sa force dès qu’elle se heurte à la liberté d’autrui ; de là, les chocs moraux, les déceptions et les échecs.

Le Supergouvernement juif

Par tous ces moyens nous opprimerons tant les Chrétiens qu’ils seront contraints de nous demander de les gouverner internationalement. Dès que nous aurons atteint une telle position, nous pourrons aussitôt absorber toutes les puissances gouvernementales du monde entier et former un supergouvernement universel. Nous remplacerons les gouvernements existants par un monstre que nous appellerons l’Administration du Supergouvernement. Ses mains s’étendront au loin comme de longues tenailles et il aura à sa disposition une organisation telle qu’il ne pourra manquer de soumettre toutes les nations.

[modifier] SIXIÈME PROTOCOLE
L’absorption des fortunes

Bientôt nous nous mettrons à organiser de grands monopoles - réservoirs de richesses colossales dans lesquels entreront précisément les grosses fortunes des Gentils, en sorte qu’elles sombreront ensemble, avec le crédit de leur gouvernement, le lendemain de la crise politique.

Que les économistes présents parmi vous aujourd’hui mesurent seulement l’importance de ce dessein !

Nous devons employer toute espèce de moyens possibles pour développer la popularité de notre Supergouvernement, le présentant comme le protecteur et le rémunérateur de tous ceux qui, volontairement, se soumettent à nous.

Ruiner l’aristocratie par les impôts

L’aristocratie des Gentils, comme puissance politique, n’est plus. Il est donc inutile de nous en occuper désormais à ce point de vue ; mais, comme propriétaires fonciers, les aristocrates sont encore dangereux pour nous, parce que leur indépendance est assurée par leurs ressources. Il nous est donc indispensable de dépouiller à tout prix l’aristocratie de ses terres. Pour arriver à ce but, la meilleu-re méthode est d’élever les impôts et les taxes. Cette méthode maintiendra les revenus des biens fonciers au minimum. Les aristocrates Gentils qui, par les goûts dont ils ont hérité, sont incapables de se contenter de peu, seront bientôt ruinés.

Pour drainer toutes les richesses

Il faut qu’en même temps nous protégions le plus possible le commerce et l’industrie, et tout particulièrement la spéculation, dont le principal rôle est de servir de contrepoids à l’industrie.

Sans la spéculation, l’industrie accroîtrait les capitaux privés et tendrait à relever l’agriculture en affranchissant la terre de dettes et d’hypothèques avancées par les banques agricoles. Il est essentiel que l’industrie draine toutes les richesses de la terre et que la spéculation verse entre nos mains ces mêmes richesses ainsi captées. Par ce moyen, tous les Gentils seront jetés dans les rangs du prolétariat. Alors, les Gentils se courberont devant nous pour obtenir le droit d’exister.

Encourager le luxe

Afin de ruiner l’industrie des Gentils et d’activer la spéculation, nous encouragerons l’amour du luxe effréné que nous avons déjà développé.

Salaires et « vie chère »

Nous augmenterons les salaires, ce qui ne soulagera pas les ouvriers, car, en même temps, nous élèverons le prix des objets de première nécessité, sous prétexte de mauvaises récoltes.

L’alcoolisme

Nous voulons aussi miner la production dans sa base en semant des germes d’anarchie parmi les ouvriers et en flattant leur goût pour l’alcool. Nous emploierons, en même temps, tous les moyens possibles pour chasser de la terre toute l’intelligence des Gentils.

Fausses doctrines économiques

Pour que les Gentils ne se rendent pas prématurément compte de la véritable situation des affaires, nous la dissimulerons sous un désir apparent d’aider les classes ouvrières dans la solution des grands problèmes économiques, dont nos théories économiques facilitent la propagande de toutes les manières possibles.

[modifier] SEPTIÈME PROTOCOLE
Les armements

L’intensification du service militaire et l’augmentation des forces de police sont essentielles à la réalisation des plans ci-dessus mentionnés. Il faut que nous arrangions les choses de façon qu’en dehors de nous il n’y ait dans tous les pays qu’un immense prolétariat dont tous les individus seront autant de soldats et d’agents de police dévoués à notre cause.

Fomenter la lutte entre Nations

Dans toute l’Europe, et avec l’aide de l’Europe, sur les autres continents, nous devons exciter la sédition, les dissensions et l’hostilité mutuelle. Il y a à cela double avantage : d’abord nous commandons par ces moyens le respect de tous les pays qui savent bien que nous avons le pouvoir de créer les soulèvements à volonté ou de restaurer l’ordre. Tous les pays sont accoutumés à recourir à nous quand la répression devient nécessaire. En second lieu, nous embrouillerons, par des intrigues, tous les fils ourdis par nous dans les ministères de tous les gouvernements, non seulement au moyen de notre politique, mais par des conventions commerciales et des obligations financières.

Pour atteindre ces fins, il nous faudra recourir à beaucoup de ruse et d’artifice pendant les négociations et les débats ; mais dans ce qui s’appelle le « langage officiel », nous semblerons adopter la tactique opposée et paraîtrons honnêtes et conciliants. Ainsi, les gouvernements des Gentils, à qui nous avons appris à ne regarder que le côté brillant des affaires, telles que nous les leur présentons, nous considéreront même comme les bienfaiteurs et les sauveurs de l’humanité.

Buts des guerres

Nous devons être à même de répondre à toute opposition par une déclaration de guerre du pays voisin de l’État qui ose se mettre en travers de notre route ; mais si ces voisins, à leur tour, devaient se décider à s’unir contre nous, il faudrait leur répondre en déchaînant une guerre mondiale.

L’art politique

En politique, le succès capital consiste dans le degré de secret qu’on a su garder pour y atteindre. Les actes d’un diplomate ne doivent pas correspondre à ses paroles.

L’opinion publique

Pour favoriser notre plan mondial, qui est près d’aboutir à ses fins désirées, il nous faut influencer les gouvernements des Gentils par ce que l’on nomme l’opinion publique, prédisposée par nous au moyen de la plus grande de toutes les puissances : la presse, qui, à part quelques insignifiantes exceptions, auxquelles il ne vaut pas la peine de s’arrêter, est tout entière entre nos mains.

Bref, afin de démontrer que tous les gouvernements des Gentils d’Europe nous sont asservis, nous manifesterons notre pouvoir à l’un d’eux, au moyen de crimes, de violences, c’est-à-dire par un règne de terreur, et, au cas où ils se révolteraient tous contre nous, nous répondrions avec les fusils américains, chinois ou japonais.

[modifier] HUITIÈME PROTOCOLE
Une fausse justice

Nous devons nous assurer tous les moyens dont nos ennemis pourraient se servir contre nous. Nous aurons recours aux expressions les plus obscures et les plus compliquées du dictionnaire de la loi, afin de nous justifier dans le cas où nous serions obligés de prendre des décisions qui pourraient sembler trop hardies ou injustes. Car il sera important d’exprimer de telles décisions d’une manière si énergique, qu’aux yeux du peuple elles puissent paraître de nature excessivement morale, équitable et juste.

Les auxiliaires du Juif

Notre gouvernement devra s’entourer de toutes les puissances de la civilisation au sein de laquelle il aura à agir. Il attirera à lui les publicistes, les avocats, les praticiens, les administrateurs, les diplomates, et, enfin, tous ceux que nous aurons formés dans nos écoles spéciales modernistes.

But des écoles spéciales

Ces gens connaîtront les secrets de la vie sociale, ils seront maîtres de toutes les langues rassemblées dans le vocabulaire politique ; ils connaîtront à fond le côté intérieur de la nature humaine avec toutes ses cordes les plus sensibles, sur lesquelles ils auront à jouer. Ces cordes constituent le cerveau des Gentils, leurs bonnes et leurs mauvaises qualités, leurs tendances et leurs vices, les particularités des castes et des classes. Il va sans dire que ces sages conseillers de notre puissance auxquels je fais allusion ne seront pas choisis parmi les Gentils, qui ont coutume de poursuivre leur travail administratif sans garder en vue les résultats qu’ils doivent obtenir et sans savoir pour quelle fin ces résultats sont requis. Les administrateurs des Gentils signent des papiers qu’ils ne lisent pas et servent pour l’amour de l’argent ou par ambition.

Professeurs d’économie

Nous entourerons notre gouvernement de toute une armée d’économistes. C’est la raison pour laquelle la science de l’économie est le principal sujet enseigné aux Juifs. Nous aurons autour de nous des milliers de banquiers, de négociants et, ce qui est plus important encore, de millionnaires, parce qu’en réalité l’argent décidera de tout.

Exploitation des gens tarés

Cependant, tant qu’il ne sera pas sûr de remplir les postes de gouvernement par nos frères juifs, nous confierons ces postes importants à des gens dont les antécédents et la réputation sont si mauvais, qu’ils forment un abîme entre eux et la nation, et à des hommes tels, qu’au cas où ils enfreindraient nos ordres, ils pourraient s’attendre à être jugés et emprisonnés. Et tout ceci dans le but de les obliger à défendre nos intérêts jusqu’à leur dernier souffle.

[modifier] NEUVIÈME PROTOCOLE
Pour la rééducation des peuples

En appliquant nos principes, faites surtout attention au caractère de la nation particulière au sein de laquelle vous vivez et devez travailler. Il ne faut pas vous attendre à réussir en appliquant partout nos doctrines, jusqu’à ce que la nation en question ait été rééduquée par nos principes ; mais, en procédant avec précaution dans leur application, vous découvrirez qu’avant dix ans le caractère le plus obstiné aura changé, et nous aurons ajouté une nation de plus à celles qui nous ont déjà fait leur soumission.

Destruction des pouvoirs

A la formule libérale de notre devise maçonnique : « Liberté. Égalité. Fraternité » nous substituerons non pas les mots de notre devise, mais des mots exprimant simplement une idée, et nous dirons : « le droit de la Liberté, le devoir de l’Égalité et l’idée de Fraternité », tenant ainsi le taureau par les cornes. En fait, nous avons déjà détruit tous les pouvoirs régnants, excepté le nôtre ; mais, en théorie, ils existent encore.

L’antisémitisme de certains nous favorise

Actuellement, si quelques gouvernements se rendent répréhensibles à notre égard, ce n’est que pure formalité, et tout se passe avec notre connaissance et notre plein consentement, car nous avons besoin de leurs débordements antisémites pour maintenir dans l’ordre nos frères inférieurs. Je ne m’étendrai pas sur ce point qui a déjà fait le sujet de nombreuses discussions.

La dictature juive

Somme toute, nous ne rencontrerons aucune opposition. Notre gouvernement est dans une situation si extraordinairement forte devant la loi que nous pouvons presque le définir par l’énergique expression de dictature. Je peux honnêtement dire que, pour le temps présent, nous sommes des législateurs ; nous tenons des assises et infligeons des peines : nous mettons à mort ou faisons grâce ; nous sommes, pour ainsi dire, le commandant en chef chevauchant à la tête de toutes les armées. Nous gouvernerons par la force puissante parce que les restes d’un parti, puissant jadis, sont entre nos mains ; ce parti nous est aujourd’hui assujetti. Nous avons des ambitions illimitées, une convoitise dévorante, une vengeance impitoyable et une haine intense.

La source de la terreur

Nous sommes la source d’une terreur s’étendant au loin.

Nos serviteurs

Nous avons à notre service des gens de toute opinion et de tous les partis : des hommes désireux de rétablir les monarchies, des socialistes, des communistes et des partisans de toutes sortes d’utopies. Nous les avons tous mis sous le harnais ; chacun, à sa manière, mine le reste du pouvoir et essaye de détruire les lois existantes. Par ce procédé, tous les gouvernements sont torturés ; ils hurlent pour réclamer le repos ; et, pour l’amour de la paix, ils sont prêts à tous les sacrifices. Mais nous ne leur laisserons aucune paix jusqu’à ce qu’ils aient reconnu notre Supergouvernement international.

Le peuple réclama, en gémissant, la solution indispensable des problèmes sociaux par des moyens internationaux. Les dissensions de partis mirent ceux-ci entre nos mains, parce que, pour conduire l’opposition, il faut de l’argent, et l’argent est sous notre contrôle.

Conflit entre le pouvoir et le peuple

Nous avons redouté l’alliance de la puissance souveraine et expérimentée du Gentil avec la puissance aveugle de la foule, mais nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour supprimer la possibilité d’une telle éventualité. Entre ces deux puissances nous avons élevé un mur, sous la forme de la terreur qu’elles éprouvent l’une pour l’autre. Ainsi la puissance aveugle de la populace reste pour nous un appui. Nous seuls serons ses chefs et la guiderons vers notre but.

Le contact avec les masses

Afin que la main de l’aveugle ne puisse se libérer de notre étreinte, nous devons être en contact permanent avec les masses, sinon personnellement, du moins par l’intermédiaire de nos frères les plus fidèles. Lorsque nous serons devenus un pouvoir reconnu, nous nous adresserons personnellement au peuple, sur les places publiques, et nous ferons son éducation politique dans le sens qui nous conviendra.

Comment pourrons-nous contrôler ce qui est enseigné au peuple dans les écoles de campagne ? En tout cas, il est certain que ce qui est dit par le délégué du gouvernement ou par le souverain lui-même ne peut manquer d’être connu de toute la nation, la voix du peuple le répandant aussitôt.

L’organisme libéral est entre nos mains

Afin de ne pas détruire prématurément les institutions des Gentils, nous les avons touchées de notre main expérimentée et nous avons saisi l’extrémité des ressorts de leur mécanisme. Ceux-ci fonctionnaient autrefois suivant un ordre sévère, mais juste ; nous y avons substitué un organisme libéral déréglé. Nous avons mis la main sur la juridiction, sur les manuvres électorales, sur la direction de la presse, sur le développement de la liberté individuelle, et, ce qui est plus important encore, sur l’éducation, principal appui de l’existence libre.

Corrompre les Goïm et contourner leurs lois

Nous avons abêti et corrompu la génération actuelle des Gentils en lui enseignant des principes et des théories que nous savions entièrement faux mais que nous lui avons nous-mêmes inculqués. Sans amender, en réalité, les lois déjà en vigueur, mais simplement en les contournant et en les interprétant ainsi que ne l’avaient pas prévu ceux qui les ont conçues, nous avons obtenu un résultat extraordinairement utile.

Savoir interpréter les lois

On put, tout d’abord, constater les résultats dans le fait que notre interprétation cacha le sens réel des lois, et les rendit, par suite, si inintelligibles qu’il fut impossible au gouvernement de démêler un Code aussi confus.

De là est sortie la théorie de ne pas s’attacher à la lettre de la loi, mais de juger d’après sa conscience.

De l’utilité des voies souterraines

On nous objectera que les nations pourraient prendre les armes contre nous si nos plans étaient prématurément découverts ; mais, en vue de cette possibilité, nous pouvons nous reposer sur la mise en action d’une force si formidable qu’elle ferait frémir les hommes les plus braves. D’ici là, des chemins de fer métropolitains et des passages souterrains seront construits dans toutes les villes. De ces lieux souterrains, nous ferons sauter toutes les cités du monde, avec leurs institutions et leurs documents.

[modifier] DIXIÈME PROTOCOLE
Nécessité du camouflage

Aujourd’hui, je commencerai par répéter ce qui a été dit précédemment, et je vous prie tous de vous souvenir qu’en politique les gouvernements et les nations sont satisfaits par le côté apparent de toute chose. Et comment auraient-ils le temps d’en examiner le côté intérieur, alors que leurs représentants ne songent qu’aux plaisirs ?

Il est de la plus haute importance pour notre politique de ne pas perdre de vue le détail ci-dessus mentionné qui nous sera d’un grand secours lorsque nous discuterons des questions telles que la répartition des pouvoirs, la liberté de la parole, la liberté de la presse et de la religion, le droit d’association, l’égalité devant la loi, l’inviolabilité de la propriété et du domicile, la question de l’impôt (l’idée d’un impôt secret) et la force rétroactive des lois. Toutes les questions analogues sont d’une nature telle qu’il ne serait pas prudent de les discuter ouvertement devant le peuple ; cependant, au cas où il deviendrait nécessaire d’en parler à la foule, il ne faut pas les énumérer, mais faire, sans entrer dans le détail, des exposés concernant les principes de droit moderne, comme étant reconnus par nous.

L’importance des réticences réside dans le fait qu’un principe non ouvertement proclamé nous laisse la liberté d’action, tandis que ce même principe, une fois déclaré, peut être considéré comme établi.

La fortune sourit aux audacieux

La nation tient en grand respect la puissance d’un génie politique ; elle supporte ses actes les plus hardis et les commente ainsi : « Quelle escroquerie, mais qu’elle a été bien faite, et avec quel courage ! »

Nous comptons, en attirant toutes les nations, travailler à construire les fondations d’un nouvel édifice dont nous avons fait les plans. Pour cela, il nous faut acquérir le concours d’agents hardis et audacieux, capables de surmonter tous les obstacles qui entraveraient notre marche.

Importance du mensonge et du vote

Quand nous ferons notre « coup d’État », nous dirons au peuple : « tout a très mal marché jusqu’ici, vous avez tous souffert ; nous détruisons, maintenant, la cause de vos souffrances, à savoir : les patries, les frontières et les valeurs financières nationales. Certes, vous serez libres de nous condamner, mais votre jugement sera-t-il juste, si vous le prononcez sans avoir expérimenté ce que nous pouvons faire pour votre bien ? »

Alors, dans un élan d’espoir et d’exultation, ils nous porteront en triomphe sur leurs épaules. La puissance du vote - dont nous avons investi les membres les plus insignifiants de l’humanité en organisant des réunions et des conventions réglées d’avance - jouera alors son dernier rôle ; cette puissance, au moyen de laquelle « nous sommes montés sur le trône », s’acquittera de sa dernière dette envers nous en témoignant de son anxiété de voir le résultat de notre proposition avant de prononcer son jugement.

Le suffrage universel, arme de choc

Pour obtenir la majorité absolue, il faudra que nous amenions tout le monde à voter, sans distinction de classes. On n’obtiendrait pas cette majorité par les seules classes instruites ou par une société divisée en castes.

La famille doit disparaître

Après avoir ainsi rempli l’esprit de l’homme de sa propre importance, nous détruirons la vie de famille des Gentils et son influence éducatrice ; nous empêcherons les hommes de valeur de percer, et, sous notre direction, la populace les tiendra sous le joug et ne leur permettra pas même d’exposer leurs plans.

La foule a l’habitude de nous écouter, nous qui payons son attention et son obéissance. Nous créerons, par ces moyens, une force si aveugle qu’elle ne sera jamais capable de prendre aucune décision sans l’avis de nos agents, placés par nous pour la guider.

La foule se soumettra donc à ce système, parce qu’elle saura que ses gages, ses gains et tous autres bénéfices lui viendront par ces guides.

L’unité de commandement est nécessaire

Le système de gouvernement doit être l’uvre d’une seule tête, parce qu’il serait impossible de le consolider s’il était l’uvre combinée de nombreuses intelligences. C’est pourquoi il ne nous est permis de connaître que le plan d’action, mais nous ne devons, en aucune façon, le discuter, sous peine d’en détruire l’efficacité, les fonctions de ses différentes parties et le sens pratique de chacun de ses points. Si de tels plans étaient mis en discussion et altérés par des passages répétés au scrutin de vote, ils seraient déformés par suite des conceptions erronées des électeurs qui n’auraient pas approfondi leur signification. Il est donc nécessaire que nos plans soient décisifs et logiquement conçus. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas lancer à la foule, ni même à une petite coterie, pour qu’elle soit mise en pièces, la grande uvre de notre chef. Ces plans ne bouleverseront pas pour l’instant les institutions existantes. Ils ne changeront que leur théorie économique, et, partant, toute la marche de leurs procédures qui suivront alors inévitablement le chemin prescrit par nos plans.

Saper les institutions de l’État

Les mêmes institutions existent dans tous les pays ; leurs noms seuls diffèrent : les Chambres, les Ministères, le Sénat, un Conseil privé, des Départements législatif et administratif.

Je n’ai pas à vous expliquer le mécanisme qui relie ces diverses institutions, il vous est déjà bien connu. Retenez seulement que chacune des institutions susnommées correspond à quelque fonction importante du gouvernement. (J’applique le mot « importante » non pas aux institutions, mais à leurs fonctions.)

Toutes ces institutions se sont partagé toutes les fonctions du gouvernement, c’est-à-dire le pouvoir administratif, le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif. Et leurs fonctions sont devenues semblables à celles des différents organes du corps humain.

Si nous portons atteinte à quelque partie que ce soit de la machine gouverne-mentale, l’État tombera malade, comme le ferait un corps humain, et il mourra.

Le libéralisme, ce poison mortel

Lorsque nous eûmes injecté le poison du libéralisme dans l’organisation de l’État, sa complexion politique changea ; les États furent infectés d’une maladie mortelle : la décomposition du sang. Il ne reste plus qu’à attendre la fin de leur agonie.

Les tares des états constitutionnels

Le libéralisme donna naissance aux gouvernements constitutionnels qui prirent la place de l’autocrate - la seule forme de gouvernement saine pour les Gentils. Toute constitution, comme vous le savez par vous-mêmes, n’est autre chose qu’une école de dissensions, de mauvaise entente, de querelles et d’agitations inutiles de partis ; en résumé, c’est l’école de tout ce qui affaiblit la force du gouvernement. La tribune comme la presse tendirent à rendre les gouvernants inactifs et faibles, et, par conséquent, inutiles et superflus ; c’est pourquoi ils furent déposés dans bien des pays.

L’institution d’une ère républicaine devint alors possible, et nous remplaçâmes le souverain par sa caricature en la personne d’un président tiré par nous de la foule et choisi parmi nos créatures et nos esclaves.

C’est de cette manière que nous avons posé la mine sous les Gentils, ou, mieux, sous les nations des Gentils.

Des présidents responsables

Dans un avenir prochain, nous rendrons le président responsable.

Nous appliquerons hardiment alors, et sans scrupule, les plans dont notre « dummy » (celui qui fait « le mort » au whist) sera responsable. Que nous importe si les rangs des coureurs de places s’éclaircissent, s’il s’élève des troubles parce qu’on ne peut trouver de président - troubles qui finiront par désorganiser le pays ?

Réduits au rôle de pantins

Pour arriver à de tels résultats, nous prendrons nos mesures, afin qu’on nomme des présidents ayant à leur passif un scandale comme le « Panama< », ou quelque autre affaire louche du même genre. Un président de cet acabit sera le fidèle exécuteur de nos plans, parce qu’il craindra d’être découvert, et sera dominé par cette peur qui s’empare toujours d’un homme parvenu au pouvoir et qui désire vivement conserver les privilèges et les honneurs que lui confère sa haute charge. La Maison des Représentants élira, protégera et masquera le président ; mais nous retirerons à cette chambre son pouvoir d’introduire et de modifier les lois.

Nous donnerons ce pouvoir au président responsable,

95.Posté par CHARLES MARTEL ETAIT JUIF? le 16/07/2008 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais bien sûr Momo, t'as raison. T'as trouvé un bon filon, t'as raison de l'épuiser remarque.

"Accuser" de judaïsme toute personne qui dénonce la colonisation de l'Europe : diabolique, vraiment, tu réussiras peut être même à rameuter quelques faux patriotes perdus, mais ici c'est bien toi qui ne trompe pas les spectateurs. C'est vous ici qui ramenez toujours tout à Israël, pas moi. Si vous en êtes si obsédés, tirez vous là bas, vos conneries ça ne nous regarde pas, certains ont compris que la neutralité voire l'indifférence était de mise dans ce cas.

Soutenir les israéliens qui ont quitté l'Europe pour une terre avec laquelle ils n'ont rien à voir et qui ne semblent pas inquiétés par l'état actuel de l'Europe, ce sera sans moi.

Mais soutenir les palestiniens qui se comporteraient comme toi et tes frères s'ils étaient à votre place, tu peux courir Mohamerde, il y encore des gens qui ne sont pas dupes vois-tu. Parce que les palestos, ils en pensent quoi eux de l'Europe? "Quelle tragédie, l'Europe est submergée par l'immigration africaine et maghrébine, et menace d'être bientôt musulmane, qu'Allah leur fasse miséricorde!" ? Arrête de nous prendre pour des cons.

T'es pas aussi discret et intelligent que ton idole Tarik Ramadan, t'as encore des progrès à faire avant de te faire passer pour un "musulman européen fier de l'être et respectueux de son pays d'accueil". Là, tu ne vas pas tromper grand monde mon pauvre...

94.Posté par Arabe Français fier de l'être le 16/07/2008 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Shlomo (déguisé sous le pseudo "charles martel blablabla"), tu es démasqué. Ais le courage de dire ce que tu es, tout le monde l'a compris. Tes analyses sont clairement distillées conjointement par le Département de la Propagande de l'Ambassade d'Israël et le bureau du mossad à Paris. c'est clair que tu es l'attaché de presse. Elle est bien la rue Rabelais à Paris 8ème, hein (le numéro 3 pour être exact) ? C'est toi qui décrocheras si je compose le 01.40.76.55.00 ?

93.Posté par CHARLES MARTEL ETAIT JUIF? le 16/07/2008 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Je viens de me rendre compte que je perds mon temps à discuter ici avec des malades comme vous. Parce qu'en plus d'affabuler, de délirer, de prête aux autres des choses qu'ils ne disent pas, vous en êtes maintenant réduit à vous faire passer pour vos détracteurs afin de tenter de les ridiculiser (cf.88, haha le chiffre!)...

Je vous remets une dernière fois en face de vos contradictions : vous vous dites contre l'immigration, mais lorsque que quelqu'un va dans ce sens, vous l''"accuser" de judaïsme? Vous êtes bien dans votre tête ou quoi?

Le plus drôle, c'est le post 44 : le mec dit lui même que l'islam finira par vaincre, et c'est le même genre de personnes qui me reprochent ensuite de dire la même chose!!!

Du seul fait que je ne suis pas antisémite (j'avoue) , je serais donc juif, donc le Mal absolu, et ce même si je tiens au fond les même propos que vous, à savoir une aversion pour l'immigration, le multiculturalisme et le métissage...

Dites moi, il faudrait crier "Heil Hitler!" pour se dire nationaliste? Petie considération : Hitler n'est-il pas finalement, par sa folie (60 millions de morts dans le monde) et son racisme primaire ("les Blancs sont la race supérieure les autres c'est de la merde") celui qui a détruit l'Europe justement? Au nom de quoi est ce que l'on nous interdit d'être patriote français/européen aujourd'hui? Avant tout au nom des "heures sombres de notre histoire", pas d'un hypothétique complot juif pour diriger le monde. Je vous renvoie aux exemples scandinaves ( et que personnes n'a encore réfutés), là où il n'y a pas de juifs et où la situation est la même en terme de "vivre-ensemble" si ce n'est pire.

Mais celui qui me fait le plus marrer, c'est l' "Arabe "français" et fier de l'être" (cf.83). Tu vois mon coco, si tu avais fermé ta gueule, tu aurais rendu un grand service à tes potes, car tu es l'illustration parfaite de tout ce que je dis ici depuis le début, à savoir que certains colons africains/nord-africains ont bien l'intention de se servir de la haine des juifs de certains européens afin de détourner leur attention. Comment faire en sorte que les gouers/babtous/kouffars se laissent coloniser sans broncher? En laissant "le ventre de vos femmes" faire le travail bien sûr comme dit plus haut, mais si en plus on peut faire miroiter un faux ennemi aux patriotes, tel un toreador face à un taureau (le bien nommé justement, cf la mythologie grecque), pourquoi pas, ça vous assure la victoire, victoire déjà bien en vue. Et c'est ce gars-là qui me reproche de manipuler les autres? Tu as un sacré culot ma couille, m'enfin il me semble que chez vous la takia est autorisée, voire conseillée, lorsque c'est pour "la bonne cause", je me trompe?

92.Posté par Moi circoncis ? Jamais ! le 16/07/2008 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi j'aime bien Arthur: un samedi par mois, il invite sur un plateau tous ses potes qui, par un heureux hasard, partagent la même religion que lui (gad elmaleh, dany boon, elie semoun, michael youn, patrick timsit....) afin de discuter politique et philosophie dans la joie et la bonne humeur.

91.Posté par Les geysers de sang d'Elie Wiesel c'est du vrai promis juré le 15/07/2008 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Les juifs qui ont travaillé dur pour gagner leur place dans le(ur)s merdias??

Un petit exemple avec le cas Arthur .
Suivez le cheminement:

1°: Arthur, de son vrai nom Jacques Essebag est un animateur d'origine marocaine né le 10 mars 1966 à Casablanca au Maroc.

2°: Il est arrivé en France en 1967, suite à la Guerre des Six jours en Israël

3°:En 1987, il arrive sur RFM pour animer les matinales. (Propriétaires de RFM à cette époque: Patrick Meyer et Sam Bernett)

4°: En 1991, il s'autoproclame « animateur le plus con de la bande FM » lorsqu'il arrive sur Fun Radio.

5°: Il quitte Fun la saison suivante, en 1992 pour rejoindre Europe 1 à l'invitation du directeur général adjoint Jean-Pierre Elkabbach pour s'éclater (je cite!)

6°: En 1994, il arrive sur France 2, il lance Les Enfants de la télé coanimé par Pierre Tchernia

7°: Le 15 juillet 1996, France 2 décide de se séparer de son animateur vedette suite au scandale des animateurs-producteurs impliquant le président de l'époque Jean-Pierre Elkabbach... (le fric des con-tribuables dillapidé)

8°:Arthur a publiquement soutenu Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle


Déjà multi-millionnaire, Arthur devrait toucher dans les années à venir la somme d'environ 250 millions d'euros qui lui est due en tant que vice-président d'Endemol.
Il est propriétaire d'un yacht de 27 mètres : "Serenity".
En 2005 Arthur fut critiqué par de nombreux paysans. En effet la vedette avait été pris en photos en train de manger à Mc donald's portant un tee-shirt avec l'inscription suivante "nous n'aimons pas la nature".
Il est également le deuxième animateur de télévision le mieux payé de France, avec 100 000 euros de revenus mensuel.

Mais Arthur ne croit pas bien entendu qu'il y ait un "lobby juif dans les médias", "en revanche il existe une vraie solidarité, c'est culturel"!

A noter que ce pourrisseur de la culture française entend transmettre à son fils les valeurs séculaires issue du judaïsme, mais aussi de la culture orientale et marocaine!

90.Posté par 40 SS ont bien pu tuer 800000 juifs à Treblinka le 15/07/2008 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle honte!

Il manque François Rebsamen et Alain Bauer.

J'appelle la LIC(R)A

1 2 3
Nouveau commentaire :
Alors ma couille, toi aussi tu veux commenter et donner ton opinion sur cet article ? O.k, vas-y, mais sois bien conscient du fait que nos amis de la DCRI lisent tout ce qui se passe ici et que des propos inconsidérés de ta part, ou enfreignant les lois de la soft dictature française, pourraient te valoir un débarquement de volatiles bleus chez toi à 6 heures du matin suivi d'un placement en GAV. Prêt à assumer ? Vas-y !

FLASH RÉINFO | OLD NICK FAIT DES VIDEOS | EDITOS AU KARCHER | HAIKUS D'AKTU | DOUCE FRANCE | LE MONDE SELON L'ORGANE | MAUVAISES HUMEURS | FLINGAGE DE STARS | SHOWBIZ, CHOCHOTTES ET COCAINE | KULTUR & KRITIKS | SPORT & DOPAGE | RIONS UN PEU AVEC LES RELIGIONS | LES GRANDES ENIGMES DE L'HISTOIRE | LES AVENTURES DE FRANCOIS MOYEN | L'ORGANE SEXUEL | LES BELLES PUBLICITES | CAPTAIN ZODIAC | VINTAGE L'ORGANE | VIDEOS DE REINFORMATION | CHAT WEBCAM




Dans le forum

Ohé, y a ké-kun ?

Le forum pourri - Samedi 19 Août - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

KANGOO MAN PAR HAZARD SUR YOU TUBE

Le forum pourri - Samedi 19 Août - Monsieur Monsieur

Il y a du Céline en moi.

Le forum pourri - Samedi 19 Août - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

Allez monte ta valise, salope !

Le forum pourri - Samedi 19 Août - Bob Le Saint

L'homme le plus vieux du monde, était un survivant de la Shoa !

Le forum pourri - Samedi 19 Août - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

Le topic des blagues honnêtes

Le forum pourri - Vendredi 18 Août - Bob Le Saint

la vie mystérieuse des termites

Le forum pourri - Dimanche 13 Août - bazar atora

Chanteuse à découvrir

Le forum pourri - Dimanche 13 Août - Alejer D'Alger

100% clips de rap

Le forum pourri - Dimanche 13 Août - alejer

salut sa va

Le forum pourri - Samedi 12 Août - ptitcoeur59

j'ai pris des médocs

Le forum pourri - Samedi 12 Août - Copter

Faits-divers divertissants :

Le forum pourri - Mercredi 9 Août - bobolok

Dimitri Korias = David Zar-Ayan

Le forum pourri - Mercredi 9 Août - Old Nick



Balancez à L'Organe !

LE COIN DU CITOYEN MODELE

L'Organe vous révolte, vous répugne, vous révulse ?
Comment tant d'abjection est-elle possible sur un seul site ?
Comme vos ancêtres pendant la guerre, soyez de Bons et Gentils Citoyens:

Dénoncez L'Organe à la Kommandantür !
--> Etape 1
Choisissez la Gentille Association qui va vous soutenir dans votre combat contre les Méchants Articles de l'Organe:
 
•LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme)
kommandantür
@licra.org
SOS RACISME
kommandantür
@sos-racisme.org
MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples)
kommandantür
@mrap.org
UEJF (Union des Etudiants Juifs de France)
kommandantür
@uejf.org
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France)
kommandantür
@crif.org

LDJ (Ligue de Défense Juive, ne pas confondre avec FDJ=Française des Jeux)
kommandantür
@ldj.org

HALDE (Haute Hautorité de Lutte contre les Discriminations)
kommandantür
@halde.org
CHIENNES DE GARDE (Crimes contre le Féminisme)
kommandantür
@cdg.org
SOS HOMOPHOBIE
(Crimes contre l'Homosexualité)
kommandantür
@soshomo.org
CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires)
kommandantür
@lecran.org
CRAB (Conseil Représentatif des Associations Blanches - ex Ku Klux Klan de France)
kommandantür
@crab.org
 
--> Etape 2
Choisissez une société de Crédit afin de provisionner les honoraires des Gentils Avocats qui vont s'emparer de votre cause et la défendre avec le talent et l'éloquence qui les caractérisent jusque sur les plateaux de télévision.
(prévoir un financement de 10 à 30.000€ selon la complexité du dossier et l'ampleur de votre haine contre L'Organe)
établissements conseillés:
Cetelem - Cofinoga

 

Vous voilà paré à faire votre devoir de citoyen modèle ! Bonne chance dans votre juste combat, et à bientôt !