Connectez-vous S'inscrire
L'Organe Magazine
Lada MAN
Alain BITEMAN
Kikou LOL
Alejer D'ALGER
Poksef DE MAISTRE
Old NICK



Entrez votre email pour recevoir les infos supra confidentielles de l'Organe et briller dans les dîners en ville :

Derniers fights sur les com's


TOPFESSES - Je montre mes fesses !

TOPSEINS - Je montre mes seins !

On ne peut pas sucer tout le monde

PATRICK BESSON DANS L’ORGANE

Le samedi 10 mai 2008, le stagiaire « revue de presse » de L’Organe, un COTOREP, confond « Hot Vidéo » avec « Le Figaro » au kiosque à journaux. Il sera battu sauvagement. Pour ne pas perdre la forte somme (4€ avec les autres suppléments, y compris le sac en plastic qui étouffe les requins-baleine), nous lirons le FigMag jusqu’à la dernière goutte. Soudain, un texte crève littéralement la page, la page 86. Il s’agit du « Plateau Télé » de Patrick Besson.



Tiens, ça ressemble, mais en moins drôle et moins informé, à notre papier de une paru 3 jours avant. C’est même carrément mal écrit, avec une chute faussement mordante.
Indigne d’un écrivain, même petit.

On savait que Michel Field était un pompeur (le dialogue imaginaire Jospin/Chirac), que Moix détournait nos portraits acides pour se remplir les poches à Voici (Diam’s, Grand Corps Malade), avant de se convertir opportunément au judaïsme, comme Dany Boon, un calcul éditorial complexe sur lequel nous reviendrons, mais jamais on n’aurait imaginé que Besson, qui sait écrire, enfin, qui savait, s’abaisserait à écrire gratuitement pour un obscur webzine.

C’est vrai que l’avantage du vol, c’est la gratuité. Ce qui explique peut-être sa profusion.

Patrick Besson pose (pull et lunettes Carrefour)
Patrick Besson pose (pull et lunettes Carrefour)

Comment peut-on oser traiter Besson d’ex-écrivain, nous qui n’avons même pas le talent d’un journaliste stagiaire pistonné à 20 Minutes ? Eh bien, c’est tout simple, les Sceptiques, on va vous en servir une louche.



Nous sommes le 24 janvier 2008, et ça se passe dans Le Point, un news magazine qui héberge, entre autres génies, Bernard-Henri Lévy. Il s’agit d’une espèce d’édito, enfin, d’une pleine page signée Patrick Besson, qui vend sa plume un peu partout. Il officie même dans VSD, où il résume les films grand public en vantant les charmes de nos actrices sexy. Dans le style « pour la coiffeuse de province », comme on l’enseigne avec mépris aux journalistes ( ?) de ce titre. Et visiblement, ça fait pas mal au cul de Besson, d’écrire de la merde.



Mais faites l’effort de lire un extrait de sa rubrique pointeuse. C’est, euh, édifiant.

La Closerie est le centre intellectuel du monde
La Closerie est le centre intellectuel du monde
« La Closerie était plus riante, quelque jours plus tôt, avec un ami suisse, le journaliste de La liberté de Fribourg, Pascal Bertschy, sa ravissante épouse brésilienne, Tania, une amie de celle-ci, Maria, également brésilienne, et son fils de 12 ans, Rafael, qui a débarqué de Sao Paulo en septembre dernier et parle déjà un excellent français avec l’accent suisse. Je ne sais pas qui parmi nous était fumeur. Rafael, peut-être ?- mais comme nous avions tous déjà pris un train ou un avion long- courrier, nous avions appris à ne pas fumer pendant plusieurs heures et nous sommes restés ensemble, des huîtres merveilleuses aux adorables profiteroles. La Closerie, c’est de mieux en mieux, surtout entre gens de bonne compagnie. Peut-être ne les trouve-t-on plus qu’en Suisse. Ou au Brésil. »

Bernard Franck, lorsqu'il était vivant
Bernard Franck, lorsqu'il était vivant
Et c’est comme ça sur toute une page.
L’écrivain, car c’est un artiste, se permet tout et n’importe quoi. Et surtout le néant absolu, mais un néant d’écrivain célèbre. L’équivalent en peinture de cette entube, c’est le monochrome.
La table, cela nous rappelle les suffisantes chroniques de feu Bernard Frank dans Le Monde, qui finissait par raconter sa life, passionnante au possible, réduite à des intrigues de supermarché et des analyses gastronomiques préoccupantes :

« Je téléphone à Nourrissier. Grognon. Sûrement le gigot de 7 heures. Ah, la serveuse… Et Josyane qui me demande mon papier. Qui exige. Ce soir, apéro dînatoire chez Grasset. Ressortie d’un Nimier oublié… L’Obs m’appelle pour ma chronique… Je fais le mort… Excellent Smith-Haut-Lafitte 82. Quoique, quelque peu… La maîtresse de maison s’emporte… Mots… »

En substance, hein. Vous voyez le tonneau.

Stop! Pause pensée!
Stop! Pause pensée!

Avant de mourir, Bernard nous gratifiera d’une critique élogieuse du bouquin débile de BHL sur les Etats-Unis, considéré comme une blague par nos voisins d’outre-atlantique. On vous la cite, comme une épitaphe, ou un avertissement aux vivants qui seraient tentés de sortir leur boite à Grands Mots pour célébrer une daube:



« J’ai passé la nuit à lire American Vertigo. Un livre passionnant. Un chef d’œuvre. »



Bernard était alors critique gastropardon, littéraire au Nouvel Obs. Et une pleine page de pub avait été achetée par Grasset au Monde du 11 avril 2006. Peut-être pas à prix d’or, vu les renvois d’ascenseur incessants entre la maison d’édition et le repoussant supplément Livres du même journal, collusion dénoncée en leur temps par ces salopards de Naulleau et Jourde dans le jubilant « Petit déjeuner chez Tyrannie ».

Jourde and Naulleau, ex-membres des Stranglers
Jourde and Naulleau, ex-membres des Stranglers
On ne fera pas à Patrick l’affront d’analyser la profondeur de ce texte, ainsi que son style « jmefouscomplètementdevotregueule », marque des grands écrivains, qui peuvent se permettre toutes les folies, comme écrire de la merde pour les cons.
Forcément. Aujourd’hui, plus personne ne lit Besson, et pourtant, la presse lui achète très cher des feuillets hallucinants de vide intellectuel.

De deux choses l’une : soit la presse est conne, soit elle ignore le public en embauchant des plumes sur leur nom sans se soucier de leur valeur réelle.


Mais Besson, ça n’est plus qu’un nom. Ce qui suffit visiblement aux décideurs du Point, du FigMag et de VSD. Mais pas à nous. On est pauvres, mais on sait encore sentir la différence entre l’encule et la calitée.

Et comme pour nous donner raison, Besson ose –c’est un artiste, ne l’oublions pas, donc injugeable- sortir un livre sur la disparition d’Agnès Le Roux… Le fait divers au secours de la Littérature, qui n’a plus rien à dire. Les écrivains qui n'ont plus rien à dire, et qui insistent, comme l'incroyable masse des mauvais, font du mal à la Littérature. Ils encombrent.

Allez, Patrick, sors-toi la plume du cul, et transpire un peu, ça manque de souffrance, tout ça ! Comment, t’as plus envie de souffrir, tu veux profiter ?
Mais arrête d’écrire, alors, tu fais honte à la Littérature !



Mercredi 14 Mai 2008
Marc-Edouard Narabe
Lu 6441 fois


Commentaires des lecteurs

1.Posté par Sergent Biroute le 14/05/2008 23:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bite au cirage et corvée de chiottes aux pompeurs !

2.Posté par Patrick Besson le 14/05/2008 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je viens de composer le numéro de la Licra.

3.Posté par overmarre le 15/05/2008 01:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article trop long. 4 mots suffisent pour dire que l'homme est un con.

4.Posté par La CGT le 15/05/2008 02:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca gagne combien un journaliste ?

5.Posté par GEORGES BESSE EST EN ENFER le 15/05/2008 07:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si ça écrit la vérité, ça gagne beaucoup de procès. Si ça écrit des conneries pour juifs, ça gagne beaucoup de pognon.

6.Posté par DIEU FRAPPE DE SA MAIN LES PECHEURS BIRMANS ET NOICHS le 15/05/2008 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment vous avez su que la partouze pédophile maçonnique de ce week end a eu lieu à la Closerie?

7.Posté par BITOR le 16/05/2008 08:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'la merde en bar cet article.
La honte du web, a chier, meme pas lu.

8.Posté par La rédac le 16/05/2008 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous répondons à La CGT, la seule à ne pas nous casser: un journaliste, s'il est mauvais, ne gagne rien ou alors moins de 500 euros par mois. Un moyen gagne entre 501 et 1199 euros. Un bon gagne entre 1200 et 2999. Et les très bons, comme nous, ça peut aller de 3000 à 7000. Facile.
Tous ceux qui vous diront "c'est la faute du Système" ou autres conneries sont des menteurs. Quand on est bon, on gagne du pognon. Et si on est salaud, on peut doubler, voire tripler la somme. Mais y a des risques, à être salaud.

9.Posté par Le Petit Prince le 16/05/2008 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Etre salaud, c'est dire par exemple que Jean Sarkozy a couché avec Rachida Dati?

10.Posté par La rédac le 16/05/2008 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non, ça c'est être menteur, ou provocateur.
C'est dire par exemple que Arthur a... non pardon, nous n'avons pas les moyens de dire la vérité.

11.Posté par DIEU LES A VU le 16/05/2008 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas un mensonge. Il existe une photo prise lors du dernier défilé du 14 juillet où on voit shlomo junior caresser tendrement la main de face de chameau. Par contre impossible de la retrouver.

12.Posté par Sexklon B le 16/05/2008 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vaut mieux s'appeler Patrick Besson que Putinkelmerd.

13.Posté par Jean-Cul Delafoune le 16/05/2008 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et sinon, "Patrick l'affront ", c'est du grantar !!!


14.Posté par Sexklon B le 16/05/2008 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vaut mieux s'appeler Patrick L'affront que Robert Lecon.

15.Posté par david ben gourion le 26/05/2008 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

allez vous faire foutre, enculés d'antisemites de merde

16.Posté par Marine le 26/02/2009 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oh !

17.Posté par nimeni le 16/03/2009 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un livre vient de paraître. Il est sorti de l’imprimerie. Il compte 404 pages exactement ; et il est illustré de photographies.



Son titre :

OLIVIER MATHIEU,

DIT ROBERT PIOCHE,

LE DERNIER ROMANTIQUE.





L’auteur : Jean-Pierre Fleury





Editions des Petits bonheurs, Nantes, copyright 2009.



La première biographie (404 pages) de la vie et de l’œuvre d’Olivier Mathieu.



Ce livre a pour auteur Jean-Pierre Fleury, écrivain, docteur en sociologie de l’Université de Nantes, qui se définit comme un « en-dehors libertaire ».



« Olivier Mathieu, dit Robert Pioche, le romantique », compte 400 pages serrées de texte, pour raconter ses bientôt cinquante années d’existence. Nous ajoutons que cette biographie est constituée exclusivement (seulement et en exclusivité) de sources de premières mains et non de ragots comme il en court tant sur Olivier Mathieu.



L’ouvrage, découpé en dix-sept chapitres, sous couverture illustrée, est relié au fil ; il est illustré par une iconographie originale ; et, au-delà de maintes révélations, on y trouve un appareil critique développé, ainsi que des annexes bibliographiques conséquentes ; on y découvre également des textes d’Olivier Mathieu – dont des textes littéraires strictement inédits jusqu’ici, ou rares. Le livre, hors commerce, publié sans but lucratif (mais seulement avec un but artistique et esthétique), ne sera pas dans les « bonnes » librairies. Il est et sera diffusé, en revanche, dans divers milieux intellectuels français. Ce livre – qui est strictement indépendant et en-dehors de tout esprit partisan quel qu’il soit – contient des chapitres écrits sous forme littéraires - citons : « Tête de Pioche » et « Comment Robert Pioche mourut le 14 octobre 1690 en se baignant au Grand Baignoir ».



Ce livre est disponible, sous réserve de la disponibilité des stocks, au prix de 50 euros (franco de port),



- soit en le commandant auprès de nous ; nous vous indiquerons alors un numéro de compte bancaire sur lequel vous pourrez virer votre paiement ; envoi du livre sous enveloppe à bulles à réception du virement.



- soit en le commandant auprès de votre libraire qui prendra contact avec nous ;



dans les deux cas s'adresser à :



jean_pierre.fleury2@aliceadsl.fr







Voici la table des matières du livre OLIVIER MATHIEU, LE DERNIER ROMANTIQUE



Données biographiques : « Qui est Olivier Mathieu ? », par Jean-Pierre FLEURY.

Conte littéraire : « Tête de Pioche », micro-conte, par Jean-Pierre FLEURY.

Autre conte littéraire : « Comment Robert Pioche mourut en se baignant au Grand Baignoir », par Jean-Pierre FLEURY.

Préface : « Comment j’ai croisé le chemin d’Olivier Mathieu », par Jean-Pierre FLEURY.

Chapitre I : « Fragments d’un discours sur Robert Pioche », par Jean-Pierre FLEURY.

Chapitre II : « Les Pommes bleues », par Olivier MATHIEU.

Chapitre III : « Des Pommes bleues au pays d’Avalon », par Jean-Pierre FLEURY.

Chapitre IV : « Sur l’état du monde et l’homme du commun », dialogue ludique, par Jean-Pierre FLEURY.

Chapitre V : « Olivier Mathieu et la Ballade à la Lune », par Jean-Pierre FLEURY.

Chapitre VI : « Le Pauvre Cœur », par Olivier MATHIEU.

Chapitre VII : « Digressions autour d’Olivier Mathieu », par Jean-Pierre FLEURY.

Chapitre VIII (conclusion) : « Olivier Mathieu face à la postérité », par Jean-Pierre FLEURY.

Chapitre IX : « Amusements lettristes », par Jean-Pierre FLEURY.

Chapitre X : André Baillon, par Olivier MATHIEU.

Chapitre XI : François Villon, par Olivier MATHIEU.

Chapitre XII : « Le sacrifice », par Olivier MATHIEU.

Chapitre XIII : « Un peu d’encre », par Olivier MATHIEU.

Chapitre XIV : « L’été est mort crevé », inédit, par Olivier MATHIEU

Bibliographie et sources, par Jean-Pierre FLEURY

Bibliographie « poétique » d’Olivier Mathieu (années 1979-1985).

Bibliographie exhaustive d’Olivier Mathieu (années 1986-2009).

Brève bibliographie journalistique d’Olivier Mathieu.

Bibliographie succincte SUR Olivier Mathieu (elle ne contient qu’une petite centaine de livres).



Bien à vous,



les éditions des Petits Bonheurs





A répercuter SVP sur vos sites et blogs. Merci.

18.Posté par andré Bénitier le 24/03/2009 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je l'ai lu c'est génial

Nouveau commentaire :
Alors ma couille, toi aussi tu veux commenter et donner ton opinion sur cet article ? O.k, vas-y, mais sois bien conscient du fait que nos amis de la DCRI lisent tout ce qui se passe ici et que des propos inconsidérés de ta part, ou enfreignant les lois de la soft dictature française, pourraient te valoir un débarquement de volatiles bleus chez toi à 6 heures du matin suivi d'un placement en GAV. Prêt à assumer ? Vas-y !

Tout le monde s'en branle | On ne peut pas sucer tout le monde




Dans le forum

LA MORALE DU VOYOU.

Le forum pourri - Aujourd'hui - 01:31 - Lada Man

HE VOUS VOUS SOUVENEZ DES SPICE GIRL

Le forum pourri - Aujourd'hui - 00:05 - Marcel Ducon

Frocter Sale Gauchiasse

Le forum pourri - Mercredi 18 Octobre - Farid Fillon

Débattre avec un Social Justice Warrior.

Le forum pourri - Mercredi 18 Octobre - Marcel Ducon

LES AVENTURES DE MOI QUI ME BRANLE LA BITE

Le forum pourri - Mercredi 18 Octobre - Marcel Ducon

J'ai une subite envie de juif

Le forum pourri - Mardi 17 Octobre - Jean Cule

BOB JE T'AI TROUVE UNE COPINE

Le forum pourri - Mardi 17 Octobre - Marcel Ducon

OLD NICK TU M'EN VEUX PAS ?

Le forum pourri - Mardi 17 Octobre - Marcel Ducon

J'aime les juifs et les pédés.

Le forum pourri - Mardi 17 Octobre - Marcel Ducon

JE DETRUIS LE RACISME A TOUT JAMAIS

Le forum pourri - Mardi 17 Octobre - Marcel Ducon

SCOOP sur le maître du logos !

Le forum pourri - Lundi 16 Octobre - Marcel Ducon

Votre film d'horreur préféré.

Le forum pourri - Lundi 16 Octobre - Marcel Ducon

Al Capone est au RSA

Le forum pourri - Dimanche 15 Octobre - Marcel Ducon

JE METS LES RACISTES EN PLS

Le forum pourri - Samedi 14 Octobre - Marcel Ducon

Je préfère les kikoo88 aux SJW

Le forum pourri - Samedi 14 Octobre - Marcel Ducon

FDESOUCHE RIP

Le forum pourri - Samedi 14 Octobre - Marcel Ducon



Balancez à L'Organe !

LE COIN DU CITOYEN MODELE

L'Organe vous révolte, vous répugne, vous révulse ?
Comment tant d'abjection est-elle possible sur un seul site ?
Comme vos ancêtres pendant la guerre, soyez de Bons et Gentils Citoyens:

Dénoncez L'Organe à la Kommandantür !
--> Etape 1
Choisissez la Gentille Association qui va vous soutenir dans votre combat contre les Méchants Articles de l'Organe:
 
•LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme)
kommandantür
@licra.org
SOS RACISME
kommandantür
@sos-racisme.org
MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples)
kommandantür
@mrap.org
UEJF (Union des Etudiants Juifs de France)
kommandantür
@uejf.org
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France)
kommandantür
@crif.org

LDJ (Ligue de Défense Juive, ne pas confondre avec FDJ=Française des Jeux)
kommandantür
@ldj.org

HALDE (Haute Hautorité de Lutte contre les Discriminations)
kommandantür
@halde.org
CHIENNES DE GARDE (Crimes contre le Féminisme)
kommandantür
@cdg.org
SOS HOMOPHOBIE
(Crimes contre l'Homosexualité)
kommandantür
@soshomo.org
CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires)
kommandantür
@lecran.org
CRAB (Conseil Représentatif des Associations Blanches - ex Ku Klux Klan de France)
kommandantür
@crab.org
 
--> Etape 2
Choisissez une société de Crédit afin de provisionner les honoraires des Gentils Avocats qui vont s'emparer de votre cause et la défendre avec le talent et l'éloquence qui les caractérisent jusque sur les plateaux de télévision.
(prévoir un financement de 10 à 30.000€ selon la complexité du dossier et l'ampleur de votre haine contre L'Organe)
établissements conseillés:
Cetelem - Cofinoga

 

Vous voilà paré à faire votre devoir de citoyen modèle ! Bonne chance dans votre juste combat, et à bientôt !