Connectez-vous S'inscrire
L'Organe Magazine
Raymond PROUT
Old NICK
Alejer D'ALGER
Alain BITEMAN
Monkey MONKEY
Poksef DE MAISTRE



Entrez votre email pour recevoir les infos supra confidentielles de l'Organe et briller dans les dîners en ville :

Derniers fights sur les com's


TOPFESSES - Je montre mes fesses !

TOPSEINS - Je montre mes seins !

Restaus

QUATRE RESTOS SUR LE GRIL

C'est (semi) chic, c'est cher, mais c'est pas toujours bon

L'Organe fait jamais rien comme les autres. Vous voulez bouffer à Paris? Vous avez le Guide du Routard, le Pudlo, le Michelin? En vérité ça suffit pas. Nous, on va surtout vous dire où on évitera d'aller.



WEPLER

Faut pas rêver, les gars
Faut pas rêver, les gars
Un nom prestigieux. Déco rétro mais squelettique. Pas très chaleureux, en fait. Y a-t-il une brasserie populaire qui évite les clichés du vieux Paris ?
Au pif, dans le menu, on tente l’intégrale à 25 euros (entrée plat dessert). Longue, trop longue attente. Parce qu’on a eu l’outrecuidance de demander au chef de rang de repasser ?
Salade mélangée, ravioles et parmesan. Fade, faible. Salade de traviole, no pasaran. Puis un dos de sandre aux tagliatelles, arrosé d’un petit Pouilly. Juste correct, comme chez maman. Rien de plus. Ici, pas de magie. On expédie. Autour de nous, pépés et rentières. Derrière, une veuve à la Cabu dévore son plateau de fruits de mer. Jusqu’au dernier bulot. Aucun survivant. On reste captivé par la scène, on oublie le poisson de vase cher à Balladur. Habillée SDF, elle laissera deux pièces jaunes. Le pourliche Bernadette ?
La question est : Wepler, es-tu en dessous de ta réputation (l’inverse n’existant quasiment jamais) ?
On dira, à ton niveau.
Avantage, Wepler est un refuge pour une place de Clichy de plus en plus Clichy et de moins en moins place. De l’intérieur, on regarde le spectacle des pauvres qui vont nulle part.
Ah, on oubliait, les frites maison : on en redemande. D’ailleurs, on en redemande. Un bon point pour la friterie.
Moralité : faut venir en bande, et faire du tintouin. Les solitaires qui y croûtent tendent l’oreille à toutes les conversations. Abreuvez-les d’un bon kibezki, vous leur ferez passer un bon moment.

CHEZ CLEMENT

Chez Clément, on est mal assis
Chez Clément, on est mal assis
Avenue de Wagram, déjeuner de boulot. Beau volume, lumière appétissante. Deux portables métalliques sur la table, clac clac, comme deux flingues. On a réservé, mais c’était pas la peine. Malgré les rangs clairsemés, on hérite de deux places coincées entre un duo de cadres homos et le bureau des additions.
Décidément.
Impossible de tout faire tenir. Il faut faire des choix. Le pain finira par terre, les mobiles sur la table, près de la machine à calculer (on a frôlé « la machine à enculer », se disant que c’est facile, et puis, finalement…). Vas-y pour un tartare, man. Le serveur, pas à l’aise, 25 ans à tout péter, chemise ouverte, sans cravate. Politesse zéro, il nous retirera des mains le panier à frites à moitié plein.
Faute grave. Carton rouge.
Le maître d’hôtel jette des regards étranges vers notre table. Mal servis, mal soignés. 48 euros pour un repas oubliable. Une adresse à bannir à jamais. Chez Clément on y ment, on y ment…
A leur décharge, on ne trouve plus de bons serveurs, aujourd’hui. Faut dire qu’on les paye mal. Tirer sur les coûts finit toujours en catastrophe. La leçon libérale du jour.

LE PETIT BOFINGER

Bienvenue au Petit Bofinger
Bienvenue au Petit Bofinger
On n’a vu que trop tard que c’était une brasserie du groupe Flo. Donc on n’a pas pu goûter avec un a priori. Donc ce qu’on va vous dire est vrai. Au petit Bof, tu bouffes pour cher, et c’est pas terrib. Moi c’que j’ai pris en entrée c’était copieux, mais après, le carpaccio de bœuf, une vraie cata. Viande immangeable malgré sa transparence. Tu peux mâcher 5 minutes, ça change rien à la boule. Faut le faire. Frites moyennes. Et puis, dans le menu à 18,90 t’as soit un verre de vin soit un demi. Mesquin pas possib. Tu sens que même la goutte qui hésite sur le robinet elle est décomptée. Y a pas d’ambiance, je suis pas sûr que les gens reviennent. En tout cas ceux qui sont là nous matent bizarrement. Le service est pas du tout au niveau du prix. Question personnel, on dirait un bistrot à 10 euros. Le ptit beauf, rayé de la carte. Adios.

NODAIWA

Nodaiwa, un service à la carte (bleue)
Nodaiwa, un service à la carte (bleue)
Un japonais près du Canard Enchaîné et de l’église Saint Roch. Petite entrée qui paye pas de mine. Salle tuyau, tout est carré. C’est le spécialiste de l’anguille. Anguille à toutes les sauces. Pour les riches, deux menus : le à 48 et le à 58. Pour patienter, une entrée de la taille d’un demi carré de beurre, de ceux qu’on sert dans les cantoches, mais c’est rudement bon, un avant goût du poisson qui va venir.
La vedette, la voilà. Gros tralala avec les 300g de filets grillés étalés au fond d’une boîte qui ressemble à celle de Deneuve la pute dans le film de Bunuel où un vieux jap vicelard lui propose un truc incroyable. C’est vrai que c’est bon, mais comme on est des travailleurs, le prix nous reste un peu en travers de la gorge. Le riz est excellent, mais au moment où je finis celui de ma femme, la serveuse asiatique, genre garde du corps de Bruce Lee, prestement, le fait disparaître de ma vue. Tant pis pour le rab. En guise d’accompagnement et de déco, une soucoupe avec 20 grammes d’un étrange mélange légumineux, plus un bol de bouillon avec les entrailles de la bestiole. Un rite, un truc comme ça. On sait pas trop quoi faire, s’il faut découper son anguille avec le plat de la main, ou saluer les entrailles qu’on va gober, et puis merde, on bouffe à la française. Clup. Nodaiwa c’est bien, mais pas tous les jours, par exemple une fois en sortant du concert de Christine Deviers-Joncour.

Mercredi 11 Mai 2005
Obiz
Lu 6512 fois


Commentaires des lecteurs

1.Posté par tire-bouchons le 19/08/2011 23:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je voudrais creer un resto de spécialités à base d'anus, pouvez-vous m'aider ??
ANUS-FRITES
SALADE DE RECTUMS DE SINGES
SORBET AUX HEMORROIDES...

Nouveau commentaire :
Alors ma couille, toi aussi tu veux commenter et donner ton opinion sur cet article ? O.k, vas-y, mais sois bien conscient du fait que nos amis de la DCRI lisent tout ce qui se passe ici et que des propos inconsidérés de ta part, ou enfreignant les lois de la soft dictature française, pourraient te valoir un débarquement de volatiles bleus chez toi à 6 heures du matin suivi d'un placement en GAV. Prêt à assumer ? Vas-y !

Dans la même rubrique :

LA CLOCHE D'OR - 23/03/2005

LE VERRE-BOUTEILLE - 12/02/2005

Cinéma | Presse | Bouquins | Théâtre | Expos | Poésie | Restaus | Monuments et kolosses | VIDEOKLUB




Dans le forum

réponse aux féminazis

Le forum pourri - Aujourd'hui - 02:44 - Marcel Ducon

C'est quand même pas mal

Le forum pourri - Samedi 23 Septembre - Bob Le Saint

AIDEZ MOI A TROUVER LA FORCE

Le forum pourri - Samedi 23 Septembre - Marcel Ducon

JE CLASH LES NAZIS DE LORGANE

Le forum pourri - Vendredi 22 Septembre - Marcel Ducon

PASSION MARCHES MILITAIRES

Le forum pourri - Vendredi 22 Septembre - Hell Fesses

Un petit tour au Mexique

Le forum pourri - Vendredi 22 Septembre - Bob Le Saint

L'alliance des migrants et des transexuels

Le forum pourri - Vendredi 22 Septembre - Marcel Ducon

JE DEFONCE HERVE RYSSEN ET ALAIN SORAL

Le forum pourri - Jeudi 21 Septembre - Marcel Ducon

Maria

Le forum pourri - Mercredi 20 Septembre - Elie Semoule

Affaire Maelys

Le forum pourri - Mercredi 20 Septembre - Elie Semoule

100% clips de rap

Le forum pourri - Samedi 16 Septembre - alejer

La joie perdue des pseudos anonymes.

Le forum pourri - Vendredi 15 Septembre - Elie Semoule

Le rêve secret d'Old Nick

Le forum pourri - Vendredi 15 Septembre - Bob Le Saint

Raum est un psychopathe

Le forum pourri - Vendredi 15 Septembre - Bollocks Le Vrai Le Pur

elle mettait du vieux pain sur son balcon

Le forum pourri - Vendredi 15 Septembre - mouigre mouigre



Balancez à L'Organe !

LE COIN DU CITOYEN MODELE

L'Organe vous révolte, vous répugne, vous révulse ?
Comment tant d'abjection est-elle possible sur un seul site ?
Comme vos ancêtres pendant la guerre, soyez de Bons et Gentils Citoyens:

Dénoncez L'Organe à la Kommandantür !
--> Etape 1
Choisissez la Gentille Association qui va vous soutenir dans votre combat contre les Méchants Articles de l'Organe:
 
•LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme)
kommandantür
@licra.org
SOS RACISME
kommandantür
@sos-racisme.org
MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples)
kommandantür
@mrap.org
UEJF (Union des Etudiants Juifs de France)
kommandantür
@uejf.org
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France)
kommandantür
@crif.org

LDJ (Ligue de Défense Juive, ne pas confondre avec FDJ=Française des Jeux)
kommandantür
@ldj.org

HALDE (Haute Hautorité de Lutte contre les Discriminations)
kommandantür
@halde.org
CHIENNES DE GARDE (Crimes contre le Féminisme)
kommandantür
@cdg.org
SOS HOMOPHOBIE
(Crimes contre l'Homosexualité)
kommandantür
@soshomo.org
CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires)
kommandantür
@lecran.org
CRAB (Conseil Représentatif des Associations Blanches - ex Ku Klux Klan de France)
kommandantür
@crab.org
 
--> Etape 2
Choisissez une société de Crédit afin de provisionner les honoraires des Gentils Avocats qui vont s'emparer de votre cause et la défendre avec le talent et l'éloquence qui les caractérisent jusque sur les plateaux de télévision.
(prévoir un financement de 10 à 30.000€ selon la complexité du dossier et l'ampleur de votre haine contre L'Organe)
établissements conseillés:
Cetelem - Cofinoga

 

Vous voilà paré à faire votre devoir de citoyen modèle ! Bonne chance dans votre juste combat, et à bientôt !