L'Organe Magazine
Rechercher un article


Derniers fights sur les com's

TOPFESSES - Je montre mes fesses !

TOPSEINS - Je montre mes seins !




Vérités et vacheries !

Entrez votre email pour recevoir les infos supra confidentielles de l'Organe et briller dans les dîners en ville :

Old Nick : RT @JeuneAthena: La loi sur le voile intégral dure à appliquer dans « certains quartiers ». Traduction: il y a des quartiers où il n'y a p…
Mercredi 22 Octobre - 20:02
Old Nick : On a le droit d'avoir plus de compassion et respect pour les familles de l'équipage que pour ce richard cynique #deMargerie ?
Mardi 21 Octobre - 10:40
Old Nick : @FrancoisFillon Les familles de l'équipage, par contre, tout le monde s'en branle de ces pauvres ploucs.
Mardi 21 Octobre - 10:37
Old Nick : @Valoratrade @gg_rmc @charlotterotman Les livres sur le #FN ne se vendent pas et sont désastres commerciaux, demandez à #NKM et @yanngalut.
Lundi 20 Octobre - 10:56
Old Nick : @JSchenardi @brunojulliard Pauvres gays du marais et de la mairie de Paris qui ne vont plus pouvoir fantasmer sur le gros plug anal de Noël.
Lundi 20 Octobre - 10:52
Old Nick : Quelle belle nouvelle ! : faute de public, la pièce de Bernard-Henri Lévy s'arrête brutalement: http://t.co/nW3Y2N8STn via @lesinrocks
Mercredi 15 Octobre - 19:37
Old Nick : Sondages pro #Juppe2017: ça rappelle furieusement la balladurmania qui s'était soldée par giga claque pour Eddy dans les urnes. #UMP
Mardi 14 Octobre - 09:09
Old Nick : Dans le #KohLanta africain, les candidats participent au jeu d'immunité contre le virus #Ebola. http://t.co/lkTD5sez66
Samedi 11 Octobre - 13:17
Old Nick : #Ebola: l'immigration et l'ouverture incontrôlée des frontières, vous l'avez voulue, bande de tâches #UMPS. Alors mangez-en, maintenant !
Jeudi 9 Octobre - 19:09
Old Nick : Photo prise à un arrêt de bus parisien. Mais non, amis gauchistes, le #GrandRemplacement n'existe pas ! http://t.co/K65YOtAHFd
Mercredi 8 Octobre - 18:22

Facebook L'Organe
EDITOS AU KARCHER

T'AS PAS UN 06, SALOPE ?!!

Au siècle dernier, quand un damoiseau voulait obtenir le numéro de téléphone d'une damoiselle, il le faisait avec politesse et courtoisie, le rouge aux joues et le coeur palpitant d'émotion. Las ! (comme ils disent à Télérama), les temps ont bien changé. De nos jours, les damoiseaux n'en ont plus rien à branler de la politesse et de la courtoisie, concepts désuets et inaccessibles à leurs cerveaux atrophiés. L'émotion se limite à la bosse dans leur calcif, et la demande est désormais un peu plus pressante: la damoiselle a intérêt à le refiler vite fait son 06 de merde ! T'as compris, salope ?!!




Lundi 31 Mai 2010
Martin Lutteur King
Lu 50912 fois


Commentaires des lecteurs
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

157.Posté par antifacho le 10/06/2010 17:11

@mecquiparletrop
Pourquoi tu fait des films comme ça?C'est comme ça tu crée la haine de l'autre en developpant des peurs?Pourquoi tu refait pas la scène : imagine 3 racailles qui prennent ta défence ou qui protègent une mère de famille parce que ça j'ai déjà vu. Ou plutot 3 français de souche bien blanc foutent la merde?Mec t'est un pauvre frustré de la vie , t'est même une sous merde.
En plus d'être pitoyable là t'apporte bien la preuve que t'a vraiment rien dans la tête avec ta propagande.....

156.Posté par je fume la fleur de lys le 10/06/2010 16:29

Moi je peux pas imaginer ta scène car je suis moche et pauvre alors je peux pas avoir de femmes.

Alors donc dans ta scène je serais plutôt du côté des violeurs que du patriarche possesseur du corps de la femelle.

Mais comme je suis un fasciste, je suis contre le viol des femmes. Jamais un fasciste n'oserait faire ça.

155.Posté par mecquiproposetoujoursdetuerdelaracaille le 10/06/2010 16:04

Au fait, une question aux Français qui peuvent imaginer la scène:
Trois racailles vous attaquent, vous volent, violent votre femme, et se barrent joyeusement dans la campagne en rigolant de ce combien votre femme était bien foutue.
Quel est votre premier sentiment?
Vous voulez les tuer, quitte à morfler? Les laisser aux flics? Pansez vos plaies, et celles de votre femme surtout? Vous préférez fuir et vous cacher pour ne pas revivre ça?
Non parce que là j'ai écouté ça et j'en suis par terre, à vomir de dégoût, presque à croire que les chiens d'Algériens internes qui nous chient à la face ont raison de le faire. Je veux tuer et je n'ai pourtant pas personnellement été violé ou eu ma femme violée par ma faute, ou quoi que ce soit du genre, je veux juste remplir mon devoir de Français. Et lui qui a ouvert la porte avec sa femme qui attendait de se faire violer derrière, il se tire et veut absolument éviter de morfler plus. Je ne sais pas. Je ne sais plus parfois.
Je vois Daladier. Il revient de Munich. Les gens l'acclament...ce type l'acclame...la majorité, la France l'acclame...et la résistance ne suffira plus. On va crever parfois je me le dis, que c'est inévitable...
Dois-je déjà vendre mon cul et mes couilles à l'empire amerloque? Naze vendu à des plus nazes inférieurs aux Français ou combattant dans une armée de planqués qui veut absolument prendre une fessée si ça peut lui éviter une éventuelle branlée...je ne sais vraiment plus. C'est dur d'aimer la France, la vraie grande France, quand elle est devenue coincée entre la biture quotidienne à la bouteille, au shit et au "bohneur à la mode", et les gens "simples" qui parfois rencontrent les réalités de l'invasion. Un mec pour me dire que je ne suis pas seul à vouloir tuer, et pas que sur le Réseau?
http://www.dailymotion.com/video/xdmdw3_echirolles-l-homme-agresse-parle-su_news#from=embed?start=204

154.Posté par mec@ducon153 le 10/06/2010 04:15

Je n'ai jamais dit connard "fascisme 5 mn". J'ai dit fascisme point, et votre république d'enculés qui arrive à nous mettre Sarkozy ou Mitterrand au pouvoir peut aller se faire violer par les rats au fond de la poubelle de l'histoire de France. Je veux le fascisme ou le monarchisme, de préférence le monarchisme mais que cette ripoublique de tapettes qui aiment se faire tirer par des voleurs de tout aille se faire foutre à jamais.

153.Posté par NOUS LES FASCISTES ON EST DES RESISTANTS AVEC DES GROSSES CO le 09/06/2010 23:24

OUAIS QUAND NOUS SERONS AU POUVOIR UNE FOIS QUE NOUS AURONS EXTERMINE TOUS LES RACAILLES PAS BLANCS, ON VOUS JURE QU'ON VOUS REND LA DEMOCRATIE JUSTE APRES. VOUS SAVEZ CEST PAS NOTRE GENRE D'AVOIR DERRIERE LA TETE L'IDEE D'ETRE DU BON COTE DU MANCHE D'UNE DICTATURE MILITAIRE, ET SI ON VEUT PAS EXTERMINER LES RACAILLES DE COULEUR BLANC CE NEST PAS DU TOUT PARCE QUE NOUS ENVISAGEONS DE LEUR CONFIER LES BASSES BESOGNES.

QU'EST CE QUE VOUS CROYEZ VOUS, NOUS ON EST DES VRAIS HUMANISTES QUI DEFENDENT LA MINORITE BLANCHE OPPRIMEE PAR LA MASSE JUDEO-BOUGNOULE, O OUI PLUS D'UNE FOIS J'AI RISQUE MA VIE ET FAIT COULER MON SANG POUR DEFENDRE DES PAUVRES CITOYENS INNOCENTS AGRESSES PAR DES RACAILLES CREPUES, JE L'JURE DEVANT L'BON DIEU

152.Posté par ak47 le 09/06/2010 23:07

@Professeur du 93 au bord du suicide
Mais être favorable à un fasciste temporaire pour se débarrasser de la racaille n'est pas être un fasciste pour autant, je ne vois pas d'autres solution.
Je voterais FN en 2012, sauf si notre soleil a un compagnon(naine brune), voter n'aurai plus de sens.

151.Posté par mec93ien le 09/06/2010 22:53

Profdechezmoi, va te faire mettre. Les fachos sont juste en-dessous des monarchistes(les meilleurs, mes préférés) et bien au-dessus des chiens de ripoublicains.
Longue vie au Roi.

150.Posté par Professeur du 93 au bord du suicide le 09/06/2010 22:39

Les racailles sont des branleurs, des fils de putes qui s'attaquent à 10 contre un, des débiles mentaux abrutis de football qui ne savent que crier et taper comme des singes et ils font tellement peur aux femmes qu'ils baisent plus souvent le cul des pédés que des dames.

Les fachos c'est pareil, mais eux ils ont lu des livres.

Donc le fasciste est supérieur à la racaille. Il ne faut surtout pas exterminer la racaille sinon le fasciste va devenir la race inférieure.

149.Posté par stanley le 08/06/2010 20:45

encore des cuLS noir dans leur exploit il faudrait un peu en buter!!COMME A PALERME AUX VENDEURS A LA SAUVETTE

148.Posté par ak47 le 08/06/2010 16:29

Ce singe vert qui approuve le comportement du débile mental dans la video, voire une nana se prendre une baffe lui apporte une grande satisfaction qui fait contre poids à sa frustration et le soulage:
C'est monsterlow(low q.i), il peut toujours porter plainte, je ne laisse pas ma vrai ip ici, j'ai en plus déménagé, et mes propos ne sont nullement raciste et je persiste et signe: c'est un singe vert qui hurle à l'islamophobie sur tous les forums avec un croissant dans le cul, c'est également celui qui a fait venir JP de la licra pour bannir des IP, en fait tout est bon dans le cochon mais chez ce singe vert de 1m45, tout ce qui est bon c'est de jouer avec lui comme un yoyo qui ponge à chaque fois dans sa merde, par ce qu'il le vaut bien.

147.Posté par Riposte naïve le 08/06/2010 14:44

@ Anonyme.

t'es une petite merde, un petit collabo/corbeau de la kommandatur. Surement que tes ancetres ont du balancer aux Nazis leurs voisins pour récupérer leur bagnole.
Collabo de gauche de pere en fils.
Au passage je t'emmerde, les balances je les vomis.

146.Posté par anonyme le 08/06/2010 10:37

C'est ton portrait, Ak47?

Tu as raison d'être raciste. C'est bien.

Mais quand tu recevras du papier bleu (je viens de porter plainte pour incitation à la haine raciale... contre toi-même, puisque tu t'assimiles à une guenon) tu feras moins le fier, petite xxx. Tu vas pleurer ta mère, puceau nauséabond qui n'assume même pas son racisme.

Hé hé hé...

145.Posté par ak47 le 08/06/2010 03:17

@cynique
Ce singe vert, monsterlow qui hurle à l'islamophobie sur tous les forums avec un croissant dans le cul a quand même un coté amusant, il suffit juste de l'imaginer.

144.Posté par anonyme le 08/06/2010 01:21

Contrairement au Levantin Ak47, originaire du Maghreb COMME ZEMMOUR, je viens de Breslau, capitale de la Silésie.

http://intransigeants.wordpress.com/

143.Posté par anonyme le 08/06/2010 01:20

Ak47 a une gueule de dromadaire.

Moi, je suis Allemand.

http://intransigeants.wordpress.com/

142.Posté par Nazi Goringue le 07/06/2010 23:51

T'en fais pas Cynique (le vrai) on avait flairé le lièvre.

141.Posté par Cynique (le vrai) le 07/06/2010 19:12

C'est quand même assez touchant, quelque part... je veux dire, ce monsterleaw (puisqu'apparemment c'est son pseudo) , cet arabo-musulman qui essaie désespérément de convaincre les Français qu'il est comme eux, avec comme seul argument son antisémitisme et son antisionisme. Comme pour si ces gens-là (il est loin d'être le seul), la Francité se résumait à ça. Et malgré tout, il ne pourra pas s'empêcher de demander si le hamburger du commerçant d'à côté est hallal ou non, il ne pourra pas s'empêcher de se réjouir de voir une énième mosquée poindre à deux pas de chez lui... Il y a quelque chose de dramatique là dedans je trouve. Pour lui, et pour les Français qui à aucuns moments ne se douteront de l'imposture.

140.Posté par ak47 le 07/06/2010 17:02

En voyant ta tronche c'est plutôt à toi ou l'autre singe vert qu'ils demanderont se baisser leur froc, rien qu'en voyant ma tronche(blond aux yeux bleu) ils me donneront le fusil pour descendre le singe vert ci-dessous, mais je me le ferais plutôt à la baïonnette, ça économisera une balle, c'est la crise.
vive GEERT WILDERS !

139.Posté par anonyme le 07/06/2010 10:29

Ak47 tu es Sépharade, pas Aryen.

Arrête de toujours mentir.

Qui sont les Grands-Maîtres du Mensonge, d'après Schopenhauer?

138.Posté par ARIEN VERITABLE le 07/06/2010 08:10

oui oui ben t'expliqueras ton aryanitude quand la gestapo te fera baisser ton pantalon

137.Posté par ak47 le 07/06/2010 03:00

Je suis moi même "ARYEN" et je doute que ce soit le cas du singe VERT qui s'acharne à défendre l'islamisation et qui prend son cas pour une généralité... Pas de soucis donc.

136.Posté par ARYEN DU CHARDONNET ANTI JUIF ET ANTI ARABE le 07/06/2010 02:00

Non c'est une blague. On sait très bien qu'ils seront pas élus.

En fait on a trouvé une stratégie plus intelligente, on a bientôt fini d'infiltrer l'armée et la police. On va
pouvoir faire ce qu'on veut avec qui on veut.

135.Posté par ARYEN DU CHARDONNET ANTI JUIF ET ANTI ARABE le 07/06/2010 01:51

Attends que Jean Marine Le Pen soit élu Fhurer de la France en 2012 et ils créeront une loi qui donne le droit de tuer tous les youstres et les boucaques.

134.Posté par ak47 le 07/06/2010 01:49

"On" ?
Parles pour toi.... T'ariveras pas à grand chose.

133.Posté par ARYEN ANTI JUIF ET ANTI ARABE le 07/06/2010 01:45

On fera frire Ak47 dans la graisse de Monsterleaw.

132.Posté par ak47 le 07/06/2010 01:44

@ARYEN
Rien à fafoutre que tu sois SS, moi je bloque pas les forums quand les idées de qqn me plaisent pas, c'est ce mongolien qui a un vrai problème avec ceux qui pensent pas comme lui.

131.Posté par ARYEN ANTI JUIF ET ANTI ARABE le 07/06/2010 01:43

AK47 sale xxxon va te faire bouffer les couilles de monsterleaw emballées dans de la rosette de porc

130.Posté par ak47 le 07/06/2010 01:42

Cylindrique le Germain l'a prouvé.

129.Posté par ARYEN ANTI JUIF ET ANTI ARABE le 07/06/2010 01:40

Bon le Youtre et le Bicot qui se battent dans les coms, vous faites chier tout le monde, c'est de la merde ce que vous écrivez, vous vous prenez pour des hommes politiques alors que vous êtes des clodos qui tuent le temps derrière leur clavier.

Voilà moi je suis un vrai nazi antisémite qui déteste les juifs et les arabes. Je suis votre véritable ennemi. Maintenant vous allez devoir vous coaliser contre moi car il vous faudra être deux pour faire le poids face à un Aryen.

128.Posté par anonyme le 07/06/2010 01:10

Henning Mankell : récit de l’écrivain embarqué
Récit

Le Suédois a pris part à l’opération «Ship to Gaza». Voici l’histoire qu’il rapporte, de l’organisation de la traversée à l’attaque israélienne et l’humiliation de la détention.

Par HENNING MANKELL
Henning Mankell, le 3 juin, à Berlin.

Henning Mankell, le 3 juin, à Berlin. (REUTERS)

Henning Mankell, le grand écrivain suédois, était à bord de la flottille qui voulait dénoncer et briser le blocus de Gaza. Nous publions son journal de bord en exclusivité en France. Il raconte l’assaut de l’armée israélienne sur les navires, qui s’est terminé par neuf morts civils. Il parle aussi de son transfert à terre et son emprisonnement en termes sobres et précis.



Mardi 25 mai - Nice

«A 5 heures du matin, je suis dans la rue à attendre le taxi qui m’emmènera à l’aéroport. Pour la première fois depuis longtemps, E. et moi avons pu prendre quelques jours de vacances ensemble. Au début, nous pensions que ça irait jusqu’à deux semaines. Mais ça s’est réduit à cinq jours : «Ship to Gaza» semble enfin prêt à appareiller et, comme prévu, je me rends à Chypre pour me joindre au convoi.

«Le but de chaque voyage est inscrit dans son point de départ. Voilà ce que je pense en attendant le taxi. Comme convenu, j’ai réduit mon bagage à un seul sac à dos qui pèse à peine plus de 10 kg. Le but de l’opération «Ship to Gaza» est clair et net : forcer le blocus illégal qu’Israël impose à Gaza. Depuis la guerre, il y a un peu plus d’un an, l’existence est de plus en plus intolérable pour les Palestiniens qui vivent là. Les besoins sont gigantesques rien que pour réunir les conditions d’une vie digne de ce nom.

«Mais le but du voyage est plus clair et net encore. Je pense : "L’action confirme la parole." Il est facile de dire qu’on soutient, défend ou combat telle ou telle chose. Mais ce n’est que dans l’action qu’on en apporte la preuve. Les Palestiniens, contraints par les Israéliens à vivre dans cette misère, ont besoin de savoir qu’ils ne sont pas seuls, et qu’on ne les oublie pas. Leur existence doit être rappelée au reste du monde. Et nous profitons de ce rappel pour apporter aussi quelques produits de base : médicaments, unités de dessalement pour produire de l’eau potable, ciment.

Le taxi arrive, nous convenons d’un prix - cher ! - et partons à travers les rues désertes du petit matin, direction l’aéroport. C’est là, dans le taxi, je m’en souviens à présent, que je prends mes premières notes. Je ne me rappelle pas les mots exacts, mais la teneur, c’est que je m’étonne de n’avoir peut-être pas vraiment jusque-là mesuré l’enjeu : ce projet inspire une telle haine aux Israéliens qu’il est possible qu’ils aient recours à la force pour empêcher le convoi de passer.

«Mais cette pensée me quitte avant même l’arrivée à l’aéroport. Sur ce point aussi, le projet a été défini de façon extrêmement claire et nette. Nous agissons dans la non-violence, sans armes, sans volonté d’affrontement. Si nous sommes empêchés d’avancer, la question devrait pouvoir se régler sans que soit mise en danger la vie des participants.

Mercredi 26 mai - Nicosie

«Il fait plus chaud qu’à Nice. Ceux qui doivent embarquer sur les bateaux - qui vont nous attendre quelque part au large de Chypre - se rassemblent à l’hôtel Centrum de Nicosie. C’est comme dans un vieux roman de Graham Greene : des personnages hétéroclites réunis dans un coin perdu afin d’entreprendre un voyage ensemble… Nous allons forcer un blocus illégal. Ces mots sont répétés en différentes langues. Mais soudain, les incertitudes se multiplient. Les bateaux ont été retardés, il y a eu des problèmes, on ne sait pas encore à quel endroit doit avoir lieu la jonction avec les six navires. La seule certitude, c’est que ça va se passer en mer. Chypre refuse de laisser accoster nos bateaux. Israël a dû exercer des pressions. Je note aussi des moments de tension entre les différentes organisations qui ont la charge de ce projet délicat. La salle du petit-déjeuner a été transformée en lieu de réunion top secret. A un moment, on nous fait venir pour remplir un papier - nom et coordonnées des proches à prévenir en cas de malheur. Tout le monde remplit consciencieusement sa feuille. Puis on nous dit d’attendre. C’est le mot qui revient le plus, au cours de ces journées. C’est comme un mantra. «Attendre.» Alors on attend.

Jeudi 27 mai - Nicosie

«On attend. La chaleur est suffocante.

Vendredi 28 mai - Nicosie

«Soudain, je me demande si ça va se terminer comme ça, si je vais devoir quitter cette île sans avoir pu embarquer sur le moindre bateau. Il paraît que les places manquent à bord. Qu’il y aurait des listes d’attente pour participer à cette expédition solidaire. Mais l’aimable député K. et la femme médecin S., qui sont mes compagnons suédois pour ce voyage, contribuent à préserver la bonne humeur. Les voyages en bateau, c’est toujours une galère. C’est ce que je me dis. Nous continuons à remplir notre mission. Nous attendons.

Samedi 29 mai - Nicosie

«Soudain tout va très vite. Nous allons - même si c’est encore évidemment assorti d’un peut-être - embarquer à bord d’un bateau rapide afin de rejoindre en mer les cinq autres navires du convoi pour ensuite faire route ensemble vers Gaza. Nous attendons. Peu avant 17 heures, les autorités portuaires nous autorisent enfin à embarquer sur un navire qui s’appelle Challenger et qui va nous conduire à une vitesse de 15 nœuds jusqu’au point de ralliement, où nous allons embarquer sur le cargo Sophia, qui attend déjà sur place. Il y a déjà beaucoup de monde à bord du Challenger. Occupés à attendre, eux aussi. Ils sont un peu déçus en nous voyant arriver tous les trois. Ils espéraient plutôt quelques Irlandais, mais ceux-ci ont en définitive choisi de lâcher l’affaire et de rentrer chez eux. Nous grimpons à bord, saluons les uns et les autres et apprenons rapidement à nous conformer aux règles en vigueur. On est à l’étroit, partout des sacs plastique contenant des chaussures, mais l’ambiance est bonne et calme. Tous les points d’interrogation paraissent soudain levés. A 17 heures pile, les deux puissants moteurs diesel démarrent dans un bruit assourdissant. Nous sommes partis.

23 heures

«Je me suis installé sur une chaise, sur le pont arrière. Le vent ne souffle pas très fort, mais assez pour que de nombreux passagers aient déjà le mal de mer. Emmitouflé dans une couverture, je regarde le clair de lune dessiner un chemin sur la mer, tout en parant le choc des vagues et en pensant que la solidarité peut vraiment ressembler à tout et n’importe quoi. On ne se parle pas beaucoup, à cause du bruit. La plupart des gens essaient de dormir, ou de s’allonger au moins. Je me dis que pour l’instant, la traversée est remarquablement paisible. Mais c’est un calme traître.

Dimanche 30 mai - la mer au sud-est de Chypre Nuit - 1 heure

«Lumières papillotantes. Le capitaine, dont je n’arrive pas à retenir le nom, a réduit la vitesse. Ces lumières qu’on voit scintiller à une certaine distance de nous sont les fanaux de deux autres bateaux du convoi. Nous allons maintenant rester à l’arrêt en attendant le lever du jour, quand les gens pourront être transférés sur d’autres bateaux. Mais pour l’heure, je ne trouve toujours aucun endroit où m’allonger pour dormir. Je somnole, assis sur ma chaise mouillée. La solidarité naît dans l’humidité et dans l’attente ; ainsi on contribue à ce que d’autres aient un toit.

8 heures

«La mer s’est calmée. Nous nous dirigeons vers le plus important bâtiment du convoi : un grand ferry avec des centaines de personnes à bord. On a beaucoup discuté du fait que les Israéliens allaient probablement concentrer leur action sur ce navire.

«Mais quelle action ? C’est évidemment la question qu’on rumine depuis le lancement du projet. Il n’y a aucune certitude. La marine israélienne va-t-elle couler les bateaux ? Ou les refouler de force ? Ou alors, la solution raisonnable, que les bateaux soient autorisés à passer et qu’Israël regagne un peu de sa réputation de plus en plus ternie aux yeux du monde ? On ne sait pas. Mais le plus probable, c’est qu’on nous somme de faire machine arrière à l’approche des eaux territoriales. Par l’intermédiaire de voix menaçantes, relayées par des haut-parleurs, sur les bâtiments de la marine israélienne. Si nous refusons d’obéir, on va vraisemblablement démolir nos hélices ou nos gouvernails avant de nous remorquer jusqu’à un port où ils pourront être réparés.

13 heures

«Grâce à une échelle de corde, nous passons tous les trois sur Sophia, un vieux cargo mangé par la rouille et manœuvré par un équipage plein d’amour. Je compte environ 25 personnes à bord. Le chargement comprend entre autres du ciment, de l’acier d’armature et des maisons préfabriquées en bois. On m’indique une cabine que je vais partager avec le député suédois. Après les longs jours passés à Nicosie, celui-ci m’est de plus en plus comme un très vieil ami. Nous découvrons qu’il n’y a pas de lumière électrique. Pour la lecture, ce sera une autre fois.

16 heures

«Le convoi est rassemblé. Les proues se tournent vers Gaza.

18 heures

«Nous nous réunissons dans le coin repas improvisé entre les conteneurs et la superstructure du cargo. Le Grec grisonnant qui répond de la sécurité et de l’organisation à bord, en plus de la navigation, parle d’une voix basse qui inspire une confiance spontanée. Le mot "attendre" ne fait plus partie du vocabulaire. Nous approchons à présent. Mais de quoi ? Nul ne sait ce que vont faire les Israéliens. Nous connaissons seulement leurs déclarations menaçantes disant que le convoi sera refoulé par tous les moyens. Mais qu’est-ce cela signifie ? Torpilles ? Remorquage forcé ? Soldats largués par hélicoptère ? On ne sait pas. Mais la violence, si violence il y a, ne sera pas de notre fait. Au-delà de la légitime défense élémentaire, nous ne riposterons pas. En revanche, nous pouvons compliquer la tâche à d’éventuels attaquants. Alors on décide de dérouler du barbelé sur toute la longueur du bastingage. On s’habitue au port du gilet de sauvetage. On organise des tours de garde. On décide à quel endroit on se rassemblera si des soldats devaient monter à bord. L’ultime bastion sera la passerelle de commandement.

«Puis c’est l’heure du dîner. Le cuistot est un Egyptien, grand, costaud, qui a mal à une jambe. Sa cuisine est bonne.

Lundi 31 mai - 0 heure

«Je participe au quart de bâbord entre minuit et 3 heures. La Lune est encore grosse, même si des nuages la masquent par moments. La mer est calme. Les fanaux scintillent. Les trois heures passent vite. Je m’aperçois de ma fatigue au moment où l’on vient me relayer. Nous sommes encore loin des eaux territoriales que les Israéliens pourraient s’estimer en droit de défendre. Je devrais pouvoir dormir quelques heures.

«Je bois du thé, bavarde un moment avec un homme d’équipage grec dont l’anglais est vraiment terrible, mais qui tient absolument à savoir de quoi parlent mes livres. Il est presque 4 heures quand je me couche enfin.

4 h 30

«J’ai à peine le temps de m’endormir que je suis réveillé à nouveau. En allant sur le pont, je vois que le grand ferry est illuminé par des projecteurs. Soudain j’entends des coups de feu. Je comprends qu’Israël a choisi l’affrontement violent. Dans les eaux internationales.

«Une heure exactement s’écoule avant qu’on ne voie approcher les puissants canots pneumatiques noirs avec à leur bord des soldats masqués. Ils prennent possession du cargo. Nous nous rassemblons là-haut sur la passerelle de navigation. Les soldats veulent nous faire redescendre sur le pont. Ils s’impatientent. Un homme met un peu trop de temps à obéir et se prend illico une décharge de Taser dans le bras. Il tombe. Un autre, trop lent lui aussi, est atteint par un tir de balle en caoutchouc. Je pense que cela est en train de se produire à côté de moi. C’est d’une réalité absolue. Des gens qui n’ont rien fait sont harcelés comme du bétail et punis pour leur lenteur.

«On nous regroupe et nous fait asseoir sur le pont. Nous y resterons pendant onze heures, jusqu’à ce que notre bateau accoste en Israël. De temps à autre, les soldats nous filment alors qu’ils n’en ont aucun droit. Je veux noter quelques phrases, mais un soldat s’avance immédiatement et me demande ce que j’écris. C’est la seule fois où je m’énerve. Je lui rétorque que ça ne le regarde pas. Je ne vois que ses yeux. Je ne sais pas ce qu’il pense. Mais il se détourne et s’en va. Onze heures d’immobilité, entassés dans la chaleur, ça ressemble à de la torture. Pour aller uriner, il faut demander la permission. Pour toute nourriture, on nous donne des biscuits, des biscottes, des pommes. Nous n’avons pas le droit de faire du café, alors que nous aurions la possibilité d’en préparer sans bouger de notre place. Nous décidons collectivement de ne pas demander aux soldats l’autorisation de cuisiner. Sinon, ils nous filmeraient et ça servirait ensuite à montrer qu’ils ont été généreux avec nous. Nous nous en tenons donc aux biscuits. La situation tout entière est une humiliation totale. (Entre-temps les soldats au repos ont traîné des matelas hors des cabines et dorment sur le pont arrière.)

«Pendant ces onze heures, j’ai tout le temps de me livrer à une synthèse. Nous avons été attaqués en pleine mer, dans les eaux internationales. Cela signifie que les Israéliens se sont comportés en pirates, pas mieux que ceux qui sévissent au large de la Somalie. A partir du moment où ils ont pris les commandes du navire et commencé à faire route vers Israël, on peut dire que nous avons également été kidnappés. Cette intervention est hors la loi, du début à la fin.

«Nous essayons de discuter entre nous pour comprendre ce qui va arriver maintenant. Sidérés que les Israéliens aient pu choisir cette "solution" qui les place, de fait, le dos au mur. Qui les accule. Les soldats nous regardent. Certains font semblant de ne pas comprendre l’anglais. En réalité, tous le comprennent bien sûr. Il y a aussi quelques filles parmi eux. Elles ont l’air embarrassé. Peut-être vont-elles être de celles et de ceux qui fuient à Goa se droguer à mort après leur service militaire ? Ça arrive tout le temps.

18 heures

«A quai, quelque part en Israël. Je ne sais pas où. On nous fait descendre à terre. On nous oblige à courir dans les rues, entre les soldats, pendant que la télé militaire nous filme. Je pense que ça, précisément ça, je ne le leur pardonnerai jamais. En cet instant, il n’y a rien d’autre dans mes pensées que des salauds et des ordures.

«On nous sépare. Nous n’avons pas le droit de communiquer. Soudain, voilà qu’un type du ministère israélien des Affaires étrangères se matérialise à mes côtés. Je comprends qu’il est là pour s’assurer qu’on ne me brutalise pas trop. Je suis malgré tout assez connu en Israël, en tant qu’écrivain. Je suis traduit en hébreu. Il me demande si j’ai besoin de quelque chose.

- "Oui. D’être libéré, et tous les autres aussi."

«Il ne répond pas. Je lui demande de partir. Il recule de quelques pas, mais ne s’en va pas pour autant.

«Je n’avoue rien, bien évidemment. J’apprends que je vais être expulsé. L’homme qui m’annonce cela ajoute qu’il apprécie mes livres. J’envisage de m’arranger pour ne plus jamais être traduit en hébreu. C’est une pensée qui n’a pas encore atteint son fond.

«Il règne une atmosphère complètement chaotique dans cet "asile d’accueil". De temps à autre, quelqu’un est frappé, jeté à terre, attaché, menotté. Je pense plusieurs fois que personne ne me croira quand je raconterai tout ça. Mais beaucoup d’yeux voient la même chose que les miens. Nombreux sont ceux qui pourront témoigner. Nombreux, ceux qui vont devoir admettre que ce que je dis est vrai.

«Un seul exemple suffira. A côté de moi, un homme refuse brusquement de laisser prendre ses empreintes digitales. Il accepte d’être photographié. Mais ses empreintes ? Il considère qu’il n’a rien fait de mal. Il s’oppose, résiste. On le frappe. Une fois à terre, il est traîné hors de la salle. Vers où ? Je n’en sais rien. Quel mot dois-je employer ? Abominable ? Inhumain ? Il n’y a qu’à choisir.

23 heures

«Nous, les trois Suédois - le député, la femme médecin et moi-même -, sommes conduits dans un centre de rétention. On nous sépare. On nous jette quelques sandwiches qui ont un goût de vieille éponge à vaisselle. La nuit est longue. Mes tennis me tiennent lieu d’oreiller.

Mardi 1er juin - après-midi.

«Soudain, on nous réunit, le député et moi, et on nous annonce qu’on va nous conduire à un appareil de la Lufthansa en vue de notre expulsion. Nous refusons de partir tant qu’on ne nous aura pas dit ce qui va arriver à S. En apprenant qu’elle est en route elle aussi, nous quittons notre cellule.

«Dans l’avion, l’hôtesse me donne une paire de chaussettes. Les miennes ont été volées par un des membres du commando de soldats, à bord du bateau où j’étais.

«Un mythe s’écroule : celui du soldat israélien courageux et sans reproche. Maintenant, on pourra aussi dire d’eux que ce sont de minables voleurs. Je ne suis pas le seul à avoir été dépouillé : argent, carte de crédit, vêtements, baladeur, ordinateur, tout y est passé. Nous avons été nombreux dans ce cas, à bord de ce bateau attaqué au petit matin par des soldats masqués qui n’étaient rien d’autre que de faux pirates.

«Tard le soir, nous arrivons en Suède. Je parle à des journalistes. Puis je reste un moment assis dans le noir devant la maison où j’habite. E. ne dit pas grand-chose.

«Le lendemain, 2 juin, j’écoute le merle. Un chant pour ceux qui sont morts.

«Maintenant, il y a tout ce qui reste à faire. Pour ne pas perdre de vue l’objectif, qui est de lever le blocus de Gaza. Ça va se faire. Derrière ce but, d’autres attendent. En finir avec un régime d’apartheid, cela prend du temps. Mais pas une éternité.»

Ce texte est également publié aujourd’hui dans divers journaux, dont The Guardian, El País, Dagbladet, La Repubblica ou The Toronto Star.

Traduit par Anna Gibson

http://www.liberation.fr/monde/0101639686-henning-mankell-recit-de-l-ecrivain-embarque

127.Posté par Marechal Petain le 06/06/2010 21:50

les germaniques sont la race superieure, vous devez leur obéir

126.Posté par Plan B le 06/06/2010 20:09

Je viens de me poser une question existencielle que j'aimerais vous soumettre.

Que penser des gitans?

Certes ils se comportent comme des arabes : ils volent (beaucoup), agressent (un peu) et violent (rarement). Mais d'un autre côté ils ne supportent pas les arabes (et je ne vous parle pas des noirs), et lorsque ceux-ci les agressent, les gitans n'hésitent pas à se défendre, et en plus ils les mettent systématiquement à l'amende!

Ne serait-il donc pas profitable pour la France de faire un laché de gitans dans les banlieues? En même temps, s'ils gagnent (ce qui ne serait pas difficile), ne risquent-ils pas de les remplacer? Auquel cas pourrions-nous dire qu'ils nous tiendrons en otage du fait qu'ils auront quand même libéré la France?

Je ne sais pas quelle position adopter avec eux. Le missionnaire pour commencer, certes, mais après?

Voilà, merci.

125.Posté par ak47 le 06/06/2010 19:40

Le mongolien de service va encore dire que les 3 derniers postes sont: "moi", et pourtant ....
L'islam: on en veut pas, et c'est pas par ce qu'on veut pas de l'islam qu'on est sioniste, à part aux
yeux d'un islamistes, mais la mauvaise foi vient facilement à certains pigeons collabo....

124.Posté par Gaga Youasmi le 06/06/2010 11:44

Alain i grand i monsterlol i son prophite


123.Posté par Mohamed Al Zeimer le 06/06/2010 11:05

"L’islam, dernier rempart contre le nouvel ordre mondial"

HAHAHA!!! S'opposer au nouvel ordre mondial, pour mieux en imposer un autre!

Désolé les mahométans mais là c'est trop gros, votre bétise, votre culot et votre hypocrisie vous perdront!

122.Posté par Carlton Banks le 06/06/2010 10:48

"L’islam, dernier rempart contre le nouvel ordre mondial"

Non mais faut arrêter de se foutre des gens là, hein ?
L'Islam est un rempart à la raison, certes, à l'élèvement de soi par la spiritualité, certainement, mais un rempart au NOM, faut arrêter les gars.
L'Islam est une fabrique d'arabe, c'est tout. Que tu sois Indonésiens, Pakistanais, ou Brésilien tu t'appellera Mohammed, dandinera tes fesses 5 fois par jour et ira égorger un mouton histoire de pas perdre la mains. Si c'est pas un autre ordre mondial ça !!
L'Islam se répend depuis 30ans à travers le monde, certes, et à qui doit-on cette épidémie ?
Je vous le donne en mille: Les Ben Saoud, les Saoudiens, les pires des bicos !!
Et pour qui travaillent les Ben Saoud ?
Je vous le donne en dix-mille : Les Ricains et autres youtres, grâce à leur pétrole de mes couilles.

Regardez l'Islam en France, bordel de merde, qu'est ce qu'il revendique ?
Des horaires de piscines ? Du voiles, plus de voiles ? Des écoles ? Des mosquées ? Du hallal ?
Et Dieu dans tout ça ? ILS S'EN BRANLENT les muz'.

L'Islam est sociétal, c'est une sombre histoire de mœurs bédouines, c'est un conte bédouin qui vire à la sinistrose.

Les Islamophiles sont des romantiques, un peu PD sur les bords.

121.Posté par St le 06/06/2010 09:02

Sa reste un noir dans son pays il font pire.
La bas c est "tes ma femme et tu ferme ta geulle"

120.Posté par ak47 le 06/06/2010 01:57

@Mickey ma housse
Il ne vaut mieux pas lui accorder la moindre attention, c'est quelqu'un qui va très mal et qui devrait prendre un traitement psychiatrique assez lourd.

119.Posté par monsterleaw le 06/06/2010 01:23

Bon sang ça suffit! Vous croyez que c'est facile pour moi de me faire passer pour un patriote français? Sérieux vous pourriez ête sympas quoi, vous croyez que c'est simple de se mettre dans la poche le FN quand on s'appelle Mohamed et qu'on est couleur chiasse? Vous croyez que c'est facile d'entuber les Français en leur assurant qu'on est leurs potes tout en agressant leurs fils et en violant leurs filles le lendemain?

Vous me donnez envie de gerber... vous êtes... vous êtes... vous êtes méchants, voilà c'est dit! Je retourne me consoler dans les bras d'Alain Soral (mais nous on l'appelle Hallal Saurin), le seul couillon qui accepte de collaborer activement avec nous!

118.Posté par ak47 le 05/06/2010 18:25

@Mickey ma housse

C'est vrai et vraiment malheureux... Des collabo de l'islamisation bien blanc, bien de chez nous, chrétiens, on en a à la pelle ainsi que des juifs, mais ils sont quand même bien manipulé, conditionné, quand on habite à des endroits avec peut de racailles, pas de revendications hallal... Qu'on ne va pas s'informer autrement que par les JT, ça donne le conditionnement déjà de millions de français qui pensent un peut comme la tv ou la presse.
C'est assez horrible.

117.Posté par Mickey ma housse le 05/06/2010 14:35

C'est qui l'histérique qui veint de débarquer là?

Putain, entre les CPF, leurs collabos bien Blancs, les jmenfoutistes, les attentistes et les nationalistes hallal, parfois je me dis qu'on a bien la France qu'on mérite...

116.Posté par Colonel Quequette le 05/06/2010 13:09

Putain les mecs qui résistent dans les commentaires de l'organe la France est sauvée

115.Posté par j'encule les xxx le 05/06/2010 13:04

bande de sale xxxde merde.

114.Posté par meclecteur le 05/06/2010 12:55

Mickey et minnie, vous oubliez Mibecq. Encore qu'il est très calme.

113.Posté par avec minnie dedans le 05/06/2010 12:46

Mettez AK47 à côté de mec et je vous promets un début de massacre.

112.Posté par chibron le 05/06/2010 12:32

j'encule les xxxdu monde entier, pas de pitié pour les xxx,je me torche le cul avec le drapeau israelien, peuple élu ?Peuple élu de mon cul.Hitler aurait du tous vous xxx.Hei xxx!!!

111.Posté par CORTEX EN LIBERTE le 05/06/2010 10:56

TKT ECHAPER DE VINSENE AVEK MES SOLDA FIS DE PUT

B1 VISE COUZIN SAL BIACH DE CISRA A COMPRI KE BOBOCH CT PA DE BOLOS EH OUE FIS DE PUT

NIK L OGRANE FIS DE PUT


110.Posté par Mickey ma housse le 05/06/2010 09:21

Résumons : un résistant (mec), un Kabyle algérien bien à sa place chez lui qui défend les Français (Sourire Kabyle), un "antifacho" français, un deuxième résistant (ak47), le mongolien arabo-musulman Monsterleaw avec ses multiples pseudos qui essaie de foutre la merde, et quelques passants.

Ce fil, j'ose le dire, c'est un peu le bordel. Ou plutôt devrais-je dire le "souk", pour employer un mot arabe, parce qu'on est en France quand même.

109.Posté par Make no mistake le 05/06/2010 09:02

Se faire agresser par un débile ça fait mal mais bon c'est le hasard. Plus douloureux en revanche est le fait de se faire raqueter par l'état-percepteur. Rien que la TVA et l'impôt sur le revenu, c'est la claque de 500€ par mois minimum pour un smicard.

108.Posté par gfg le 04/06/2010 23:52

c'est vraiment des fils de pute s'en prendre à une jeune fille ,faudrait porter plainte pour arreter ces delinquants

1 2 3 4 5 » ... 6
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Alors ma couille, toi aussi tu veux commenter et donner ton opinion sur cet article ? O.k, vas-y, mais sois bien conscient du fait que nos amis de la DCRI (ex RG) lisent tout ce qui se passe ici et que des propos inconsidérés de ta part, ou enfreignant la loi française, pourraient te valoir un débarquement de volatiles bleus chez toi à 6 heures du matin suivi d'un placement en GAV. Prêt à assumer ? Vas-y !
--> Attention: les échanges d'insultes entre commentateurs ne sont plus admis (on n'est pas à la récré d'une école maternelle), de même que les usurpations de pseudos. Les racailles prises en flagrant délit verront les posts fautifs supprimés et leur IP bannie.

FLASH RÉINFO | OLD NICK FAIT DES VIDEOS | EDITOS AU KARCHER | HAIKUS D'AKTU | DOUCE FRANCE | LE MONDE SELON L'ORGANE | MAUVAISES HUMEURS | FLINGAGE DE STARS | SHOWBIZ, CHOCHOTTES ET COCAINE | KULTUR & KRITIKS | SPORT & DOPAGE | RIONS UN PEU AVEC LES RELIGIONS | LES GRANDES ENIGMES DE L'HISTOIRE | LES AVENTURES DE FRANCOIS MOYEN | L'ORGANE SEXUEL | LES BELLES PUBLICITES | CAPTAIN ZODIAC | VINTAGE L'ORGANE | VIDEOS DE REINFORMATION




Balancez à L'Organe !


Dans le Forum pourri

Poutine a assassiné notre PDG de Total

Aujourd'hui - 16:44 - KGB

Cours sur la libération de Guilad Shalit

Aujourd'hui - 12:10 - Kali

LES JVIFS :

Mercredi 22 Octobre - Reporter specialiste de la question juive

J'ai tout compris

Mardi 21 Octobre - J'ai free

JANUS DU TEMPLE TRAVAILLE POUR LA NAZA

Mardi 21 Octobre - Anonyme NAZA

SUPREM MRAP est sur Twitter

Mardi 21 Octobre - Anonyme Cocu

la télévision française

Dimanche 19 Octobre - alejer

Mordernisme Moderne

Samedi 18 Octobre - Monsieur Michel

D' la MEUF D' la BONNE !!

Vendredi 17 Octobre - RIKA ZARAÏ

Sida, Ebola...

Jeudi 16 Octobre - Anonyme Metal

Suprem chez sa pute : (com'kapital')

Mercredi 15 Octobre - Goldstein

Bomberman était-il réel?

Mardi 14 Octobre - Prout

Révélations

Mardi 14 Octobre - Anonyme Informé

UNE NEGRESSE PERSPICACE PARLE À NOS PANS !

Mardi 14 Octobre - Panafrica

??!

Dimanche 12 Octobre - Bansky

LE COIN DU CITOYEN MODELE

L'Organe vous révolte, vous répugne, vous révulse ?
Comment tant d'abjection est-elle possible sur un seul site ?
Comme vos ancêtres pendant la guerre, soyez de Bons et Gentils Citoyens:

Dénoncez L'Organe à la Kommandantür !
--> Etape 1
Choisissez la Gentille Association qui va vous soutenir dans votre combat contre les Méchants Articles de l'Organe:
 
•LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme)
kommandantür
@licra.org
SOS RACISME
kommandantür
@sos-racisme.org
MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples)
kommandantür
@mrap.org
UEJF (Union des Etudiants Juifs de France)
kommandantür
@uejf.org
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France)
kommandantür
@crif.org

LDJ (Ligue de Défense Juive, ne pas confondre avec FDJ=Française des Jeux)
kommandantür
@ldj.org

HALDE (Haute Hautorité de Lutte contre les Discriminations)
kommandantür
@halde.org
CHIENNES DE GARDE (Crimes contre le Féminisme)
kommandantür
@cdg.org
SOS HOMOPHOBIE
(Crimes contre l'Homosexualité)
kommandantür
@soshomo.org
CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires)
kommandantür
@lecran.org
CRAB (Conseil Représentatif des Associations Blanches - ex Ku Klux Klan de France)
kommandantür
@crab.org
 
--> Etape 2
Choisissez une société de Crédit afin de provisionner les honoraires des Gentils Avocats qui vont s'emparer de votre cause et la défendre avec le talent et l'éloquence qui les caractérisent jusque sur les plateaux de télévision.
(prévoir un financement de 10 à 30.000€ selon la complexité du dossier et l'ampleur de votre haine contre L'Organe)
établissements conseillés:
Cetelem - Cofinoga

 

Vous voilà paré à faire votre devoir de citoyen modèle ! Bonne chance dans votre juste combat, et à bientôt !