Connectez-vous S'inscrire
L'Organe Magazine

Derniers fights sur les com's


TOPFESSES - Je montre mes fesses !

TOPSEINS - Je montre mes seins !


Entrez votre email pour recevoir les infos supra confidentielles de l'Organe et briller dans les dîners en ville :
FLASH RÉINFO
L'info chaude actualisée, transmise par nos correspondants en régions !
On savait l'armée française en pleine déprime (suppression de 78.000 postes en 10 ans, coupes budgétaires drastiques, soldes non-versées, fichage des officiers défavorables au «mariage pour tous», emprise maçonnique…), et voici que selon certaines rumeurs qui enflent jusque dans les grands médias et à l'Elysée elle pourrait à présent se trouver au bord de l'insurrection contre le pouvoir socialo-franc-maçon en place.

Selon une revue anarcho-royaliste, le Lys noir, comptant des militaires hauts gradés parmi ses informateurs, "il régnerait au sein de la Grande Muette une réelle défiance à l’égard de l’emprise de la Franc-maçonnerie sur l’Armée française. On parle même d’une opposition frontale entre les officiers catholiques des unités opérationnelles et les francs-maçons bureaucrates de l’artillerie, du nucléaire ou encore des cabinets ministériels. Aussi, le «mariage pour tous» aurait inquiété le ministère de l’Intérieur au point que des enquêtes soient lancées pour identifier les meneurs. Les policiers ont été surpris par le nombre d’enfants de militaires présents dans les manifestations. Et les officiers avaient, depuis leur résidence, déployé une banderole de la Manif pour Tous. Le ministre de la Défense avait lui-même été surpris de la vive opposition que suscitait ce projet devenu loi dans les rangs d’une Armée infiltrée, dit-on, par Civitas et le Printemps Français."

Lire les détails ici.

Mercredi 12 Juin 2013 | Commentaires (23)
Alors que la bien-pensance médiatico-politique réclame l'interdiction et la dissoulution du mouvement Troisième voie, fondé et animé par Serge Ayoub alias Batskin, l'un de ses militants envoie une sympathique lettre ouverte au camarade Mélenchon:

Tout le monde a sa place dans la société, mais toutes les idées n’y ont pas leur place. » Jean-Luc Mélenchon.
J’aimerais vous rappeler, Monsieur Mélenchon, la célèbre phrase qu’un non moins célèbre philosophe formula : « Je pense, donc je suis. »
Si mes idées n’ont pas leur place dans la société alors, de facto, je n’y ai pas ma place. Car mes idées, mes pensées, et donc ma façon d’agir, font de moi ce que je suis.
Vous vous dites antifasciste, alors que vous voudriez que je m’intègre à cette société, tout en m’interdisant d’y penser ce que je pense. La liberté de penser ne vous intéresse que lorsqu’elle va dans votre sens. Ce mode de fonctionnement est digne d’une dictature fasciste.
Pour ma part, je resterai cohérent : je fais pipi sur votre tronche, et sur vos idées.
Cordialement,
Aurélien.

Lundi 10 Juin 2013 | Commentaires (4)
Info fournie par le site du Point:
 
 
"(…) Un vigile présent sur les lieux du drame est qualifié de témoin « principal » par les policiers. L’homme met en cause les quatre militants du groupuscule antifasciste auquel appartenait la victime, et plus particulièrement l’un d’entre eux.
 
Selon ce témoignage, ce garçon très remonté avait des gants de boxe dans son sac et a incité les autres à se battre contre les skinheads, qui toujours selon le vigile, cherchaient plutôt à éviter l’affrontement et à partir discrètement.
 
Le témoin a précisé que Clément Méric aurait déclaré à propos des skinheads : « Ce sont des gens qui ne devraient même pas être vivants. » Il maintient toutefois que le jeune étudiant n’était pas le meneur, et que si son camarade ne l’avait pas poussé à se battre, rien ne serait arrivé."

----------

Résultat: c'est ce pauvre jeune idéaliste manipulé par l'extrême-gauche qui n'est plus vivant.

Vendredi 7 Juin 2013 | Commentaires (4)
Quand Jérôme Triomphe, l'avocat qui a choisi de s'opposer par tous moyens légaux aux arrestations arbitraires de la police de Manu-le-chimique, se fâche contre les policiers, ceux-ci n'en mênent pas large et se comportent comme de belles petites lopettes !  Regardez Super-Jérôme, vêtu de sa robe noire à la Batman, essayer de filmer une fliquette en civil, qui se casse comme si elle avait les démons de l'enfer aux fesses. Courageux devant les gamins de la Manif pour tous, nos keufs, mais ils font moins les beaux devant un avocat sévèrement burné !

Jeudi 6 Juin 2013 | Commentaires (8)
Extrait du témoignage de Maître Paul Yon, avocat au barreau de Paris, désigné pour défendre plusieurs gardés à vue suite à la « Manif pour tous » du dimanche 26 mai :
"Je tiens à signaler, en préambule, que dans l'ensemble, les officiers de police judiciaire (OPJ) ont été corrects vis-à-vis des manifestants. Mais tous ne l'ont pas été. Comme vous allez le voir avec cet exemple particulièrement éloquent.
 
I-Les faits
 
Ma cliente, Sophie M., avait rejoint un de ses cousins à Montparnasse, prenant un des cortèges de la « Manif pour tous » en marche pour arriver aux Invalides. Près de la station de métro Duroc, son cousin a proféré une insulte à l'égard des CRS, sans doute agacé par la répression policière qui s'est abattue sur les manifestants depuis trois mois, mais ma cliente l'a immédiatement repris et lui a demandé d'arrêter immédiatement. Pensant que l'incident était clos, ils ont tous les deux repris la marche en direction des Invalides.
 
Au bout de quelques mètres cependant, une vingtaine de policiers en civil les enjoignait de  les suivre dans une impasse perpendiculaire au boulevard des Invalides. Les policiers leur ont dit qu'ils interpellaient le cousin pour le mettre en garde à vue. Ma cliente s'est alors interposée, en faisant barrage de son corps, tout en essayant de leur faire comprendre que son cousin n'avait jamais participé à une manifestation et que, de plus, il ne connaissait pas Paris. Pour toute réponse, elle s'est alors retrouvée projetée au sol par cinq policiers qui lui ont signifié qu'elle était, elle aussi, placée en garde à vue.
 
Il convient de préciser que ma cliente pèse 45 kilos et qu'elle est atteinte d'une maladie génétique qui lui fragilise les vaisseaux sanguins. Un choc au ventre pourrait entraîner une rupture de l'aorte !
 
Alors qu'elle était plaquée à terre, ma cliente a expliqué aux policiers qu'il ne fallait pas la brutaliser à cause de sa maladie qu'elle pouvait prouver avec sa carte médicale. Les policiers lui ont rétorqué qu'ils s'en moquaient et qu'elle était placée en garde à vue pour avoir commis le délit de rébellion.
 
Une policière en civil a alors effectué sur ma cliente les palpations de sécurité. Cette policière a touché la poitrine et le sexe de ma cliente en lui demandant si ça l'excitait ! Emmenée finalement au commissariat, elle m'a désigné comme son avocat.
 
II -La garde à vue
 
[...] L'interrogatoire commence et je me rends compte rapidement que l'OPJ veut à tout prix piéger ma cliente et son cousin. J'interviens pour rappeler à la gardée à vue qu'elle a le droit de garder le silence et qu'elle n'a pas à participer à sa propre incrimination. Cela a le don d'énerver l'OPJ qui m'intime l'ordre, sur un ton très désagréable, de ne pas intervenir.
 
Je lui explique que mon devoir, en tant qu'avocat, est de conseiller ma cliente. Celui-ci me menace alors de demander au procureur que le dossier me soit retiré car je « troublais l'audition ». Il me demande de ne plus intervenir... Je me tais jusqu'au moment où je conseille à ma cliente de ne plus répondre aux questions : cela devenait trop dangereux pour elle et pour son cousin. Je lui conseille également de ne pas signer le procès-verbal dans la mesure où l'OPJ avait tout fait pour la piéger et m'avait empêché de la défendre.
 
Je précise à l'OPJ que je consigne les évènements : l'interdiction qui m'a été signifiée de défendre et de conseiller ma cliente, la menace d'appeler le procureur de la République pour que l'on me décharge du dossier. Ces observations écrites sont versées obligatoirement dans le dossier et font partie de la procédure.
 
Furieux, l'OPJ m'ordonne alors de porter plainte contre lui et fait même venir un de ses collègues pour recueillir ma plainte, ce que je refuse. L'OPJ met alors fin à l'audition et me sort, sans ménagement aucun, de son bureau.
 
Je suis donc redescendu au dépôt pour assister un autre client dans le même commissariat. Quelques temps après, je revois alors Sophie M., complètement effondrée et en larme : l'OPJ avait renouvelé sa garde à vue pour 24 heures.
 
Me désignant cette fois encore pour la défendre, j'ai donc un autre entretien d'une demi-heure avec elle. Ma cliente m'explique que, après mon départ, l'OPJ s'était mis en colère et avait fait pression sur elle pour qu'elle change d'avocat. Il l'a aussi menacée de faire une perquisition à son domicile si elle ne coopérerait pas avec la justice ! Pour terminer, le dossier ayant pris une telle ampleur selon lui (!), il lui signifiait le renouvellement de sa garde à vue.
 
J'ai donc décidé de prendre des conclusions écrites (qui elles aussi sont versées au dossier) dans lesquelles j'expliquais que la garde à vue avait été renouvelée parce que ma cliente avait décidé de ne plus répondre aux questions de l'OPJ (ce qui est prévu et permis par le Code de procédure pénale), que l'OPJ avait exercé des pressions, sur elle et sur moi-même, et que l'enquête avait été menée à charge. J'indiquais enfin que ma cliente était sans nouvelles de ses enfants depuis 24 heures alors que son fils aîné, malade, avait fait deux hémorragies la semaine précédente. Cette situation l'angoissait terriblement.
 
A la fin de l'entretien, vers 19 heures, j'ai donc versé ces observations au dossier. Contre toute attente, l'OPJ, en les lisant, m'annonçait qu'il mettait fin à la garde à vue. [...]"
 
Source: le Salon beige

Mercredi 5 Juin 2013 | Commentaires (2)
Un journaliste de la chaîne russe ProRussiaTV présent à la Manif pour tous donne son opinion sur les journalistes français, selon lui aux ordres des puissances de l'argent et du pouvoir politique !

Mercredi 5 Juin 2013 | Commentaires (1)
Sophie Tissier, 34 ans, intermittente du spectacle et opératrice prompteur sur D8, est  intervenue en direct à l'antenne le 30 mai dernier pendant l’émission Touche pas à mon poste pour dénoncer les baisses de salaires que subissent les intermittents depuis le rachat de la chaîne par le groupe Canal +. 
 
D8 ayant été racheté par Canal+ récemment, c'est en effet une baisse de 22% de leurs cachets que les employés du groupe ont dû subir, en toute illégalité car sans aucune concertation et négociation préalable ! 
 
"Quand j’ai demandé à mon directeur technique de pouvoir négocier avec la DRH, dit Sophie Tissier, il m’a ri au nez et m’a dit : “ici on ne négocie pas. C’est à prendre ou à laisser”. Je n’ai pas supporté qu’on considère si mal mon poste, et qu’on m’impose une baisse de salaire sans aucune négociation. Cette baisse intervient en fait dans le cadre d’un changement de convention collective. Suite au rachat de D8 par le groupe Canal +, les salariés de la chaîne sont en effet passés de la convention collective production audiovisuelle à la convention de la télédiffusion, moins protectrice. Eux prennent ce prétexte pour nous baisser nos salaires. Alors que, légalement, ils ne peuvent pas nous les baisser comme cela, pour un même poste. Ils n’ont pas le droit de le faire. Mais ils nous ont mis devant le fait accompli."

Hahaha ! Et c'est cette chaîne qui ne compte que des animateurs et des éditorialistes engagés à gauche, qui passe son temps d'antenne à donner des leçons aux méchants de droite, qui se comporte avec ses employés comme de vulgaires exploiteurs capitalistes ? Qu'en pense Jean-Michel Apathie ?  
 
Source: les Inrocks

Mercredi 5 Juin 2013 | Commentaires (2)
C'est la grande famille du spectacle et de la poulitik, la vérité !
C'est la grande famille du spectacle et de la poulitik, la vérité !
Les obsèques du constitutionaliste Guy Carcassonne ont eu lieu lundi 3 mai au cimetière de Montmartre et ont réuni le gratin de la politique et du spectacle tendance PS. Outre notre bon ami l'inévitable Manu-le-chimique, étaient également de la partie Valérie Trierweiler, Michel Rocard, Elisabeth Guigou, Michel Sapin et Christiane Taubira. Dominique Strauss-Kahn et son ex compagne Anne Sinclair ont eux aussi osé venir s'afficher comme si de rien n'était, de même qu'Yvan Levaï, précédent mari d'Anne.

Côté showbiz, le haut du panier était représenté à travers la présence de Claire Brétécher (dessinatrice de gauche), Dominique Lavanant (actrice de gauche), Alain Decaux (raconteur d'histoires de gauche)... et de Patrick Bruel (chanteur-acteur de, euh, gauche).
 
L'émotion a atteint son paroxysme lorsque Patriiiiick, submergé par l'émotion, s'est effondré en larmes dans les bras de son ami le futur repris de justice Jérôme Cahuzac, également de la fête. Notons au passage que personne n'avait spécialement l'air de faire la gueule à ce dernier, comme quoi le pardon est manifestement une vertu cardinale des socialistes.
 
Un témoin nous informe que le beau Jérôme aurait alors tendu un billet de 100 francs suisses à Patrick afin qu'il puisse se moucher - mais ce détail n'ayant à l'heure où nous mettons sous presse pas encore été confirmé par l'AFP, nous ne pouvons garantir à 100% son authenticité.

Mardi 4 Juin 2013 | Commentaires (6)
1 2 3 4 5 » ... 6

Dans le forum


Balancez à L'Organe !

LE COIN DU CITOYEN MODELE

L'Organe vous révolte, vous répugne, vous révulse ?
Comment tant d'abjection est-elle possible sur un seul site ?
Comme vos ancêtres pendant la guerre, soyez de Bons et Gentils Citoyens:

Dénoncez L'Organe à la Kommandantür !
--> Etape 1
Choisissez la Gentille Association qui va vous soutenir dans votre combat contre les Méchants Articles de l'Organe:
 
•LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme)
kommandantür
@licra.org
SOS RACISME
kommandantür
@sos-racisme.org
MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples)
kommandantür
@mrap.org
UEJF (Union des Etudiants Juifs de France)
kommandantür
@uejf.org
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France)
kommandantür
@crif.org

LDJ (Ligue de Défense Juive, ne pas confondre avec FDJ=Française des Jeux)
kommandantür
@ldj.org

HALDE (Haute Hautorité de Lutte contre les Discriminations)
kommandantür
@halde.org
CHIENNES DE GARDE (Crimes contre le Féminisme)
kommandantür
@cdg.org
SOS HOMOPHOBIE
(Crimes contre l'Homosexualité)
kommandantür
@soshomo.org
CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires)
kommandantür
@lecran.org
CRAB (Conseil Représentatif des Associations Blanches - ex Ku Klux Klan de France)
kommandantür
@crab.org
 
--> Etape 2
Choisissez une société de Crédit afin de provisionner les honoraires des Gentils Avocats qui vont s'emparer de votre cause et la défendre avec le talent et l'éloquence qui les caractérisent jusque sur les plateaux de télévision.
(prévoir un financement de 10 à 30.000€ selon la complexité du dossier et l'ampleur de votre haine contre L'Organe)
établissements conseillés:
Cetelem - Cofinoga

 

Vous voilà paré à faire votre devoir de citoyen modèle ! Bonne chance dans votre juste combat, et à bientôt !


Flux RSS