Connectez-vous S'inscrire
L'Organe Magazine
Papiers poujadistes

L'EUROPE ON S'EN FOUT !

6 Français sur 10 ne se sont pas déplacés en 2004 pour les élections européennes. Evidemment, c’est la faute aux média : « Arrêt sur images » (que plus personne ne regarde depuis que la dernière touche d’humour a quitté l’émission avec Vandel) du 20 juin 2004 montre le peu d’engouement des chaînes pour ces élections non funky.
Qui de la poule et de l’œuf ? Les chaînes ont-elles embrayé sur l’ennui des Français, ou les Français sont-ils si influençables que les chaînes les ont dégoûtés du devoir civique ?



L’EUROPE, C’EST LA PAIX

Ville européenne pacifiée
Ville européenne pacifiée
En réalité, au fond, on se fout presque tous de cette Europe des patrons et des marchandises, parce qu’on n’y voit pas notre intérêt. Et si on nous sort que l’Europe c’est la paix, on rétorquera que les peuples ont toujours voulu la paix, que les gens moyens ont toujours eu suffisamment d’emmerdes avec leur survie immédiate pour aller emmerder leur voisin. Ce sont les structures dominantes de tous les pays qui voient leurs intérêts se heurter, pas ceux des petites gens. Qui se font ensuite embarquer dans les conflits, parce que ce sont les ordres : depuis que ce ne sont plus les officiers qui viennent nous chercher dans le fond de nos granges pour nous envoyer crever à Moscou avec la Grande Armée, les média ont pris le relais.

Aux Etats-Unis, les soldats de 19 ans partis buter ces Irakiens ennemis de la liberté sont les mêmes, dans le fond. De pauvres types manipulées, pour le plaisir et surtout, l’intérêt, de ces supersalauds que sont leurs dominants. C’est pas une des deux filles Bush qui va se prendre une balle perdue, c’est le GI entré chez les Marines parce que l’industrie ne paye plus, ou que la carte Verte lui est promise.
Chair à machines, chair à canons.
On appelle ça la reconversion de l’industrie de paix.

VIENS-EN AU FAIT, NOM DE DIEU

L'Europe soldée
L'Europe soldée
OK, ok. Tout ça pour dire que les élections européennes, le référendum, les Français ont raison de les boycotter. Pour nous, l’Europe réelle ressemble au Forum des Halles un samedi après-midi : un espace esthétiquement sinistré, baigné dans une affreuse lumière artificielle, et peuplé de jeunes consommateurs de tous les pays dont les déplacements sont scientifiquement déterminés par l’efficacité d’une pub (engrammée dans leurs cerveaux reptiliens) qui les dirige vers les promos et/ou les modes. Imaginez qu’aujourd’hui, on peut driver les foules vers le point qu’on veut. Il suffit d’appeler ça « soldes ». On baisse quelques prix stratégiques, et on attire la foule.
C’est le lynchage économique.
Par exemple, aujourd’hui, on a baissé le prix du Dieudonné.
Mais revenons aux Halles, ce symbole dégoûtant.
Et ses hordes d’untermenschen, poussés là sans comprendre par la propagande massive des média aux ordres des marchands, comme les chiens dirigent le troupeau vers l’endroit voulu par le berger. Il y aura toujours foule sur l’autoroute de l’abattoir. Et peu de marginaux sur le chemin du salut.
On se bouscule même pour acheter ! Et ça paye, et ça raque, et ça dépense, parce qu’on se rattrape sur ce qu’on croit être sa liberté : le désir. Mais même le désir est manipulé, puisqu’il finit en (pauvre) achat inutile.
Les média sont ces chiens (t'avais raison sans le savoir, Tonton) de berger, dressés, fidèles, aux ordres de ceux qui encaissent les profits. Des profits records pour nos multinationales en 2004.
Comment résister ? En déconsommant.
Avec quoi vivre alors ? Juste le nécessaire. Le reste est non seulement superflu, mais va enrichir les ennemis du genre humain. La prochaine révolution commencera au cœur de l’acte d’achat.
Jouable ?

Vendredi 4 Mars 2005
Moscovenividivici
Lu 14048 fois


Commentaires des lecteurs

1.Posté par Jean Paul Pote le 07/03/2005 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Plus de 460 pages en langage de juriste...quand on sait que la constitutions de USA tient sur 15 pages que n'importe qui de lettré peut comprendre, le décor est planté.
L'Europe est donc verticale, on nous aurait menti ???
Mais non on vous à pas menti, mieux que çà hey l'Europe est savante ! On est cultivés et subtils nous c'est pas comme les états unis avec leur nation d'analphabète !
Attendez vous donc à une Europe magnifique, une europe démocratique comme Johny au stade de France, bonne comme Alain Juppé, engagée comme Lorie, sincère comme Drucker, propre comme Fabius, belle comme Celine Dion, métissée comme Jamel, équitable comme Leclerc, lumineuse comme un panneau Macdonald la nuit !

En somme l'Europe dont tout le monde rêve !


"La prochaine révolution commencera au cœur de l’acte d’achat."

L'acte d'achat est régi en haut par des multinationales qui donnent les ordres à des politiques qui font les lois. Dans ces conditions, comment pourrait il y avoir révolution ?

Le jour ou l'écart de niveau de vie entre les états unis et l'europe sera similaire à celui entre l'europe et le bengladesh ? Est ce que le bengladesh se révolte, lui ?
Vous ne pensez tout de même pas à cette foutaise de prise de conscience de l'acte politique d'acheter ?
Si vous croyez à çà, avant de voir un Auchan ou un macdo désert un samedi après midi, vous risquez d'attendre longtemps...

2.Posté par La rédac le 08/03/2005 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a un malentendu: on parlait de déconsommation. Puisque toute cette structure ne tient que sur l'acte pathologique d'achat. Tu touches à ça, tu prouves la pathologie de l'achat, et tu perturbes le truc. Vivre avec peu, c'est possible.

3.Posté par eruyerujh le 16/03/2005 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais c'est un peu chiant.

4.Posté par La rédac le 19/03/2005 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Exact, mais c'est le seul chemin pour que tout le monde bouffe à sa faim. Si tu as mieux, on t'écoute.

5.Posté par juhu le 28/03/2005 01:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rmistes united will never be defeated :-))

(accessoirement 1, on perd beaucoup moins de temps à se demander ce qu'on va foutre de son argent quand on n'en a pas)

(accessoirement 2, on se crée des reseaux de solidarité (tu peux commencer avec ton voisin, pas la peine de se prendre la tete avec les S.E.L et leur pathetique comptage de piafs) qui te rendent infiniment plus riche, meme si ça se voit pas sur ton relevé de compte)


6.Posté par kisuisje le 25/04/2005 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ouais ! Arrêtons de consommer et devenons tous chomeurs...Vivons avec 500 euros par mois. Plus d'abonnements à TPS ou Canal+, plus de téléphone portable (revenons au bon vieux courrier, uniquement quand il est nécessaire), déplaçons nous à vélo. Bien sur Internet sera aussi passé par la trappe (- désolé pour vous les gars - et faisons un acte écologique par la même occasion, l'électricité l'alimentant n'est elle pas à 75% nucléaire ?). La voiture sera supprimée des rues, redécouvrons la marche à pied (le roller à la rigueur ?), ne mangeons que ce qui est nécessaire et arrêtons de piller les ressources des autres....
Ah Ah Ah ! Qu'est ce que je rigole devant tant d'âneries... Plaignez-vous d'avoir la chance de gaspiller ! Personnellement, je ne suis pas consumériste, mais je ne suis pas pour autant ascète. Je ne suis pas à rechercher le dernier téléphone à la mode, à vouloir le dernier CD à la mode (bon, je viens d'acheter ma 4e version de la 5eme symphonie de Bruckner) ou a vouloir me vêtir "mode".
Et quant à ces pauvres petits humains "obligés" d'aller se battre pour ces puissants, laissez-moi rire (encore). L'homme aime se battre, c'est un animal carnivore qui aime la défense de son territoire, éventuellement la possession de celui de son voisin. Réveillez-vous les mecs ! Nous sommes un des animaux de la terre, et trouvez moi des animaux qui ne vivent pas continuellement dans la lutte ?


7.Posté par La rédac le 26/04/2005 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Du calme, Kisuisje, on dirait que tu t'énerves pour rien. Tu nous crois assez cons pour vouloir retourner dans les cavernes? Et tu crois qu'on ne vit pas dans la lutte? Qui parle de ne pas satisfaire nos besoins essentiels? On dirait que tu rends une copie de 3ème sur le thème "faut-il refuser le progrès". On ne demande à personne d'être ascète. Par contre, il y en a qui sont ascètes malgré eux...
Un petit rappel, par ailleurs: en 14, ce sont les journaux qui ont envoyé les gens à la guerre, en les chauffant bien. Pourquoi crois-tu que Jaurès s'est fait dessouder?
Ta réplique à la Cavanna ("on est tous des animaux qui aimons la guerre"), elle tombe à l'eau. N'oublie pas que cet anti-guerre s'est coupé un doigt pour échapper au travail mais qu'il a fait le STO. Bonjour l'exemple.
Et n'oublie pas que cet animal carnivore qui aime soi-disant la défense de son territoire, c'est plutôt le territoire de son dominant qu'il va défendre... Tu as quoi comme territoire à défendre, toi?

8.Posté par Abélard le 26/04/2005 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai principalement deux remarques à faire. La première concerne la "déconsommation", je cite "le seul chemin pour que tout le monde bouffe à sa faim". Hum... J'ai d'autant plus de mal à y croire que si 1,3 milliards (!!) de Chinois peuvent aujourd'hui manger et ne crèvent plus de faim c'est parce que nous consommons les chemises et les futals qu'ils cousent avec leurs petites mains. Sans ces exportations massives de produits de grande conso vers les pays riches, je ne sais pas si les Chinois seraient aussi bien nourris.

Seconde remarque: les journaux n'ont pas fait 14-18, mec, c'est un type qui a étudié la période pendant ses années en fac d'Histoire qui te parle. Ne soyons pas naïfs, les peuples sont tout aussi cons que ceux qui les dirigent, il n'y a aucune raison pour qu'il en soit autrement. Les gens sont partis se battre parce que : 1. Ils n'aimaient pas les Allemands et voulaient prendre une revanche (et l'Alsace Lorraine) 2. ils pensaient que ce serait torché en 3 mois. 3. Ils n'avaient aucune idée de la boucherie qui les attendait. 4. Pour défendre leur patrie, qu'ils aimaient sincèrement et véritablement. Preuve : même les syndicalistes révolutionnaires, les socialistes et les pacifistes finirent par se rallier à la guerre. Ils pensaient honnêtement défendre la civilisation contre la barbarie allemande.

9.Posté par La rédac le 26/04/2005 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A ceci près que la Chine mangeait (presque) à sa fin AVANT le virage ultracapitaliste (à partir de Deng dans les années 80), donc les exportations massives. Cela a permis un bond économique, on est tous d'accord, mais l'exemple chinois, qui a tant foutu la trouille aux Russes et aux Américains, c'est bien de faire manger à leur faim 1 milliards d'individus, sans appliquer le modèle russe (sous-conso), ou le modèle américain (sur-conso).

Quant à la boucherie en gros, demi-gros et détail que fut la guerre de 14-18, comment penses-tu que l'opinion se fabrique? Avec des idées spontanées? Non, la presse. La presse patriotique, la presse nationaliste, la presse raciste, la presse... j'en passe et des pires.
La presse, c'est la voix du pouvoir. Encore et toujours. Pourquoi crois-tu que le pouvoir chérisse la presse à ce point (avantages fiscaux + aide à la presse quotidienne... alors que France-Soir et Libé sont virtuellement morts), avec en plus les marchands de canons (Dassault + Lagardère) qui en tiennent les 3/4?

Et quant au ralliement (tardif) du camp socialiste, il fut le fruit de la propagande nationale... à travers les journaux! Difficile de s'opposer à "l'opinion", t'as qu'à voir aujourd'hui. Qui prend des décisions courageuses "contre" l'opinion? Personne. C'est "l'opinion" qui décide, c'est donc "l'opinion" qu'on manipule, en amont. Comme ça, la démocratie est sauve. Mais "l'opinion" n'est pas libre, elle est même le fruit d'intenses bombardements, de calculs, de séduction(s)... Les hommes, comme les enfants, ne sont que ce qu'on en fait.

10.Posté par Abélard le 26/04/2005 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour clore le débat. Je pense que tu te trompes de colère. Les journaux ne sont pas à la botte du pouvoir. Je ne dis pas qu'il n'y a jamais de pressions de la part de telle ou telle autorité (pas forcément l'Etat, d'ailleurs), je ne dis pas qu'il ne faut pas être vigilant face aux grands groupes qui rachètent des journaux, mais je dis que le monde dans lequel tu vis est un fantasme.
L'opinion : des chercheurs ont passé leur vie à essayer de comprendre comment elle naît. Tu peux être sûr qu'un paquet d'acteurs interviennent pour la mettre en branle. Revenons aux journaux : comment expliques-tu qu'ils passent une grande partie de leur temps à emmerder les politiques? N'as-tu pas remarqué que si tu es au courant des mauvais agissements d'une partie de la classe politique, c'est grâce à ces journaux. Un exemple fameux et récent : Hervé Gaymard et le Canard Enchaîné. Il y aurait mille autres exemples à évoquer (Edwy Plenel et les écoutes de l'Elysée pour citer une actualité judiciaire chaude).
Les journaux ne manipulent pas l'opinion!! tu en as la preuve tous les jours. Exemple : la large majorité de la presse défend, par conviction, le oui à la Constitution. Bizarre, les sondages devraient le donner gagnant à 85% si je suis ton raisonnement. D'autre part, la presse ne parle pas d'une seule voix. Il existe des sensibilités fort différentes d'un journal à un autre, de Libé au Figaro, du Monde au Point, de Minute à l'Huma... C'est d'ailleurs pour garantir ce pluralisme que l'Etat renfloue des publications moribondes, et non pour se les mettre dans la poche. France Soir et Libé touchent bcp d'argent de l'Etat, mais je n'ai pas l'impression qu'ils se soient mis sur la même ligne éditoriale depuis lors!
Bref, si c'était aussi facile de manipuler l'opinion, le président de la République s'appellerait Martin Bouygues...
PS: oui, il y a Berlusconi, cas unique au monde d'homme de média dirigeant un pays. D'ailleurs, Berlusconi a échoué à plusieurs élections et il est actuellement mal barré, détesté par la presse. Pourquoi?

11.Posté par mouton le 23/05/2005 00:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Abélard vs la rédac:

Merci pour cet article. Je pense que le le ralentissement de la consommation est non seulement jouable, mais inévitable (combien de semaines déjà avant que la terre n'explose si tous ses habitants consommaient autant et produisaient autant de pollution que ceux des Etats-Unis? Je ne me souviens plus).

J'ai la naïveté de croire comme Juhu par ailleurs. Employer son temps et son énergie sur d'autres occupations que la consommation (en particulier d'objets ou de services nécessitant matières premières et pollution) est beaucoup plus enrichissant, me fait plus de bien que de me faire chier au bureau pour pouvoir m'acheter un 4x4 BMW qui fait bien chier les oiseaux et les asthmatiques. J'espère que la majorité s'en rendra compte avant qu'il ne soit trop tard.

J'ai par ailleurs envie de dire à Abellard qu'il devrait lire un peu de Laborit, laisser ses idées pénétrer naturellement pendant un ou deux ans, et venir exposer à nouveau son opinion sur ce site.
Pouvoir croire que parce qu'il n'aimait pas les Allemands, le pékin de base en 1914 était spontanément prêt à quitter sa famille pour aller casser du boche, c'est plutôt abstrait. Il faut vraiment pas aimer sa famille, ni sa vie, ni ses amis; bref, faut être fou et la majorité ne l'est pas (heureusement que nous avons encore notre intelligence animale, sinon j'imagine que l'humanité serait éteinte depuis longtemps). L'amour de la patrie ou l'espoir que ce soit vite torché me paraissent d'aussi faibles ressorts. Quant à la pseudo preuve constituée par les mouvements d'organisations politiques toujours en quête d'audience, je n'ose m'étendre.
Par contre, c'est sur que si on arrive à leur faire croire que personne ne va mourir, si on les pousse un peu à y aller... Tiens, qui c'est qui les a poussés? Est ce qu'il y a quelqu'un qui les a poussés d'ailleurs? Ou quelques-uns? Ou un phénomène collectif?

C'est ici que je te rejoins partiellement dans ta clôture du débat (pourquoi vouloir clore?). La notion de groupes dominants et de groupes dominés amène facilement au raccourci linguistique de 'pouvoir' face à la 'masse', alors que ce 'pouvoir' veut désigner en réalité la convergence d'influences d'une multitude d'intervenants exerçant une domination variable suivant les différents individus sur un encore plus grand nombre de gens, multitudes non explicitement organisées mais composées d'entités recherchant toutes la même chose, leur intérêt propre, créant par là-même de grands mouvements comme les guerres au cours desquels chacun parmi leurs promoteurs va essayer de se gaver pendant que les 'promus' ou 'bêtement convaincus' vont se faire dépecer. (Ouf!)

En bref, il est difficile de comprendre tous les ressorts de ces mouvements, toutes les motivations de tous les intervenants. Mais ça ne veut pas dire que les médias n'ont aucun pouvoir sur l'opinion, dont l'orientation conditionne effectivement tous les mouvements d'une démocratie. En sachant cela, il est difficile de croire que personne ne se sert de ce pouvoir à des fins personnelles. Qui sont probablement elles-mêmes diluées dans celles des actionnaires, et elles-mêmes dans celles de tous les intermédiaires financiers...etc. En parlant des médias et en pensant à TF1 en particulier.

Le problème dans tout ça, c'est que pour de petits intérêts personnels plus ou moins dilués, on pourrit vachement l'intérêt général. Jusqu'à ce qu'on révolutionne la manière de penser et qu'on inculque à la masse (désolé du raccourci) la méfiance dont elle a énormément intérêt à faire preuve vis à vis des leaders d'opinion.
La très importante nécessité de penser aux conflits entre l'intérêt de quelqu'un qui essaye de me convaincre et le mien.

J'arrête les phrase à rallonges. Vive l'organe!

12.Posté par Abélard le 23/05/2005 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Mouton,
je suis un peu déçu parce que tu ne réponds qu'à une petite partie de mon raisonnement sur les médias, à savoir celle sur 14-18. Mais bon, faisons contre mauvaise fortune bon coeur et admettons que ce soit le noeud névralgique de la discussion. Deux choses semblent nous différencier irrémédiablement. 1/ tu mésestimes visiblement la force des idéologies. Nul n'ignore pourtant, après notre tragique XXe siècle, qu'il est possible de mourir pour une idéologie. Il se trouve que la patrie en est une, peut-être même l'une des plus fortes. Si demain un peuple, pour une raison X ou Y, décidait d'attaquer la France, il n'est pas sûr que tu décides de partir élever clandestinement des chèvres en Andalousie pour échapper à tout ça. Peut-être te battras-tu pour défendre les tiens. Comme beaucoup d'entre nous. Certes, les médias nous y encourageraient sans doute, mais après tout ils ne feraient que refléter (en partie seulement) la réalité. Hé oui, c'est affreux, mais on se bat pour défendre sa patrie! Non, ce n'est pas un faible ressort. Si tu savais les raisons stupides pour lesquelles des êtres humains peuvent s'entretuer! Tous les jours on peut en apprendre de nouvelles dans les macabres pages des faits divers.
2/ Je ne partage pas ta vision manicchéenne de l'humanité: les méchants, ceux qui provoquent (ou "promeuvent" selon ton verbe) la guerre pour en profiter, et les gentils qui vont se faire tuer innocemment. Les décideurs ne sont pas forcément des vautours assoiffés de sang et d'argent, et les soldats moyens sont parfois d'horribles connards qui n'hésitent pas à violer et piller. Lors d'une bataille, au Moyen-Age, il valait mieux se retrouver face à un chevalier, prêt à retenir ses coups et à épargner la vie, que face à la "piétaille", trop pauvre pour monter un destrier, et prête à n'épargner personne pour le gain d'une bourse ou d'une arme. La vie n'est pas aussi simple que dans un jeu vidéo.
PS: au fait, j'ai lu Laborit. Très intéressant, mais avons-nous compris la même chose? Comme quoi, les médias comme les livres parlent différemment selon leur lecteur...

13.Posté par mouton le 24/05/2005 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne crois pas sous estimer le pouvoir des idéologies. Mais il me semble que les idéologies ne naissent pas spontanément dans l'esprit des gens, qu'il y a toujours des promoteurs qui ont un intérêt personnel à développer leur idéologie. Intérêt financier, de reconnaissance, de pouvoir ou d'influence, mais toujours intérêt personnel (qui peut, je te l'accorde, ne pas entrer en contradiction avec l'intérêt général, ou le faire de manière accidentelle).

Bref, demande à n'importe quel Français ce qu'il pense du projet de Constitution par exemple, 90% de ce dont il va te parler sort en fait de la bouche d'un autre. Très peu connaissent quelques éléments d'information objective (comme la réalité des articles proposés par exemple).

La question du débat me semble-t-il est de savoir si les médias proposant d'informer la population sont dignes de confiance ou non. Plus largement, s'ils influencent l'opinion de manière finalement néfaste à son intérêt général ou s'ils respectent une stricte déontologie d'information. Bien-sûr, la réponse ne pourra pas être absolue. Tous les médias ne sont pas bons ni tous les médias ne sont pas mauvais. Mais on dirait quand même qu'une large majorité (80%?) influence l'opinion de manière néfaste.

Différents intérêts peuvent être poursuivis par leurs producteurs. Tels peuvent simplement avoir la volonté de gagner de l'audience, ce qui est souvent plus facile en racontant n'importe quoi qu'en informant réellement. Tels autres peuvent aussi vouloir créer des liens avec des individus disposant d'un pouvoir politique intéressant d'un point de vue stratégique.

Il est par exemple difficile de ne pas soupçonner TF1 d'avoir grandement aidé la bande à Chirac avant et après les dernières éléections présidentielles au mépris de toute déontologie journalistique. Certains articles sur ce site donnent des éléments concrets (voir le traitement de la mise en examen de Juppé pour ne donner qu'un seul exemple).
La contrepartie de ces services est évidente dans la plupart des pays où les médias sont strictement réglementés par l'Etat. As-tu entendu parler de ce projet de création d'une chaine TV d'information française à destination internationale, projet de créer une CNN ou une BBC à la française? La sélection de TF1 n'était absolument pas justifiée. Et si tu doutes encore, peut-être devrais je mentionner que le gouvernement prévoyait d'injecter une centaine de millions d'euros dans le lancement du projet si je me souviens bien tout en offrant à TF1 50% des parts de la future société (en gros, que notre gouvernement proposait non seulement de donner à TF1 une opportunité que beaucoup d'autres réclamaient, mais en plus de lui offrir 50 millions d'euros d'investissement de départ et ce sans aucune justification officielle valable)... Tu crois que les journalistes de TF1 pourraient en parler dans leur JT?

Même chose aux USA, en Australie, en Grande Bretagne (et j'en passe) avec Rupert Murdoch. La plupart des médias ont grand intérêt à créer des liens de services mutuels avec les dirigeants politiques, pourquoi s'en priveraient-ils? Tu me diras peut-être: par amour du travail bien fait. Certes, mais que pèse la satisfaction déontologique à côté du pouvoir et de l'argent? Encore une fois, je ne parle pas de TOUS les êtres humains mais de la majorité.
Quant aux autres médias qui ne manigancent pas avec le 'pouvoir', il y en a encore une grande partie qui ne cherche qu'à faire de l'audience, intérêt qui rentre me semble-t-il en contradiction avec la déontologie journalistique.

Je ne te dis pas que certains hommes sont bons et d'autres mauvais. Je ne te dis pas non plus que certains hommes sont d'absolus dominants et d'autres d'absolus dominés. Je te parle d'un rapport de dominance relative existant entre tous les êtres humains et qui pollue terriblement les objectifs que l'on pourrait naïvement concevoir pour tel ou tel organe intervenant dans la vie d'une démocratie.

14-18 n'était pas une guerre défensive. Le peuple français n'a pas réagi spontanément à une agression. Pour qu'il parte se faire défoncer dans les tranchées, il a fallu le convaincre. Et il se trouve que pas mal de personnes avaient un intérêt personnel dans cette guerre. Et que le principal moyen qu'ils avaient à leur disposition pour convaincre les gens était les médias.

La masse qui est partie défoncer du boche n'était à mon avis ni meilleure ni plus mauvaise que tous les individus qui ont réussi à la convaincre. Simplement plus conne. Facile à séduire et à convaincre par des arguments fallacieux.

C'est plus clair maintenant?

Tu me dis que "les médias ne feraient que refléter (en partie seulement) la réalité". Je pense que dans une large majorité, ils feraient ce que leur intérêt propre (indépendant de celui de ceux qu'ils prétendent informer) leur commande de faire. Même s'il faut diffuser de fausses informations, ou des informations déformées, ou des informations partielles, ou masquer certaines informations capitales. On a eu beaucoup d'exemples qui montrent que tout cela est possible sans éveiller la méfiance du public.


14.Posté par Sidharti le 01/08/2005 00:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En ce qui concerne la "déconsommation", c'est une idée à la quelle je suis totalement favorable et qui ne me paraît pas aussi stupide que certains semblent le penser : les sarcasmes et les railleries sont toujours faciles mais finalement qui peut affirmer que as manière de concevoir le monde est la plus juste ?
Oui à la déconsommation car elle me semble également inévitable, parce que le fait de se contenter du nécéssaire ne me paraît pas déraisonnable ou ridicule, bien au contraire, parce que la recherche de l'équilibre en toute chose devrait être ce qui guide nos pensées et nos actes.

15.Posté par Bacteriologic le 13/04/2006 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Déja bonjour a tous et merci pour toutes vos idées et vos opinions, il est bon de voir que certaines personnes se cassent encore la tête pour discuter, reflechir et trouver des solutions, bénévolement et surtout en toute courtoisie malgès les opinions parfois divergentes.
Certains politicards feraient bien de prendre exemple sur vous au lieu de gouverner le pays comme on joue un match de foot..Celui qui a la balle est critiqué par l'opposition et inversement..
Je tiens a prevenir que je ne suis pas un érudit, que j'ai quelques notions de politique sans plus et que mes propos risquent de paraitre utopistes...
Premierement, comment avoir envie de faire quelquechose pour son pays quand on voit que ses gouvernants croulent sous les privileges , comment croire qu'il faut se serrer la ceinture quand ces recommandations ne s'appliquent pas dans les plus hautes spheres?
Il semble qu'une notion ait echappé au peuple...Nous ne sommes pas les employés des hommes d'etat se sont eux nos larbins..Nous les élisons et ils doivent agir pour nous.
Pour parler de la consommation, je pense qu'il ne faut pas englober tous les achats et tous les desirs au meme niveau. L'humanité a progressé grace au commerce, seulement les déviances ne sont pas rares...Exemple, le téléphone céllulaire...Magnifique invention qui peut parfois sortir vraiment quelqu'un d'une mauvaise situation, ou tout simplement permettre de mieux communiquer...Jusque la tout va bien..Pourquoi faire croire aux gens qu'il faut toujours avoir le dernier téléphone mobile, qui prend des photos, filme, permet de jouer, ou meme simplement parce qu'il a un design "super top tendance" (meme de maniere ironique ca me fait frissoner d'ecrire ces mots). L'euro , la course a la production..Toujours plus, encore et encore...il faut que l'euro soit meilleur que le dollar....On court vite, on veut evincer la conccurence, etre les meilleurs mais on oublie une chose...Depuis que l'homme est sur cette terre, toute civilisation a connu une progression, une apogée et un déclin souvent rapide et douloureux.
Seul bémol , notre civilisation dite "occidentale" est la seule depuis la nuit des temps a avoir les moyens de tuer la planète...Et en arriver la pour quelques billets verts de plus ne semble pas déranger les hommes qui tiennent les manettes...
J'aime la vie, tout ce qu'elle peut nous apporter, la nature et la magie que nous montre la masse grouillante et cahotique qu'est l'humanité, car elle a aussi de bon aspects..
Ceci dit, je terminerai en disant que devant le spectacle deplorable que nous a offert ce dernier siecle, je prefere me dire que consommation ou non, j'attends la disparition de notre civilisation, et que ma position d'attentiste est aussi efficace qu'un engagement enragé il n'y a qu'a constater les degats pour se rendre compte que le déclin est en route...
PS : Soyez indulgents si mes propos se présentent a vous plus comme des elucubrations plus que comme un argumentaire avec intoroduction devellopement et conclusion

Nouveau commentaire :
Alors ma couille, toi aussi tu veux commenter et donner ton opinion sur cet article ? O.k, vas-y, mais sois bien conscient du fait que nos amis de la DCRI lisent tout ce qui se passe ici et que des propos inconsidérés de ta part, ou enfreignant les lois de la soft dictature française, pourraient te valoir un débarquement de volatiles bleus chez toi à 6 heures du matin suivi d'un placement en GAV. Prêt à assumer ? Vas-y !

Papiers poujadistes | Papiers progressistes | Les solutions simples de L'Organe




Dans le forum

je réeduque les noélistes

Le forum pourri - Aujourd'hui - 01:23 - Marcel Ducon

CONCOURS DE FAKES SJW

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Marcel Ducon

Henry de; Lesquen, se bat .

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

Mon hommage personnel à Johnny.

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Marcel Ducon

Je suis amoureux d'une féministe.

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Marcel Ducon

Ils tiennent Trump par les couilles .

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

J'ai encore fait un article sur Marion Seclin

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Marcel Ducon

mon père ce héros

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Marcel Ducon

ma psychologue est tarée

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Marcel Ducon

C'est qui en fait, "maître Robert" ?

Le forum pourri - Jeudi 7 Décembre - Alain Biteman

J'encule l'admin facebook des insoumis.

Le forum pourri - Jeudi 7 Décembre - Marcel Ducon

Les beaufs de France en deuil

Le forum pourri - Jeudi 7 Décembre - Tamer Lapute

LE FILM FRANCAIS LE PLUS DROLE DU MONDE

Le forum pourri - Mercredi 6 Décembre - Marcel Ducon

je suis bourré

Le forum pourri - Mercredi 6 Décembre - Marcel Ducon

Un bon film au pif

Le forum pourri - Mercredi 6 Décembre - Bob Le Saint

Vous voulez voir ma bite ?

Le forum pourri - Mardi 5 Décembre - Lada Man

Debout la dedans !

Le forum pourri - Mardi 5 Décembre - Lada Man

COMMENT RELANCER L'ORGANE ?

Le forum pourri - Mardi 5 Décembre - Lada Man

Ça se passe au niveau cognitif

Le forum pourri - Mardi 5 Décembre - Lada Man



Balancez à L'Organe !

LE COIN DU CITOYEN MODELE

L'Organe vous révolte, vous répugne, vous révulse ?
Comment tant d'abjection est-elle possible sur un seul site ?
Comme vos ancêtres pendant la guerre, soyez de Bons et Gentils Citoyens:

Dénoncez L'Organe à la Kommandantür !
--> Etape 1
Choisissez la Gentille Association qui va vous soutenir dans votre combat contre les Méchants Articles de l'Organe:
 
•LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme)
kommandantür
@licra.org
SOS RACISME
kommandantür
@sos-racisme.org
MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples)
kommandantür
@mrap.org
UEJF (Union des Etudiants Juifs de France)
kommandantür
@uejf.org
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France)
kommandantür
@crif.org

LDJ (Ligue de Défense Juive, ne pas confondre avec FDJ=Française des Jeux)
kommandantür
@ldj.org

HALDE (Haute Hautorité de Lutte contre les Discriminations)
kommandantür
@halde.org
CHIENNES DE GARDE (Crimes contre le Féminisme)
kommandantür
@cdg.org
SOS HOMOPHOBIE
(Crimes contre l'Homosexualité)
kommandantür
@soshomo.org
CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires)
kommandantür
@lecran.org
CRAB (Conseil Représentatif des Associations Blanches - ex Ku Klux Klan de France)
kommandantür
@crab.org
 
--> Etape 2
Choisissez une société de Crédit afin de provisionner les honoraires des Gentils Avocats qui vont s'emparer de votre cause et la défendre avec le talent et l'éloquence qui les caractérisent jusque sur les plateaux de télévision.
(prévoir un financement de 10 à 30.000€ selon la complexité du dossier et l'ampleur de votre haine contre L'Organe)
établissements conseillés:
Cetelem - Cofinoga

 

Vous voilà paré à faire votre devoir de citoyen modèle ! Bonne chance dans votre juste combat, et à bientôt !