Connectez-vous S'inscrire
L'Organe Magazine
Cinéma

QUENTIN TARANTINO EST IMPUISSANT !

La preuve en images

Pour le spectateur un peu versé dans la psychanalyse (mais pas tendance de cette enflure de Lacan ou de ce coquin de Miller), l’étude scientifique de Kill Bill est impitoyable: le réalisateur américain au visage ingrat (un mélange de Beigbeder et de Frankenstein) est sexuellement impuissant.



KILL BILL ET KILL BOULE

Uma se prend pour Bruce Lee
Uma se prend pour Bruce Lee
Le seul intérêt de cet empilage indigeste de clips gore destiné à s’imposer sur le marché japonais est la révélation inconsciente du drame intérieur de l’ex-président du jury du Festival de Cannes 2004.
Traversons le fragile écran de la violence gratuite qui ne sert qu’à faire oublier l’indigence absolue du scénario, et entrons dans la profondeur du film. C’est bon on est arrivés. Quentin nous abreuve de geysers de sang qui jaillissent de membres coupés, triste et unique nouveauté technologique de cet opus mineur. La puissance supérieure attribuée aux femmes n’est que la traduction d’une crainte sexuelle très américaine: pour un impuissant, les désirs d’une femme ne peuvent être que monstrueux. Et comme l’Amérique ne peut ni ne veut parler de sexe, elle le fait au moyen de la violence et son prolongement la guerre, qui en est le langage détourné. La symbolique du sabre, les gros plans sur les pieds, tout indique une homosexualité dramatiquement refoulée.

Les esprits malins évoqueront sa relation hétérosexuelle avec Sofia Coppola, la médiocre réalisatrice qui a hérité du nom mais pas du talent de papa. On a bien vu lez lama Barthez avec un top model, ou le Prince Albert avec une hôtesse de l’air noire. Argument refusé !

LE FRIME MOVIE

Quentin's dream
Quentin's dream
Kill Bill, c’est la caricature du film sans idées : tout, des scènes aux séquences, est piqué, mais remonté avec talent. Patchwork habile, Quentin est un bon couturier, mais pas un créateur. C’est comme la TNT : des tuyaux numériques performants pour un contenu risible. Quentin est excellent sur l’image, mais nul sur l’enchaînement, c’est-à-dire la trame. Jouant sur l’inculture du public massif, ce réalisateur publicitaire déjà à court d’idées dès son premier film (Réservoir godes, où il posait malheureusement le film d’attitude, confondant Jean-Pierre Melville et Melvil Poupaud) va même jusqu’à pomper Besson, pourtant expert émérite dans l’art du braquage artistique insolent.

La démagogie de Tarantino ne s’arrête pas à la chourave confraternelle : violence gratuite, bagnoles frimes (la baisodrome Fuckwagon), tubes garage sixties qui tentent le revival (Bang bang), construction façon jeu vidéo avec combats successifs de guerriers reconnaissables par un enfant de 5 ans, le blasphème honteux contre Bruce Lee (la tenue indécente de la fausse rebelle Uma Thurman), l’introduction du manga avec ses japonisantes niaiseries pour un Européen éduqué, les codes couleurs puérils acidulés, tout ce que touche Tarantino se transforme en merde promotionnelle pour une Amérique exsangue à la dérive esthétique.

UNE AMERIQUE EXSANGUE A LA DERIVE ESTHETIQUE

L'Amérique, c'est cool
L'Amérique, c'est cool
Comment le festival de Cannes a-t-il pu se laisser présider par un tel imposteur avant le remarquable Kusturica ? Même Pulp Fiction était un abus de confiance, sans corps ni sens. Déjà, la panique de l’escroc pointait son nez surpoudré. N’importe quelle scène mineure d’un Melville écrabouille la filmographie entière de cet imposteur, nourri aux vidéos clubs et aux séries B. Ah, la trash culture… comme si c’était un choix ! Cet hommage constant et lourdingue aux merdes oubliées, signe d’une stérilité créatrice, on n’en a pas besoin. Chez Tarantino, tout respire l’impuissance artistique, le manque dramatique d’imagination : son Jackie Brown puait déjà l’utilisation, pardon, l’hommage à la blacksploitation. Tarantino, c’est la commémoration permanente sous des oripeaux pseudo-modernes. Vieille folle passéiste, bonne qu’à travestir sa nostalgie au milieu d’un présent trop dur, trop rapide.

FAST AND FRIMOUS

Kill Bill 3
Kill Bill 3
Fast-movies, comme on a les fast-foods : vite ingérés, vite oubliés. Avec la sensation de faim persistante… signature de l’arnaque ! On sent que Tarantino se nourrit mal, prend beaucoup de coke, écoute de la merde, lit des conneries, et se branle sans résultat. Pour finir par se branler SUR son impuissance, et à la mettre en scène. Là réside la perversité des faux artistes, un peu comme les journalistes mal baisées et mal refaites de certains magazines féminins : ce sont eux qui imposent les codes de comportement, et qui déplacent au gré de leurs besoins mercantiles les barrières morales. Glorifier l’adultère dans la presse (voir Cosmo ou Biba), glorifier la violence au cinéma, c’est faire de l’argent avec la destruction des structures mentales des plus fragiles, celles des mômes omnigobeurs.
Avec un tel service de presse, le gendarme du monde est mal barré.

Jeudi 2 Juin 2005
Cantine Baratino
Lu 38918 fois


Commentaires des lecteurs
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

175.Posté par alain levy le 06/05/2013 01:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j viens d lire tt c qui precede et l monde est divisé entre ceux qui aiment et detestent tarentino!pulp fiction n est qu une suite d sketch bien envoye et vaguement arty!c pas grd chose!mais l seul pb,c qui est dangereux,c d l prendre pr un genie!!

174.Posté par Shaun le 16/01/2013 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non mais quelle bande de débile arrogant, c'est triste à voir...

173.Posté par S.P le 24/11/2012 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous n'avez absolument rien compris bande d'ignorant ! Quand on veut s'attaquer à quelqu'un on commence d'abord par s'intéresser à sa vie. D'ou vous le connaissez, et pouvez temps de choses stupide à son égare, juste en regardant ses oeuvres ? Il n'y a vraiment que ceux qui ne s'y connaissent pas en cinéma pour dire des choses aussi conte !

172.Posté par je lave mon cérvaux le 19/01/2010 01:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bergman et tarantino ?
ah oui bergman jai vu ça sur wikipedia et comme ça à l'air balaise je vais le citer comme ça me fera une image d'un intello-qui-regarde-des-film-noir-et blanc-je-suis-trop-cultivé ... sauf que la y'a aucun rapport. je te conseil la filmographie de jean-dujardin pour bien te purger le cerveau :))) (smiley en plus d'etre intello je suis branché)

171.Posté par La rédac le 22/08/2009 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Inglorious bastards... encore une grosse merde fumante, et toute la clique journalistique de crier au génie. Z'ont pas honte, les "journalistes" cinéma! Tarantino, un jour, devrait faire un Luc Besson (les deux tendent l'un vers l'autre), et on rigolerait bien, la critique serait prise au piège!

170.Posté par OuiOui le 17/08/2009 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ le duc :

"...Rappellons qu'à la base, True Romance, Reservoir Dogs et Pulp Fiction n'était qu'un seul et même film."

C'est à ça qu'on reconnait les sous merdes, découper pour mieux palper ! Sous merde de tarantino, c'est pas un cinéaste, c'est juste un mauvais cinéphile, sacré bon sang !!!

Va falloir revoir ton éducation ! Je te conseille tout Bergman pour commencer ;-)))

169.Posté par OuiOui le 17/08/2009 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'ètes encore trop gentil avec cette sous merde !

PS : Que viva Peckinpah !

168.Posté par rageandfloyd le 16/06/2009 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour,

j'aime bien dans l'ensemble votre site mais parfois comme là vous êtes extrémistes ,on aime où on aime pas ,chacun ses goûts.

167.Posté par La rédac le 21/05/2009 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Inglorious bastards, encore une grosse merde de Tarantino! Même les journalistes du Monde n'osent plus dire que c'est un bon film, et encore moins un film génial! Bientôt, il faudra bien se résoudre à l'affreuse réalité: Tarantino est un gland, qui filme bien, mais qui n'a pas de sujet. Pauvre con!
L'Organe, toujours une guerre d'avance.

166.Posté par samael le 21/02/2009 23:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il est somnanbulle pas impuissant grand mére café n'a jamais eu de couille
il est nées avec un gode au cul putain de sa mére

165.Posté par La rédac le 17/12/2008 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour archirésumer: c'est pas qu'on n'aime pas la violence, mais on n'aime pas "la violence comme palliatif à l'impuissance scénaristique", ce qui est flagrant chez QT.

Par contre-exemple, dans "La horde sauvage", violence il y a, stylisée elle est, mais posée sur une idée forte. On pourrait développer, mais le temps nous manque.

164.Posté par le duc le 17/12/2008 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Déçu de quoi? Apparamment vous n'aimez pas la violence, lui il a annoncé la couleur dès le début. C'est pas come s'il était passé d'une vraie histoire de romance ;) à un film super violent. Après 5 films violent (dont tueurs nés que j'eus oublié) on se pointent pas au cinéma la bouche en fleur voir un film appellé KILL BILL (sérieux...) en se disant "Allez, ça doit être le nom et le prénom du protagoniste". Et si c'était le cas, prennez le temps de regarder l'affiche une seconde (c'est assez casse couilles comme ça à faire), ça vous évitera peut-être de perdre votre temps dans la salle. Tout le propos de votre article est annoncé par Quentin uniquement sur l'affiche (La fille, la tenue à bruce lee, le sabre et donc le côté japonnais, le titre...)

Non, je comprend qu'on puisse ne pas aimer la violence, mais je ne comprend pas qu'on puisse être déçu. Il y a une cohérence narrative et formelle qui lie chacun de ses films. Tout le monde devrait donc savoir à quoi s'attendre en allant voir un de Tarantino. C'est comme s'il le criait à chacun de ses films: " Putain c'que j'aime la violence!!! Barrez-vous et me faites pas chier si c'est pas votre trip".

J'pense au contraire que vous devez sacrément l'aimez ce Tarantino... ou alors vous etes masochiste... ou alors....

Rappellons qu'à la base, True Romance, Reservoir Dogs et Pulp Fiction n'était qu'un seul et même film. Alors, peut-être toujours pas conquis, mais déçu... Je reste perplexe.

163.Posté par La rédac le 17/12/2008 10:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hé, le duc, Tarantino tu diras ce que tu voudras, mais avec ce qu'il a montré au départ, quelle déception! Notre article, c'est surtout l'histoire d'une déception fabuleuse.

162.Posté par le duc le 16/12/2008 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne vous comprend pas chère élite rédactionnelle de l'organe amoindri.

Après "True romance", "Reservoir Dogs", "Pulp Fiction", "Jackie Brown", après avoir co-écrit "Une nuit en enfer" avec son pote Rodriguez, lui-même réalisateur de "Desperdo I et II" et "Sin City", vous êtes capable de vous pointez, telle une Brigitte Bardot après la fête de l'Aid, pour dire que "Tarantino, c'est vraiment trop violent !!"? Ah bon...? Chavai pas... Passons !

Vous accusez Tarantino (comme c'est nouveau) de n'être qu'un pâle imitateur? Certes, il a pompé, et il pompera encore. et alors? Il le dit et le redit à chaque interview. C'est comme ça l'art les p'tits gars. On s'inspire des prédescesseurs pour tenter de renouveler un genre. Faut être sacrément con pour croire que ce qu'on dit est nouveau. Ok il s'est inspiré de Kubrik ("l'ultime razzia") pour faire "Reservoir Dogs". Mais putain, regarder celui de Kubrik. Même s'il est très bon, pour le grand public (qui à son mot à dire quand il daigne sortir 10 euros de sa poche plutôt que de télécharger le film, par les temps qui courts) c'est comparer Christine Boutin et Pamela Anderson (et je suis dur, parce que Tarantino n'est pas si con que vous semblez vouloir le faire croire).

Sinon ok, alors on fait quoi après Orson Welles, Chaplin et Kurosawa? On se tait?

Les Beattles et Bob Dylan ont bien pompés sur le blues pour faire émerger le rock.

Bref, contrairement aux autres, j'aime bien votre site, mais ne touchez pas à Tarantino si c'est pour dire de la merde!

Keep on! J'vous ai à l'oeil...

P.S: concernant la sexualité des réalisateurs, noubliez pas que Michael Cimino à été jusqu'à changer de sexe. Des cinéphiles aussi aguérris que vous cracheraient-ils sur "Voyage au bout de l'enfer"?

161.Posté par djui le 09/12/2008 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ouf ça fait du bien de lire une critique sensée sur ce tas de merde chiant à mourir qu'est Kill Bill, j'suis même pas allé au bout du film c'est dire et pourtant j'avais loué le DVD.

160.Posté par Jacques Durant le 30/07/2008 14:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai adoré les films de Kusturica, particulièrement Underground et Chat noir, Chat Blanc.
Est-ce que je vais devoir comparaitre aux cotés de Karadzic au TPI ?

159.Posté par alapopie le 25/06/2008 00:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

HYMA

HYMA
HYMAAAAA


HYMA

AAAAAAA
HYMA


AAAAA

HYMA

158.Posté par ccccéline le 29/05/2008 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les branleurs en redemandent; c'est que la leçon était bonne.

157.Posté par La rédac le 28/05/2008 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hum, que venez-vous faire ici alors, sur un site aussi stérile?
A part donner des leçons, évidemment.
Nous adorons les gens intelligents qui viennent pondre un oeuf conceptuel génial (qui en général se résume à "vous êtes des ados boutonneux aigris") et qui s'en vont, comme des princes...

156.Posté par ccccéline le 28/05/2008 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'avais demandé un retour en cas de réponse, c'est sans fin cette histoire.
Adorer haïr, s'admirer haïr, s'aimer en miroir inversé, voilà l'objet du site. Passion jubilatoire et masturbatoire, délicieuse pour celui qui se la fait, stérile comme toute branlette.

155.Posté par La rédac le 27/05/2008 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Marc pour ton message, et tes conseils. La prochaine fois, nous essaierons d'être aussi drôles que ton message. Ce sera dur, mais l'effort ne nous fait pas peur. Quoiqu'il arrive, nous aimerions que tu deviennes notre rédacteur en chef, mais peut-être es-tu en poste?

154.Posté par Marc Dorcel le 26/05/2008 23:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'est ce qu'on rigole. Ce site est l'expression même de la déchéance de l'esprit et de l'humour français.
Aucun fond, aucune subtilité, on essaye de faire rire en parlant de sexe, mais ce n'est meme pas drole.
Alors la prochaine fois que l'envie vous prend d'écrire un article, relisez le avant de le publier. Merci.

153.Posté par ccccéline le 18/05/2008 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si Tarantino était réellement impuissant, ça changerait quoi? Serait-ce un crime? Devrait-on le lyncher publiquement pour ça, lui interdire de faire des films?
La violence de ses films est représentée, ce n'est qu'un film avec des personnages inventés. Tarantino ne vise personne. Il s'exprime (plutôt avec talent je trouve), et c'est le but de l'art me semble-t-il. Son succès et les remous qu'il sucite signale qu'il touche juste.

A partir du moment où je ne demande pas aux artistes de parler en mon nom, de véhiculer mes idéologies, de me représenter moi et ma précieuse personne, alors j'accepte leur propos pour ce qu'il est: une vision qui n'est nécessairement pas la mienne et ne le sera jamais.
Encore faut-il avoir une vision personnelle du monde, pour appréhender celle des autres sans se sentir obligé de les traiter de pédé dès qu'ils touchent là où ça fait mal.

L'impuissance (masculine) est à mes yeux bien le thème central des films de Tarantino: et l'impuissance (mentale) se traduit par la violence.
J'ai eu l'occasion de discuter avec un tatoueur professionnel ; ce type, tatoué jusqu'à l'os, tout en charcutant le corps d'un autre type qui s'était mis un bâton dans la bouche pour supporter la douleur infligée, s'était mis à villipender, d'un ton moralisateur assez hallucinant dans un lieu pareil, la violence gratuite et extrême des films de tarantino. Il considérait son travail de boucherie sanguinolante comme un art, et les films de Tarantino comme de la merde; en regardant le type au bord du coma entre ses mains viriles et expertes, j'avoue que je me suis sentie impuissante à communiquer plus avant. L'aveuglement sur soi-même est fascinant.

152.Posté par cccéline le 18/05/2008 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si Tarantino était réellement impuissant, ça changerait quoi? Serait-ce un crime? Devrait-on le lyncher publiquement pour ça, lui interdire de faire des films?
La violence de ses films est représentée, ce n'est qu'un film avec des personnages inventés. Tarantino ne vise personne. Il s'exprime (plutôt avec talent je trouve), et c'est le but de l'art me semble-t-il. Son succès et les remous qu'il sucite signale qu'il touche juste.

A partir du moment où je ne demande pas aux artistes de parler en mon nom, de véhiculer mes idéologies, de me représenter moi et ma précieuse personne, alors j'accepte leur propos pour ce qu'il est: une vision qui n'est nécessairement pas la mienne et ne le sera jamais.
Encore faut-il avoir une vision personnelle du monde, pour appréhender celle des autres sans se sentir obligé de les traiter de pédé dès qu'ils touchent là où ça fait mal.

L'impuissance (masculine) est à mes yeux bien le thème central des films de Tarantino: et l'impuissance (mentale) se traduit par la violence.
J'ai eu l'occasion de discuter avec un tatoueur professionnel ; ce type, tatoué jusqu'à l'os, tout en charcutant le corps d'un autre type qui s'était mis un bâton dans la bouche pour supporter la douleur infligée, s'était mis à villipender, d'un ton moralisateur assez hallucinant dans un lieu pareil, la violence gratuite et extrême des films de tarantino. Il considérait son travail de boucherie sanguinolante comme un art, et les films de Tarantino comme de la merde; en regardant le type au bord du coma entre ses mains viriles et expertes, j'avoue que je me suis sentie impuissante à communiquer plus avant. L'aveuglement des gens sur eux-mêmes est fascinant.

151.Posté par la misere le 14/05/2008 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la misere ! parler de kill bill et de surtout de tarantino de la sorte, ....

un gros n'importe quoi en somme, un article à mettre direct a la poubelle!

un gros tas de vomis!

150.Posté par Layla le 20/04/2008 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben voyons.

Aprés Besson et Tarantino, qui se tenait a la rigueur par le théme, Tarantino et Sarko !

N'empêche, ça prouve votre grande supériorité sur 60 millions de cons, personne n'avait remarqué !



149.Posté par La rédac le 19/04/2008 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hou la la, qu'est-ce qu'on ramasse.
Oubliez, cher Pitt-geller, notre site immonde, et concentrons-nous sur le dernier Tarantino.
Et qu'y trouve-t-on? Rien.
Besson fait des entrées. OK. Et que fait-il? De la merde.
Bienchti chez les Vnus fait 20 millions d'entrées? Cela prouve quoi? Rien.
Ou que 20 millions de cons ont vu une merde.
Sarkozy a été élu par près de 19 millions de pauvres.
Etc.

148.Posté par pitt_geller le 19/04/2008 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Festival de Cannes, si vous le citez c'est que vous savez de quoi il s'agit, à savoir de la plus grande manifestation cinématographique mondiale, serait une imposture ??
On confierait à un total ignorant la sélection des films et du jury ?
CLINT EASTWOOD, président du jury de l'édition de 1994, serait-il assez con, quand on connait sa renommée, pour avoir sacré Palme D'Or PULP FICTION ??

Et vous qui citez Kusturica, un des réalisateurs favoris du Festival de Cannes, parmi Tarantino ou Von Trier, cela sous-entendrait qu'une erreur ne serait pas à exclure, puisqu'une erreur telle que Tarantino puisse se glisser dans ce système... Pourquoi pas l'erreur Kusturica ?

Non messieurs, une telle méprise ne serait aussi stupide qu'improbable... Tarantino réussirait-il si bien à berner un public, une critique et une industrie entière, tous trop cons pour s'apercevoir d'un pseudo tour de passe-passe ? Mis à part vous bien sûr qui avez réussi, en cinéphiles assidus que vous devez êtres, à voir en Tarantino un "imposteur".
Et à imposer par la même occasion une leçon de psychologie assez basique, et finalement vraiment véridique ?, vous qui devez voir au cinéma dans chaque batôn levé un symbole phallique...
RISIBLE DE NULLITE, c'est se croire supérieur à l'opinion générale et aux professionnels de l'industrie. Quî êtes vous pour critiquer une industrie si importante et l'un de ses réalisateurs les plus appréciés ?
Vous êtes bien minoritaires.

147.Posté par Layla le 18/04/2008 00:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

10 kilos de connerie en trop aussi.

146.Posté par La rédac le 17/04/2008 21:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On s'en fout, on a 10 buzz et 10 ans d'avance.

145.Posté par Layla le 17/04/2008 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah, vous intelligents ?
Vous faites bien d'y croire, vous êtes les seuls. La chose que je vois, ce sont des connards frustrés qui ne savent, au final, pas trop a qui s'en prendre. Et pourquoi.
Et bien, les ados séniles, eux, sont, les pauvres, bien nombreux. Seulement ils ne crânent pas toute la journée en prétendant détenir le savoir ultime, qu'ils ne citent jamais. Ils sont sincéres et ne critiquent pas juste parce que ça fait bien.
En lisant vos articles, on peut surtout vous plaindre, en gros. En plus d'être jaloux et d'avoir un style digne des scenarii de Besson justement, vous n'êtes pas capables de regarder réellement un film, mis a part comme des élitistes français sans sentiments.

144.Posté par Satanic Portos le 17/04/2008 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vaut mieux être intelligents que pédé comme une merde.

143.Posté par La rédac le 16/04/2008 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tarantino n'aura changé qu'une seule chose: la merde en or. Ce pâle copiste des asiates et des frenchies aura réussi un braquage culturel habile, mais qui n'impressionne que les adeptes de l'America über alles. Objectivement, ses films sont creux, cons et mous. Du Besson sous acide. Indépendant ou pas, full of action ou pas, il pond des storyettes pour ados séniles. On ne comprend pas comment des gens intelligents peuvent le défendre. C'est un grand mystère, pour nous. Qui sommes intelligents.

142.Posté par Layla le 22/03/2008 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trop drôle, comme toujours. Pas capable d'autre chose que des coups bas.

141.Posté par La rédac le 02/03/2008 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben qu'est-ce qu'il attend?

140.Posté par Gédéon Teuzmany le 02/03/2008 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans une interwiew à "L'Abération" QT avait dit "quand je ne banderais plus j'acheterai le "Champo" (cinéma d'art et d'essai sis 51 rue des Ecoles à Paris).

139.Posté par Layla le 13/02/2008 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En plus, un bon réalisateur, pour vous, c'est Coppola père. Ah bon, d'accord. Un artiste, un créateur ... le mec toujours passionné par le cinéma et qui a eu l'ambition de faire de grands films : la preuve, a son premier flop, il est allé se cacher dans ses vignobles, et plus de Francis pendant dix ans ! Comment peut-on avoir du talent quand on fait des blockbusters dans un unique interêt financier ? C'est de l'art, ça ? Je suppose qu'il y a une grande idée révolutionnaire a tirer du "Parrain" ? ou de "Dracula" ? (Je passe sur le dernier, une pure daube !)

Pas la peine de demender a Tarantino de révolutionner le cinéma maintenant ! Il l'a déja fait : il a prouvé que des faibles budgets pouvaient avoir du succés, il a mis en avant le cinéma indépendant et surtout, il a cassé l'idée que le film d'auteur était forcément chiant et sans action. Or, aujoud'hui, QT a plus de quarante balais, il est d'une certaine école. Alors c'est une nouvelle génération de cinéastes qui devrait changer les choses, pas lui.

138.Posté par Layla le 13/02/2008 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le film de divertissement, c'est celui qu'on sans en attendre une reflexion. On ne peut pas vraiment mettre "La Liste ..." dans cette catégorie.

Tarantino ne fait pas de films dits "adultes". C'est un style, point. Y a des adultes qui aiment (problablement tous des attardés gavés au Big Mac, hein ? Pauvre d'eux ...), et des adultes qui n'aiment pas. Seulement, je ne vois pas quel pseudo adulte qui n'aime pas irrait raconter sur Internet que Tarantino se branle pour justifier ses opinions!

137.Posté par La rédac le 13/02/2008 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui a dit ça? Si seulement Tarantino avait un vrai sujet... pour faire un film adulte, même un divertissement! En cinéma, tout est divertissement, même La Liste de Spielberg.

136.Posté par Layla le 13/02/2008 00:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et tous les divertissements ne sont pas des merdes non plus.

135.Posté par Layla le 13/02/2008 00:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sauf que Besson veut faire croire qu'il y a du contenu, avec des poncifs a la con. Et que c'est un complexé qui veut faire comme les ricains.

134.Posté par La rédac le 13/02/2008 00:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Luc Besson aussi fait du divertissement. Formellement, Tarantinette lui est supérieur, mais formellement seulement. Les deux n'ont aucun contenu. Le projet, c'est ce qui fait la différence entre les êtres.

133.Posté par Layla le 13/02/2008 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah, bon. On commence à parler Cinéma, c'est déjà mieux que « Tarantino est un homo refoulé »

Le manque de propos ... C'est du film de divertissement, du cinéma pur ! ça ne se regarde pas comme un docu de Michael Moore, ça n'a pas de message, ni d'idée spéciale ! Il dit lui-même : « Je fais les films que j’aimerai voir au cinéma », donc, inspirés de sa principale influence, la sous culture américaine. Pas de quoi parler de « Tarantinette » ou de "Boulevard de La Merde". Ce mec fait juste ce qu’il aime, point barre.

132.Posté par La rédac le 12/02/2008 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toujours est-il que Quentin Tarantino est toujours artistiquement impuissant. Sa réalisation rock -du bruit - cache difficilement le manque de propos, la faible inspiration. C'est une Amérique à bout de souffle, de projet.

131.Posté par Layla le 12/02/2008 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Ouuuuaaah. Quelle classe, cette rédac. Toute en intelligence et en finesse."

Heu ... ça va pas non dans votre tête ? Comparer Besson et Tarantino ? Oui, bien, trés intelligent. Vous ne voyez pas de psy ? QT ne prend pas sa coke tout seul, alors, c'est rassurant.

Vous ne l'aimez pas d'accord, tant pis, mais ce torchon (euh, pardon, article, c'est ça ?) n'est que de la pure méchancenté, de la mesquinerie, jalousie peut-être même, sans fondement ni sens, une pure honte. Parce que le fait qu'il soit moche et qu'il se branle, ce sont des arguments dignes de gamines de douze ans.

Liberté d'expression et politiquement incorect, mon cul, il n'y aucune profondeur là-dedans, inutile de critiquer le scénar de "Kill Bill", quand on est seulement capable d'écrire un remake de "Jackass", d'une vulgarité injustifiée.

Personellement, je suis une fan de Quentino Tarantino, j'aime tous ses films, ce type pioche peut-être dans tout le cinema bis, mais il a un univers qui lui est propre, une veritable imagination pour ce qui est d'inventer des scénarios, et qui plait a certaines personnes. Qu'es-ce qu'on lui demende de plus ? Il serai homo, travesti, zoophile, adepte du SM, du triolisme et que sais-je encore, ça ne génerai personne. Pourquoi ? Oh, scoop ! Il fait des films, oui DES FILMS ! Qu'on va voir au CINEMA ! Et que je sache, personne ne lui a demendé d'être un Dieu du Clap Parfait. Il fait ce qu'il veut avec sa queue.

Merci également de nous renseigner sur l'odeur des pieds de Peter Jackson, vous devriez écrire un livre dessus, c'est tout simplement passionnant. J'ignorais qu'il y avait des gens assez débiles pour aller les renifler.

130.Posté par Le nazisme ne passerons pas ! le 23/01/2008 01:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On en a pas grand chose à foutre.

129.Posté par eurydice le 21/01/2008 05:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'informe un des cons de ce forum que j'adore tarantino et que je déteste peter jackson

et le réalisateur français que je préfére c'est marcel carné


128.Posté par eurydice le 21/01/2008 05:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sofia coppola Une médiaocre réalisatrice ?
tu as un problème toi
le marie antoinette de soia est génial il renouvel lefilm historique et j'adore les films historiques

127.Posté par eurydice le 21/01/2008 04:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

alors la redac
on est trop con pour comprendre un film comme dogville ?

126.Posté par eurydice le 21/01/2008 04:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis très cinéphile, j'adore elsclassqies, les films "d'auteur"
je n'aime pas trop les films d'action et surtout pas ce de kung fu, sauf kill bill
film inventif, amusant, , la première partie peux décevoir car c'est essentiellement de la bagarre, mais la deuxième partie à un scenario superbe

je voulais dire aussi que le type du forum qui critique tarentino et lars vontrier qu'il connaît que dalle au ciné et sa neurone ne lui permet de comprendre un film tel que Dogville

1 2 3 4
Nouveau commentaire :
Alors ma couille, toi aussi tu veux commenter et donner ton opinion sur cet article ? O.k, vas-y, mais sois bien conscient du fait que nos amis de la DCRI lisent tout ce qui se passe ici et que des propos inconsidérés de ta part, ou enfreignant les lois de la soft dictature française, pourraient te valoir un débarquement de volatiles bleus chez toi à 6 heures du matin suivi d'un placement en GAV. Prêt à assumer ? Vas-y !

Cinéma | Presse | Bouquins | Théâtre | Expos | Poésie | Restaus | Monuments et kolosses | VIDEOKLUB




Dans le forum

je réeduque les noélistes

Le forum pourri - Aujourd'hui - 01:23 - Marcel Ducon

CONCOURS DE FAKES SJW

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Marcel Ducon

Henry de; Lesquen, se bat .

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

Mon hommage personnel à Johnny.

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Marcel Ducon

Je suis amoureux d'une féministe.

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Marcel Ducon

Ils tiennent Trump par les couilles .

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Le Grand Merlu, le vrai, l'unique.

J'ai encore fait un article sur Marion Seclin

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Marcel Ducon

mon père ce héros

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Marcel Ducon

ma psychologue est tarée

Le forum pourri - Dimanche 10 Décembre - Marcel Ducon

C'est qui en fait, "maître Robert" ?

Le forum pourri - Jeudi 7 Décembre - Alain Biteman

J'encule l'admin facebook des insoumis.

Le forum pourri - Jeudi 7 Décembre - Marcel Ducon

Les beaufs de France en deuil

Le forum pourri - Jeudi 7 Décembre - Tamer Lapute

LE FILM FRANCAIS LE PLUS DROLE DU MONDE

Le forum pourri - Mercredi 6 Décembre - Marcel Ducon

je suis bourré

Le forum pourri - Mercredi 6 Décembre - Marcel Ducon

Un bon film au pif

Le forum pourri - Mercredi 6 Décembre - Bob Le Saint

Vous voulez voir ma bite ?

Le forum pourri - Mardi 5 Décembre - Lada Man

Debout la dedans !

Le forum pourri - Mardi 5 Décembre - Lada Man

COMMENT RELANCER L'ORGANE ?

Le forum pourri - Mardi 5 Décembre - Lada Man

Ça se passe au niveau cognitif

Le forum pourri - Mardi 5 Décembre - Lada Man



Balancez à L'Organe !

LE COIN DU CITOYEN MODELE

L'Organe vous révolte, vous répugne, vous révulse ?
Comment tant d'abjection est-elle possible sur un seul site ?
Comme vos ancêtres pendant la guerre, soyez de Bons et Gentils Citoyens:

Dénoncez L'Organe à la Kommandantür !
--> Etape 1
Choisissez la Gentille Association qui va vous soutenir dans votre combat contre les Méchants Articles de l'Organe:
 
•LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme)
kommandantür
@licra.org
SOS RACISME
kommandantür
@sos-racisme.org
MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples)
kommandantür
@mrap.org
UEJF (Union des Etudiants Juifs de France)
kommandantür
@uejf.org
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France)
kommandantür
@crif.org

LDJ (Ligue de Défense Juive, ne pas confondre avec FDJ=Française des Jeux)
kommandantür
@ldj.org

HALDE (Haute Hautorité de Lutte contre les Discriminations)
kommandantür
@halde.org
CHIENNES DE GARDE (Crimes contre le Féminisme)
kommandantür
@cdg.org
SOS HOMOPHOBIE
(Crimes contre l'Homosexualité)
kommandantür
@soshomo.org
CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires)
kommandantür
@lecran.org
CRAB (Conseil Représentatif des Associations Blanches - ex Ku Klux Klan de France)
kommandantür
@crab.org
 
--> Etape 2
Choisissez une société de Crédit afin de provisionner les honoraires des Gentils Avocats qui vont s'emparer de votre cause et la défendre avec le talent et l'éloquence qui les caractérisent jusque sur les plateaux de télévision.
(prévoir un financement de 10 à 30.000€ selon la complexité du dossier et l'ampleur de votre haine contre L'Organe)
établissements conseillés:
Cetelem - Cofinoga

 

Vous voilà paré à faire votre devoir de citoyen modèle ! Bonne chance dans votre juste combat, et à bientôt !